Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Star Wars VIII : Le dernier Jedi

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 décembre 2017.

Titre original : Star Wars : the last jedi.

Réalisation et scénario par Rian Johnson, et musique de John Williams.

Acteurs : Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Adam Driver (Kylo Ren), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (General Leia), Kelly Marie Tran (Rose), Andy Serkis (Leader suprême Snoke), Benicio Del Toro (DJ), Laura Dern (Amilyn Holdo), Gwendoline Christie (Capitaine Phasma), Lupita Nyong'o (Maz Kanata), Domhnall Gleeson (Général Hux), Joonas Suotamo (Chewbacca), Anthony Daniels (C-3PO), Jimmy Vee (R2-D2), Billie Lourd (Lieutenant Connix) et Togo Igawa (Officier Résistance).

Histoire : Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…

Mon avis : Je n'avais pas d'attente pour ce huitième opus de la saga Star Wars. J'avais été tellement déçue par le précédent que j'attendais avec impatience, que j'étais dans de bonnes conditions pour celui-ci. D'ailleurs, plus je voyais les retours négatifs autour de moi, moins j'avais envie de le découvrir. Toutefois, seul le cinéma pouvait me permettre de le découvrir dans de bonnes conditions. Ce nouvel opus n'est certainement pas le meilleur, mais il n'est pas non plus le pire film de la saga. Il y a du bon et du mauvais, et certaines scènes qui étaient bonnes à être jetées. Le fan service est au rendez-vous, même si je l'ai trouvé un peu plus subtile que dans le précédent. Beaucoup de scènes nous font penser à la première trilogie et nous font penser à une répétition de l'histoire. Ainsi j'ai eu le sentiment, qu'on avait fait le tour de cet univers, qui ne fait que répéter les mêmes erreurs et les mêmes codes. Personnellement je ne suis pas attirée par l'histoire qui nous est compté et par l'introduction des nouveaux personnages. Je trouve ses derniers insipides, faisant simplement acte de présence. Où est la prestance de Dark Vador et de Dark Sidious ? La puissance de maître Yoda et d'Obi Wan Kenobi ? Je ne retrouve aucun de ses leaders dans cette nouvelle trilogie. On manque de leader avec de la poigne ! Kylo Ren et Rey était certes plus convaincant que précédemment, on sens leur évolution et leur tiraillement. Mais ils ne sont pas encore au niveau. Kylo Ren me fait davantage pensé à un enfant gâté, qu'à un Sith. De fait, j'ai attendu une bataille épique qui n'est jamais venu. Pourtant j'avais bonne espoir avec la scène finale, et notamment ce face à face entre Kylo Rene et Luke Skylwaker. Pour autant, les décors, les costumes, les effets spéciaux, les graphismes, sont superbes, voir excellent. On retrouve bien l'univers et on se sent plonger avec eux. Dans l'ensemble, le film se regarde et je le trouve moins mauvais que le septième film. Toutefois, je ne suis encore pas convaincue et j'ai trouvé que l'ensemble manquait d'originalité. Par ailleurs, j'attendais un passage de flambeau entre les acteurs de la précédente trilogie et les nouveaux acteurs, et elle n'est pas à hauteur de mes espérances.

3 étoiles.

 

Voir les commentaires

Deuxième chance à Brooklyn

Publié le par Emy Lee

Sortie le 21 octobre 2014.

Titre original : The angriest man in Brooklyn.

Réalisé par Phil Alden Robinson, scénario de Daniel Taplitz, et musique de Mateo Messina.

Acteurs : Robin Williams (Henry Altmann), Mila Kunis (Dr Sharon Gill), Peter Dinklage (Aaron Altmann), Melissa Leo (Bette Altmann), Hamish Linklater (Tommy Altmann), Sutton Foster (Angela), James Earl Jones (Ruben), Richard Kind (Bix Field), Daniel Raymont (Ulugbek), Chris Gethard (Dr Jordan Reed), Isiah Whitlock (Yates), Lee Garlington (Gummy), Olga Merediz (Jane) et Marcello Thedford (Fred).

Histoire : Henry Altmann avait tout pour être heureux sur le plan privé et professionnel. Pourtant il est devenu un homme aigrie, toujours de mauvaise humeur. Mais aujourd'hui, il vient d'apprendre qu'il lui restait quatre-vingt-dix minutes à vivre et il compte bien s'en servir pour passer du temps avec ses proches...

Mon avis : Ce n'est pas le meilleur film de la filmographie de Robin Williams, toutefois on éprouve rapidement une affection pour Henry Altmann. Celui-ci tente un peu gauchement de réparer ses erreurs, de passer du temps avec sa famille mais surtout de se réconcilier avec son fils. Le casting est intéressant et pourtant peu exploité, le film repose essentiellement sur Robin Williams, dont on ne peut empêcher de faire un parallèle avec son destin tragique. Même si la réalisation et le scénario sont assez banal, tout n'est pas à jeter dans ce film, il a le mérite de nous divertir mais ne laissera pas une trace indélébile.

2,5 étoiles

Voir les commentaires

Bonnie et Clyde

Publié le par Emy Lee

Sortie le 08 novembre 1967.

Réalisé par Arthur Penn, scénario de Robert Benton, Robert Towne et David Newman, et musique de Charles Strouse.

Acteurs : Warren Beatty (Clyde Barrow), Faye Dunaway (Bonnie Parker), Gene Hackman (Buck Barrow), Mabel Cavitt (Mère de Bonnie), Michael J. Pollard (C. W. Moss), Estelle Parsons (Blanche), Denver Pyle (Frank Hamer), Dub Taylor (Ivan Moss), Evans Evans (Velma Davis) et Gene Wilder (Eugene Grizzard).

Histoire : Etats-Unis, les années 1930. C'est la Grande Dépression, suite au krach boursier de 1929. Un couple d'amants criminels, Bonnie Parker et Clyde Barrow, sillone le pays en braquant des banques. Bientôt, l'Amérique ne parle plus que de ces hors-la-loi inexpérimentés. Certains les admirent. D'autres sont horrifiés. Quoiqu'il en soit, poursuivis par la police, ils devront bientôt faire face à leur destin...

Mon avis : L'histoire d'un couple de gangster sévissant dans l’État du Texas, il y a tout de suite matière à captiver les foules. Et d'autant plus quand ses personnages sont portés à l'écran par un casting de rêve. Faye Dunaway est plus que convaincante dans la peau de Bonnie Parker, jeune fille qui rêve d'aventure et d'ailleurs, que l'on voit évoluer au fil du film pour notre plus grand plaisir. Warren Beauty est tout aussi convaincant dans la peau de Clyde Barrow, formant un excellent duo avec Faye Dunaway, et faisant vivre ce gangster au grand coeur. Parce qu'on finit par penser que les gangsters n'en sont peut-être pas. Devenu légende urbaine, on les placerais presque comme Robin des Bois, la bonté en moins. Et la cerise sur le gâteau, la présence de Gene Hackman dans la peau de Buck Barrow, apporte un plus à ce duo de choc. La réalisation, les décors, les costumes et le scénario enrobent ce film pour le porter au plus haut. Je ne cache pas qu'après le visionnage,j'étais plutôt déroutée ne comprenant pas l'intérêt porté au film qui souffrait pour moi de longueurs et d'un manque d'aventure. Mais j'ai été plus que conquise par les courses poursuites, les casses et la scène finale, dont on espère une tout autre finalité.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Jumanji : Bienvenue dans la jungle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 décembre 2017.

Titre original : Jumanji : Welcome to the jungle.

Réalisé par Jake Kasdan, scénario de Chris McKenna, Erik Sommers, Jeff Pinkner et Scott Rosenberg d'après l’œuvre de Chris Van Allsburg, et musique d'Henry Jackman.

Acteurs : Dwayne Johnson (Dr Smolder Bravestone avatar de Spencer ), Jack Black (Pr Shelly Oberon avatar de Bethany), Kevin Hart (Moose Finbar avatar de Fridge), Karen Gillan (Rudy Roundhouse avatar de Martha), Nick Jonas (Jefferson McDonough), Alex Wolff (Spencer), Madison Iseman (Bethany), Morgan Turner (Martha), Ser'Darius Blain (Anthony "Fridge" Johnson), Bobby Cannavale (Van Pelt), Rhys Darby (Nigel), Missi Pyle (Coach Webb), Mar Evan Jackson (Proviseur Bentley), Michael Shacket (Fussfeld), Maribeth Monroe (Professeur de Bethany),Tim Matheson (M. Vreeke), Sylvia Jefferies (Épouse de Jogger), Virginia Newcomb (Epouse d'Alex) et Maiya Boyd (Enfant du bazar).

Histoire : Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Mon avis : J'ai certainement été l'une des premières à cracher sur cette suite dès l'annonce de 2015. Indignée que l'on détruise l'un des monuments de mon enfance. J'étais alors catégorique, je ne mettrais pas un pied dans les salles obscures pour ce film. On connait la suite, un jour après je m'enfermais dans une salle pour le découvrir, à force de voir la bande annonce et de découvrir Karen Gillan au casting. La transition entre le jeu de plateau et le jeu vidéo a été bien pensé, démontrant que le jeu peu s'adapter à son public pour sévir. De manière générale la réalisation est très bien, et digne d'un blockbuster. Le scénario suit une trame cohérente même si il n'est pas très passionnant. Tout semble beaucoup trop simple pour nos héros qui traverse les épreuves avec une simplicité déconcertante. Et c'est justement le soucis, pour un film d'aventure ce dernier manque cruellement d'action ! Même Van Pelt a l'air d'un enfant de cœur, alors qu'il m'avait mis en tension plus jeune. Et c'est peut-être le soucis, je ne suis plus le public visé. A aucun moment je n'ai été angoissé, sous tension à savoir si ils allaient y arriver. Ça coulait tellement de source, qu'on ne s'inquiète jamais pour eux. Les énigmes du premier volet, m'ont cruellement manqué, elles rajoutaient un aspect mystérieux et angoissant. J'ai l'impression qu'ils sont totalement passés à côté du thème, étant sur un jeux vidéos, ils auraient pu faire tellement mieux, les possibilités étaient multiples ! Et j'ai le sentiment qu'ils n'ont vraiment pas exploité ce support. Du coup, c'est raté ! Le casting est plutôt plaisant, le quatuor est intéressant et évolue au fil de l'aventure. Mais n'est pas Robin Williams qui veut. Quelques clin d'oeil sont fait au premier film, mais n'ont pas de réels impacts. Même si j'ai passé un bon moment, je suis finalement déçue par cette suite qui je ne trouve pas assez exploité et de fait bien en dessous du premier. Il aurait au moins eu le mérite de me donner envie de revoir le premier Jumanji.

2,5 étoiles.

 

Voir les commentaires

Wonder

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 décembre 2017.

Réalisé par Stephen Chbosky, scénario de Steven Conrad, Jack Thorne et Stephen Chbosky d'après l’œuvre de R. J. Palacio, et musique de Marcelo Zarvos.

Acteurs : Julia Roberts (Isabel Pullman), Owen Wilson (Nate Pullman), Jacob Tremblay (August Pullman), Izabela Viodovic (Via Pullman), Mandy Patinkin (M. Fessman), Daveed Diggs (M. Browne), Danielle Rose Russell (Miranda), Nadji Jeter (Justin), Noah Jupe (Jack Will), Bryce Gheisar (Julian), Millie Davis (Summer), Elle McKinnon (Charlotte), Kyle Harrison Breitkopf (Miles), Ty Consiglio (Amos), James Hughes (Henry), Sônia Braga (Grans), Steve Bacic (Père de Julian) et Ali Liebert (Melle Petosa).

Histoire : August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d’esprit...

Mon avis : Ce film n'a pas tant fait parler de lui, et il apparait comme un ovni au milieu des blockbusters de cette fin d'année. Après avoir lu le synopsis et vu l'affiche j'ai tout de suite été attirée par ce film qui est devenu l'une de mes grosses attentes. "Wonder" raconte avec brio l'histoire de la famille Pullman après (mais aussi avant) la naissance de leur fils August. Par moment, le film se découpe en destin croisé, abordant certains passés des personnages afin de mieux cerner la situation actuelle. On s'attache assez vite à cette famille et notamment à leurs enfants : August et Olivia. Je ne veux pas trop en dire sur l'histoire du film mais elle est prenante et captivante. J'aurais personnellement pu rester des heures à regarder évoluer les Pullman. Les émotions sont fortes devant ce film qui défie la différence et qui montre une fois de plus l'impact des autres sur cette différence. Ainsi on passe par différentes émotions, on déborde d'empathie et on a envie de réveiller les consciences. J'aimerais écrire tellement de ligne sur ce film qui est certainement l'un de mes coup de cœur de cette fin d'année, mais j'ai peur de trop en dire et de gâcher sa beauté. Le casting est bluffant, j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Julia Roberts, Owen Wilson m'a fortement surprise dans ce rôle moi qui ne suis pas particulièrement fan de cet acteur, il me prouve une fois de plus que j'ai tort. Jacob Tremblay est très convaincant et joue avec une certaine justesse, on est bluffé par ce petit bout d'homme. Malheureusement on aurait tendance à oublier Izabela Viodovic, un peu comme son personnage et pourtant elle est bluffante dans ce rôle. Tout est réunit pour faire passer un bon moment aux spectateurs de la réalisation au scénario en passant par la très belle bande originale de Marcelo Zarvos.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Paddington II

Publié le par Emy Lee

Sortie le 06 décembre 2017.
Réalisé par Paul King, scénario de Simon Farnaby et Paul King d'après l'oeuvre de Michael Bond, et musique de Dario Marianelli.

Acteurs : Guillaume Gallienne (Paddington Brown), Hugh Bonneville (Henry Brown), Sally Hawkins (Mary Brown), Hugh Grant (Phoenix Buchanan), Brendan Gleeson (Knuckles McGinty), Julie Walters (Mme Bird), Peter Capaldi (M. Curry), Jim Broadbent (M. Gruber), Madeleine Harris (Judy Brown), Samuel Joslin (Jonathan Brown), Noah Taylor (Phibs), Tom Conti (Juge), Jessica Hynes (Propriétaire du Kiosque), Ben Miller (Colonel), Sanjeev Bhaskar (Voisin tête en l'air), Tom Davis (T-Bone), Kobna Holdbrook-Smith (Warden), Aaron Neil (Spoon) et Ricky Champ (Gardien de prison).

Histoire : Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d’adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu’il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tante adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre : il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l’acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable…

Mon avis : Quel plaisir de retrouver Paddington dans cette nouvelle aventure ! J'ai découvert le petit ourson récemment, et j'en suis tombée totalement amoureuse. Il faut dire que son animation est très réussite, par moment il nous paraîtrait presque vrai. Et je trouve que la voix de Guillaume Gallienne lui va parfaitement ! Le film est une suite très réussi, on y découvre un Paddington totalement intégré dans sa nouvelle famille et dans son nouveau quartier. On va pourtant le découvrir dans un milieu dans lequel on aurait jamais l'y trouver, la prison. J'ai ris, j'ai pleuré, ce petit ourson aura raison de moi ! On a plaisir a retrouver le casting complet du premier long métrage, mais également des petits nouveaux pas si inconnu ! J'ai également apprécié de me retrouver à nouveau, un bref instant dans la gare de Paddington. Un très beau coup de cœur, et une aventure qui m'a beaucoup émue.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Il est de retour

Publié le par Emy Lee

Sortie le 17 mai 2016.

Titre original : Er ist wieder da.

Réalisé par David Wnendt, scénario de David Wnendt et Mizzi Meyer d'après l’œuvre de Timur Vermes, et musique d'Enis Rotthoff.

Acteurs : Oliver Masucci (Adolf Hitler), Christoph Maria Herbst (Christop Sensenbrink), Fabian Busch (Fabian Sawatzki), Katja Riemann (Katja Bellini), Michael Kessler (Michael Witzigmann), Nina Proll (Ute Kassler), Franziska Wulf (Krömeier), Michael Ostrowski (Mancello), Christoph Zrenner (Gerhard Lummlich), Gudrun Ritter (Grobmutter Krömeier), Thomas Thieme (Senderchef Kärrner), Roberto Blanco (Als er selbst) Jörg Thadeus (Als er selbst), Lars Rudolph (Kiosque de presse), Christian Harting (Editeur) et Piet Fuchs (Maik).

Histoire : Vingt et unième siècle, Adolf Hitler se réveil dans un parc de Berlin. Désorienté, il ne comprend pas l'époque où il se trouve ni où son ses alliés et ses ennemis. Recueillit par un kiosque de presse, il apprend toute la vérité. Mais pourquoi est-il revenu ? Il va alors être approché par un réalisateur qui va tourner une série de documentaire, dont Adolf Hitler va se servir pour comprendre les maux de la société et revenir au pouvoir afin de redonner sa grandeur au peuple allemand.

Mon avis : J'étais intéressée par le sujet de ce film, Adolf Hitler propulsé dans notre réalité qu'est-ce que cela donnerait. Et le film démontre, sous couvert de comédie, qu'il est fort possible que les choses se rejouent. Peuple en souffrance, orateur de génie, il arrive presque à faire oublier son passé aux Berlinois. L'idée est très bonne, mais la réalisation est ratée. On est happée par la première minutes, mais ça retombe très vite. On s'ennuie, le temps est long, peut-être parce qu'on devine le message qu'on essaye de nous faire passer et qu'on prend tellement de détour. Où est-ce de voir les Berlinois accepté trop facilement son retour. Je ne saurais dire, en tout cas j'ai très vite décroché et suivi le film que d'un œil. Mon erreur a peut-être été de privilégié la version française au détriment de la version originale. De fait j'ai certainement moins apprécié le jeu d'Oliver Masucci et du reste du casting.Du coup c'est totalement ratée alors que le sujet semblait si prometteur.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Germinal

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 septembre 1993.

Réalisé par Claude Berri, scénario d'Arlette Langmann et Claude Berri d'après l’œuvre d’Émile Zola, et musique de Jean-Louis Roques.

Acteurs : Renaud (Etienne Lantier), Judith Henry (Catherine Maheu), Miou-Miou (Maheude), Gérard Depardieu (Toussaint Maheu), Jean Carmet (Vincent Maheu), Jean-Roger Milo (Chaval), Laurent Terzieff (Souvarine), Bernard Fresson (Victor Deneulin), Jean-Pierre Bisson (Rasseneur), Jacques Dacqmine (Philippe Hennebeau), Amy Duperey (Mme Hennebeau), Gérard Croce (Maigrat), Frédérique Van Den Driessche (Paul Négrel), Annick Alane (Mme Grégoire), Cécile Bois (Cécile Grégoire), Fred Personne (Pluchart), Yolande Moreau (La Levaque) et Anne-Marie Pisani (La Mouquette),

Histoire : Sous le second Empire, Etienne Lantier se rend dans le Nord de la France à la recherche d'un emploi. Il est alors recruté par la mine de la région, alors que plusieurs d'entre elles sont entrain de fermer. Mais les conditions de travail et les faibles salaires vont faire monter la révolte des mineurs. Emmenée par Etienne Lantier, la grève s'abat sur la mine...

Mon avis : Germinal est un  classique d'Emile Zola que j'ai dévoré. J'avais hâte de découvrir ce film, que j'étais persuadée d'avoir vu enfant... Après le visionnage j'en suis moins sûre. J'avais quelques attentes vis-à-vis de ce film, étant fan de l'oeuvre de Zola, et je n'ai pas été déçue ! Le plus surprenant a été le casting, premier fois que je découvre Renaud dans un long métrage et je l'ai tout bonnement adoré ! Une justesse impressionnante. Gérard Depardieu est toujours aussi excellent dans ce genre de film, j'ai adoré retrouvé Miou-Miou, Jean Carmet ou encore Laurent Terzieff. Tous m'ont bluffé ! La réalisation est également superbe de par sa photographie, ses décors, ses costumes,... Bref, le film m'a beaucoup plut, j'ai hâte de découvrir la première adaptation.

5 étoiles.

Voir les commentaires

A Christmas Prince

Publié le par Emy Lee

Sortie le 17 novembre 2017.

Réalisé par Alex Zamm, scénario de Nathan Atkins, et musique de Zack Ryan.

Acteurs : Rose McIver (Amber Moore), Ben Lamb (Prince Richard), Honor Kneafsey (Princesse Emily)Alice Krige (Reine Helena), Daniel Fathers (Rudy Moore), Sarah Douglas (Mme Averill), Theo Devenay (Cousin Simon), Tom Knight (Premier Ministre Denzil), Amy Marston (Max Golding), Tahirah Sharif (Melissa), Richard Ashton (M. Little), Vaughn Joseph (Ron), Joel McVeagh (Andy), Emma Louise Saunders (Baronne Sophia) et Olivia Nite (Lady Olivia).

Histoire : Amber rêve de devenir journaliste. Depuis quelques mois, elle tente de quitter son poste d'assistance pour intégrer un journal, sans succès. Mais la chance va tourner, la jeune fille est envoyé au couronnement du Prince Richard, jeune, beau et éternel fêtard. Mais rien ne va se passer comme prévu et Amber risque de se retrouver sans article. Elle décide alors d'infiltrer le palais, et se fait passer pour la Tutrice de la jeune princesse Emily. Ainsi, elle pourra se rapprocher du Prince et écrire son article.

Mon avis : J'aimerais dire que ce sera le dernier, mais non j'ai beaucoup trop aimé cette séance de noël. Ici, je découvre un nouveau film qui m'a bien plut. Pas beaucoup de surprise au scénario, Amber est une bleue dans le domaine du journalisme, elle tente le tout pour le tout pour arriver sa mission, mais ne pouvait imaginer tomber amoureuse du prince et devenir très proche de la princesse. L'histoire est cousue de fil blanc, mais le film ne s'en cache pas. Le casting est très plaisant , j'ai beaucoup apprécié les acteurs principaux. La réalisation est également sympathique, nous faisant découvrir les paysages montagneux de la région, un paysage idyllique et romantique. Un beau film, pour ses périodes de fêtes.

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

Christmas Inheritance

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 décembre 2017.

Réalisé par Ernie Barbarash, scénario de Dinah Eng, et musique de Terry Frewer.

Acteurs : Eliza Taylor (Ellen Langford), Jake Lacy (Jake Collins), Andie MacDowell (Debbie Collins), Neil Crone (Jim Langford), Michael Xavier (Gray Pittman), Lori Hallier (Alice), Mag Ruffman (Kathy Martin), Bill Lake (Capitaine Williams), Anthony Sherwood (Oncle Zeke), Lindsay Leese (Mme Worthington), Martin Roach (Shérif Paul), Joanna Douglas (Cara Chandler), Mikayla Radan (Olivia Chandler), Telysa Chandler (Annabelle).

Histoire : A New-York, Ellen est la riche héritière de l'entreprise fondée par son père et son oncle. Après une nouvelle bourde lors d'une soirée mondaine, Ellen n'a qu'un souhait se rattraper. Son père, qui envisage de prendre sa retraite et laisser sa place à sa fille, décide d'envoyer cette dernière à Snowfall, afin de réaliser la tradition de noël de l'entreprise. Ellen prend sa mission à cœur, pourtant rien ne va ce passer comme prévu...

Mon avis : Emportée par la folie de Noël, j'avais très envie de découvrir cette production Netflix. J'ai passé un très bon moment, un film léger qui utilise les codes habituels du genre. On pourrait même assez vite le classé dans la case téléfilm de noël. Le scénario n'a rien de bien originale on se doute des imprévus et l'on devine assez vite la finalité. Toutefois, j'ai beaucoup aimé les paysages de Snowfall et ses habitants. Le casting que j'ai en grande partie découvert m'a beaucoup plut, notamment avec la présence d'Andie MacDowell, que je n'avais pas vu depuis des années. Une sympathique comédie romantique qui remplie parfaitement sa mission.

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>