Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kate & Leopold

Publié le par Emy Lee

Sortie le 03 avril 2002.

Réalisé par James Mangold, scénario de Steven Rogers et James Mangold d'après l’œuvre de Steven Rogers, et musique de Rolfe Kent et Sting.

Acteurs : Hugh Jackman (Leopold), Meg Ryan (Kate McKay), Liev Schreiber (Stuart Bessler), Breckin Meyer (Charlie McKay), Kristen Schaal (Miss Tree), Martha Madison (Femme officier), Stan Tracy (Photographe), Henry Boyle (Chauffeur de Taxi), Nai-Yuan Hu (Violoniste), Brittney Startzman (Monica), Brandon Parrish (Dennis) et Bill Corsair (Chauffeur de limousine).

Histoire : Kate McKay est une femme d'affaires new-yorkaise dynamique ; elle possède tous les atouts pour réussir sa vie professionnelle. C'est une vraie businesswoman du XXIe siècle. Quant à Leopold, troisième duc d'Albany, c'est un parfait gentleman, séduisant et célibataire, de la fin du XIXe siècle. La vie les a rendus cyniques : ils ne croient plus au grand amour. Mais quand une faille se produit dans le cours du temps et précipite Leopold dans le New York d'aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies pour qu'ils s'aiment.

Mon avis : Une belle comédie romantique emmené par Meg Ryan et Hugh Jackman, un duo qui fonctionne bien à l'écran. Tout deux nous conduisent dans une histoire surréaliste où Léopold se retrouve au vingt-et-unième siècle alors qu'il est issu du dix neuvième.  Bien sûr comme la plupart des films du genre on se doute assez aisément du déroulement et de la finalité du film. Toutefois on a grand plaisir à le découvrir et on se fait happer par le jeu de Meg Ryan et d'Hugh Jackman. J'avoue que j'aimerais beaucoup découvrir l'après, comme l'un a pu s'adapter au siècle de l'autre, ce qui est finalement le plus intéressant dans cette histoire. Léopold a su de son côté, apporter la notion de gentleman dans une société impersonnelle. Une belle histoire que j'ai eu plaisir à découvrir.

3 étoiles.

Voir les commentaires

La cuisine au beurre

Publié le par Emy Lee

Sortie en 1963.

Réalisé par Gilles Grangier, scénario de Raymond Castans, Jean Levitte, Pierre Lévy-Corti et Jean Manse.

Acteurs : Fernandel (Fernand Jouvin), Bourvil (André Colombey), Claire Maurier (Christiane Colombey), Andrex (Pelletan), Michel Galabru (Maximin), Anne-Marie Carriere (Gerda), Henri Vilbert (Maître Sarrazin), Gaston Rey (Espinasse) et Evelyne Selena (Louise).

Histoire : En revenant à Martigues, Fernand Jouvin, qui sort de plusieurs années de captivité, ne s'attendait pas à découvrir sa femme Christiane remariée. Cette dernière, le croyant mort, a refait sa vie avec André, un Normand travailleur, qui a transformé le restaurant de Fernand en une table renommée. Mais le Marseillais ne compte pas laisser cette situation continuer...

Mon avis : Une comédie sympathique portée par le duo Fernandel et Bourvil, on passe un très bon moment devant ce film sans prétentieux de deux hommes qui n'ont rien en commun en dehors de Christiane, leur femme et du restaurant. Une comédie légère qui sert nos deux acteurs préférés.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Kingsman : Le cercle d'or

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 octobre 2017.

Titre original : Kingsman : the golden circle.

Réalisé par Matthew Vaughn, scénario de Jane Goldman et Matthew Vaughn d'après l’œuvre de Mark Millar et Dave Gibbons, et musique d'Henry Jackman et Matthew Margeson. 

Acteurs : Taron Egerton (Eggsy), Colin Firth (Harry Hart), Mark Strong (Merlin), Julianne Moore (Poppy Adams), Halle Berry (Ginger Ale), Channing Tatum (Agent Tequila), Pedro Pascal (Agent Whisky), Jeff Bridges (Agent Champagne), Edward Holcroft (Charlie Hesketh), Sophie Cookson (Roxy), Hanna Alström (Princesse Tilde), Elton John (Lui-même), Michael Gambon (Arthur), Poppy Delevingne (Clara), Samantha Womack (Michelle), Calvin Demba (Brandon), Thomas Turgoose (Liam) et Tobi Bakare (Jamal).

Histoire : KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis.
Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Mon avis : Je ne peux cacher ma déception face à nouvel épisode que j'attendais pourtant avec beaucoup d'impatience. J'adore le côté trash assumé du premier Kingsman et son méchant emblématique qui tient beaucoup de place. Pour moi, Valentine tenait énormément de place dans le film et laissait une certaine tension qui n'est malheureusement pas le cas de Poppy Adams, beaucoup moins exploitée dans le film. Et c'est bien dommage car Julianne Moore avait autant de potentiel que son prédécesseur et offrait une légèreté cruelle à son personnage. Je n'ai pas trouvé le scénario original, j'ai eu le sentiment que l'on reprenait les bases du premier film qui avait faire leur preuve pour les remettre dans ce film. Beaucoup de clin d'oeil, qui n'ont pas toujours été bien exploité ou était presque inutile. Je n'ai pas eu autant de plaisir à retrouver Eggsy que je le pensais et encore moins Harry qui était pourtant mon chouchou. Et les scènes de combat m'ont parues moins épiques et bien longues. Malgré tout le film se regarde, on apprécie les clins d'oeil et les personnages, on aime découvrir l'organisation des Statesman et on passe un bon moment. Mais la déception est bien présente au générique finale.

3 étoiles.

Voir les commentaires

A tout jamais, une histoire de Cendrillon

Publié le par Emy Lee

Sortie le 10 février 1999.

Titre original : Ever after, a Cinderella story.

Réalisé par Andy Tennant, scénario de Susannah Grant, Rick Parks et Andy Tennant d'après l’œuvre de Charles Perrault, et musique de George Fenton.

Acteurs : Drew Barrymore (Danielle de Barbarac), Anjelica Huston (Baronne Rodmilla De Ghent), Jeanne Moreau (Grande Dame), Jeroen Krabbe (August De Barbarac), Dougray Scott (Prince Henry), Patrick Godfrey (Leonard de Vinci), Melanie Lynskey (Jaqueline De Ghent), Megan Dodds (Marguerite de Ghent), Judy Parfitt (Reine Marie), Toby Jones (Page royal), Timothy West (Roi Francis), Walter Sparrow (Maurice), Lee Ingleby (Gustave), Matyelok Gibbs (Louise), Joerg Stadler (Wilhelm Grimm), Andy Henderson (Jacob Grimm) et Richard O'Brien (Pierre le Pieux).

Histoire : Alors que les frères Grimm viennent d'écrire un nouveau conte de Cendrillon, ils sont reçu par une Dame de haute naissance, qui souhaite leur raconter la véritable histoire de celle qui a inspiré la légende de Cendrillon, l'histoire de Danielle de Barbarac.

Mon avis : Pas particulièrement emballée au départ par cette énième adaptation du conte de Charles Perrault, j'ai pourtant été très surprise par le résultat. Je m'attendais à un film plutôt médiocre et une adaptation qui n'apportait rien de nouveau, finalement on se laisse vite porter par ce nouveau récit, qui nous semble plus cohérent que les adaptations précédentes. Drew Barrymore apporte ce plus au personnage de Danielle qui l'a rend moins crédule et fragile que ce qu'on laisse paraître habituellement. Anjelica Huston est également très convaincante dans son rôle de marâtre, qu'on apprécie détester jusqu'à la fin du film. Une belle découverte et un bon moment passé devant ce film !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 janvier 2002.

Réalisation et scénario par Alain Chabat d'après l’œuvre d'Albert Udero et René Goscinny, et musique de Philippe Chany.

Acteurs : Gérard Depardieu (Obélix), Christian Clavier (Astérix), Jamel Debbouze (Numérobis), Monica Bellucci (Cléopâtre), Alain Chabat (César), Claude Rich (Panoramix), Gérard Darmon (Amonbofils), Edouard Baer (Otis), Dieudonné (Caius Céplus), Isabelle Nanty (Itinéris), Jean Benguigui (Malococsis), Marina Foïs (Sucettealanis), Edouard Montoute (Nexusis), Bernard Farcy (Barbe-Rouge), Michel Cremades (Triple patte), Noémie Lenoir (Guimieukis) et Mouss Diouf (Baba).

Histoire : Cléopâtre, la reine d’Égypte, décide, pour défier l'Empereur romain Jules César, de construire en trois mois un palais somptueux en plein désert. Si elle y parvient, celui-ci devra concéder publiquement que le peuple égyptien est le plus grand de tous les peuples. Pour ce faire, Cléopâtre fait appel à Numérobis, un architecte d'avant-garde plein d'énergie. S'il réussit, elle le couvrira d'or. S'il échoue, elle le jettera aux crocodiles.
Celui-ci, conscient du défi à relever, cherche de l'aide auprès de son vieil ami Panoramix. Le druide fait le voyage en Égypte avec Astérix et Obélix. De son côté, Amonbofis, l'architecte officiel de Cléopâtre, jaloux que la reine ait choisi Numérobis pour construire le palais, va tout mettre en œuvre pour faire échouer son concurrent.

Mon avis : Le film est certainement l'un des plus connus de la franchise (film d'animation mis à part). Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre, reprend parfaitement et parfois à la réplique près l’œuvre d'Albert Uderzo et René Goscinny, tout en ajoutant un humour Chabat dont on ne se lasse pas. Depuis certaines répliques sont devenues cultes comme le monologue d'Otis ou encore le fameux "- 8000" que chacun utilise lorsqu'il a trop froid. Certes certainement référence ne sont plus forcément accessible, comme celle d'Itinéris, mais l'on comprend assez vite de quoi il en retourne. Le film est drôle, les répliques bien dosées et bien placées, et l'on passe un excellent moment. Le casting est impressionnant avec des grands noms du cinéma français et/ou de la comédie que l'on a plaisir à retrouver dans ce film. La bande originale est également intéressante. Tout est réunit ici pour nous faire passer un bon moment, et j'ai eu beaucoup de plaisir à le revisionner après toutes ses années.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Fury

Publié le par Emy Lee

Sortie le 22 octobre 2014.

Réalisation et scénario par David Ayer, et musique de Steven Price.

Acteurs : Brad Pitt (Don Collier), Shia LaBoeuf (Boyd Swan), Logan Lerman (Norman Ellison), Michael Pena (Trini Garcia), Jon Bernthal (Grady Travis), Jim Parrack (Sergent Pete Binkowski), Brad William Henke (Sergent Davis), Jason Isaacs (Capitaine Waggoner), Kevin Vance (Sergent Peterson), Xavier Samuel (Lieutenant Parker), Anamaria Marinca (Irma), Alicia Von Rittberg (Emma), Scott Eastwood (Sergent Miles), Laurence Spellman (Sergent Dillard), Daniel Betts (Burgermeister), Dam Ganne (Lieuetnant SS) et Eric Kofi Abrefa (Messager).

Histoire : Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur…

Mon avis : Un excellent film qui nous tient en haleine du début à la fin. Si l'ont connait en long en large et en travers le débarquement des alliés en Normandie, rares sont les films qui exposent les suites de la libération de la France. On suit ici l'équipage d'un char d'assaut, qui après avoir traversé l'Afrique et la France termine par la libération de l'Allemagne. On sent assez vite que l'on est sur la fin de la guerre, non par parce que les troupes sont en Allemagne mais parce que les soldats sont épuisées et surtout épuisés par ce qu'ils ont déjà vécus. Et parce que les deux armées recrutent des bleus quand ce n'est pas des enfants des jeunesses hitlériennes de l'autre côté. L'équipage nous démontre assez vite ses points avec l'arrivée d'un nouvel élément. Le film est vraiment passionnant de part son histoire, mais également sa réalisation qui nous captive tout dû  long. Comme beaucoup, je n'ai pas été convaincu par la scène finale, beaucoup trop d'incohérence et d'improbabilité. Toutefois cela n'enlève en rien à la beauté du film, car on est préparé à cette scène depuis le début du film. On nous offre également un casting de choix, Brad Pitt, Shia LaBoeuf, Logan Lerman, Michael Pena et Jon Bernthal que j'ai adoré voir évoluer ensemble. Un film que je regrette de ne pas avoir vu au ciné, la tension devant être beaucoup plus importante.

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

Paddington

Publié le par Emy Lee

Sortie le 3 décembre 2004.

Réalisation et scénario par Paul King d'après l’œuvre de Michael Bond, et musique de Nick Urata.

Acteurs : Hugh Bonneville (Henry Brown), Sally Hawkins (Mme Brown), Nicole Kidman (Milicent), Julie Walters (Mme Brid), Peter Capaldi (M. Curry), Jim Broadbent (M. Gruber), Madeleine Harris (Judy Brown), Samuel Joslin (Jonathan Brown), Matt Lucas (Chauffeur de Taxi), George Newton (Angel) et Tim Dowin (Montgomery Clyde).

Doublage : Guillaume Gallienne (Paddington), Marion Game (Tante Lucy) et Michael Gambon (Oncle Pastuzo).

Histoire : Paddington raconte l'histoire d'un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d'un foyer et d'une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n'est pas aussi accueillante qu'il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

Mon avis : A presque trente ans, je découvre enfin l'histoire de l'ours Paddington, moi qui avait toujours cru qu'il était un ours en peluche qui avait le don d'être en vie. Paddington est un jeune ours, poli mais maladroit mais surtout très attachant. Mon premier plaisir à été de redécouvrir la gare de Paddington que j'ai eu le plaisir de visiter mais aussi est surtout de découvrir un casting majoritairement anglais. Je ne cache pas mon enthousiasme en découvrant Peter Capaldi au casting, même s'il est bien loin de son tardis. J'ai beaucoup aimé le personnage de Paddington, je trouve son animation très réussie, jusqu'au mouvement de ses poils. Le choix de Guillaume Gallienne pour le doubler en VF m'a semblé judicieux, l'intonation de la voix apportant un réel plus. Que dire de plus, de ce film drôle et touchant à part que j'ai passé un très bon moment et que je suis heureuse de l'avoir enfin visionné. Un film très réussi.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Blade Runner

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 septembre 1982.

Réalisé par Ridley Scott, scénario de David Webb Peoples et Hampton Fancher d'après l’œuvre de Philip K. Dick, et musique de Vangelis.

Acteurs : Harrison Ford (Rick Deckard), Rutger Hauer (Roy Batty), Sean Young (Rachel), Daryl Hannah (Pris), M. Emmet Walsh (Bryant), William Sanderson (J. F. Sebastian), Brion James (Leon), Joe Turkel (Eldon Tyrell), Edward James Olmos (Gaff), Joanna Casidy (Zhora), James Hong (Hannibal Chew), John Edward Allen (Kaiser), Morgan Paull (Holden), Hy Pyke (Taffey Lewis), Bob Okazaki (Howie Lee) et Ben Astar (Abdul Ben Hassan).

Histoire : Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d'hommes et de femmes partent à la conquête de l'espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d'esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l'être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d'un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés "hors la loi". Quatre d'entre eux parviennent cependant à s'échapper et à s'introduire dans Los Angeles. Un agent d'une unité spéciale, un blade-runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d'exécution, mais de retrait...

Mon avis : Après avoir vu la bande annonce du second opus, que j'avais très envie de découvrir, il me fallait découvrir le film de Ridley Scott avant tout. J'ai été pas mal déçus, ayant eu des difficultés à le visionner mes attentes ont peut-être été trop grandes. Les conditions de visionnages ont certainement jouées également et je n'exclue pas de le revoir. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire et à la comprendre, cherchant à tout prix la bête noir dans tout cela, voulant absolument trouver un grand méchant. Puis à un moment ça été le trou noir, comme si je m'étais endormie et je n'ai plus rien compris. Même si l'histoire ne m'a pas captivée, je reconnais que la réalisation de Ridley Scott est superbe, les décors toutefois posent question, car étant dans un film futuriste on retrouve un peu trop d'objets initiales des années 80. Le casting est plutôt bon, Harrison Ford se démarque très largement malgré de très bonnes prestations de ses collègues Sean Young, Daryl Hannah ou encore William Sanderson. La bande original est également sympathique même si je ne l'écouterais pas à longueur de journée. Je n'arrive pas à dépasser ma déception face à l'histoire qui m'a empêché d'apprécié pleinement le film.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

30 ans sinon rien

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 août 2004.

Titre original : 13 going on 30.

Réalisé par Gary Winick, scénario de Josh Goldsmith et Cathy Yupsa, et musique de Theodore Shapiro.

Acteurs : Jennifer Garner (Jenna Rink), Mark Ruffalo (Matt Flamhaff), Judy Greer (Lucy), Andy Serkis (Richard), Kathy Baker (Beverly Rink), Phil Reeves (Wayne Rink), Samuel Ball (Alex Carlson), Marcia Debonis (Arlene), Christa B. Allen (Jenna ado), Sean Marquette (Matt ado), Kiersten Warren (Trish Sackett), Joe Grifasi (M. Flamhaff), Mary Pat Gleason (Mme Flamhaff), Susan Egan (Tracy Hansen), Lynn Collins (Wendy) et Alexandra Kyle (Lucy ado).

Histoire : Jenna est une jeune adolescente qui rêve de devenir une des filles les plus populaires du collège.Pour elle, l'âge idéal serait trente ans, sexy et épanouie, comme les mannequins des magazines qu'elle dévore. Alors qu'elle fête son treizième anniversaire avec ses amis, rien ne va se passer comme prévue. Après s'être enfermée dans le placard, un phénomène étrange va la projeter à son trentième anniversaire...

Mon avis : Une comédie sympathique qui nous fait passer un très bon moment. Le film est empreint d'une certaine légèreté que l'on apprécie. Voir une ado de treize ans, débarquant des années 80, dans le corps d'une adulte de trente ans, nous offre des séquences mémorables et drôles. L'histoire de Jenna est touchante, tout comme sa complicité avec Matt, ses projets sont intéressant et ambitieux, on apprécie cette jeune fille. Le film ne révolutionne pas le genre, mais nous offre un moment de détente, drôle et touchant.

3,5 étoiles.

 

Voir les commentaires

Mother!

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 septembre 2017.

Réalisation et scénario par Darren Aronosky, et musique de Johann Johannsson.

Acteurs : Jennifer Lawrence (Mère), Javier Bardem (Lui), Ed Harris (Homme), Michelle Pfeiffer (Femme), Brian Gleeson (Jeune frère), Domhnall Gleeson (Fils ainé), Kristen Wiig (Agent), Jovan Adepo (Deuil), Cristina Rosato (Deuil), Patricia Summersett (Pleureuse), Marcia Jean Kurtz (Vole), Anana Rydvald (Autographe), Stephen McHattie (Fan), Hamza Haq (Réfugié), Xiao Sun (Fan) et Jaa Smith-Johnson (Fan).

Histoire : Lui est écrivain, elle a décidé de reconstruire sa maison détruite par un incendie. Tout deux mènent une vie paisible et recluse dans la campagne jusqu'à l'arrivée d'un couple mystérieux qui va bouleverser leur tranquillité.

Mon avis : Ce film est magnifique, merveilleux et grandiose ! On peut analyser chaque détails et en tirer une interprétation différentes, qui s'éclaircit (ou non) à chaque détails. Le film est captivant de par sa beauté esthétique, ses décors, sa réalisation, son scénario, sa musique et ses acteurs. On est fasciné par ce qui se déroule devant nos yeux, un regard un peu malsain et dérangeant. Je ne souhaite pas rentrer dans mon analyse du film (qui change à chaque minutes) pour éviter de trop en dire ou vous priver de votre propre analyse. Darren Aronosky a franchi un cap par rapport à "Black Swan", et nous offre une œuvre plus qu'aboutie ! Le jeu d'acteurs est excellent, à la fois fascinant et angoissant. L'absence de temporalité dans ce film, joue également sur ce sentiment d'angoisse. J'ai envie de crier au génie et j'ai hâte de lire d'autres critiques pour par faire mon analyse.

5 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 > >>