Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The greatest showman

Publié le par Emy Lee

Sortie le 24 janvier 2018.

Réalisé par Michael Gracey, scénario de Bill Condon et Jenny Bicks, et musique de John Debney, Benj Pasek, Justin Paul et Joseph Trapanese.

Acteurs : Hugh Jackman (P. T. Barnum), Zac Efron (Phillip Carlyle), Michelle Williams (Charity Barnum), Rebecca Ferguson (Jenny Lind), Zendaya (Anne Wheeler), Keala Settle (Lettie Lutz), Yahya Abdul-Mateen II ( W. D. Wheeler), Paul Sparks (James Gordon Bennett), Natasha Liu Bordizzo (Deng Yan), Fredric Lehne (M. Hallett), Tina Benko (Mme Winthrop), Gayle Rankin (Reine Victoria), Sam Stratton (Sam Humphrey), Skylar Dunn (Charity jeune) et Elis Rubin (P. T. Barnum jeune).

Histoire : The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Mon avis : Attirée par ce film très rapidement, j'ai également très vite déchanté en apprenant que c'était une comédie musicale. Malgré tout, ma curiosité ne m'a pas quitté et je voulais vraiment découvrir ce film sur grand écran. On va élucider le gros point négatif maintenant, même si on m'avait dit que le film était comme "La la land" du point de vu du chant, je n'ai pas été convaincu. Beaucoup trop de chansons dans ce film, par ailleurs je les ai trouvées beaucoup trop moderne pour le film. P. T. Barnum a développé les Freak Show dans les années 1870, alors sans dire que toutes les musiques devaient être rétrograde, on aurait pu retrouver quelques sonorités de l'époque, où moins avoir du vraie chant lyrique quant il le fallait... Indépendament du film j'apprécie ses musiques, mais je ne les trouvais pas raccord avec ce que je voyais, pis bon, il y en avait beaucoup trop. L'histoire est intéressante, même si beaucoup trop simpliste et trop happy end à mon goût, on parle quand même des freak show, de la différence, de "monstres", de l'intolérance, de racisme... Par moment on se croirait à Disneyland, tout est beau, soigné, accepté. Même si il y a quelques heurts, ils sont résolus d'une simplicité! Reste donc les décors et les costumes, très jolie tout comme la réalisation qui reste soignée et intéressante. Mais finalement avec le recul, j'ai été peu convaincu par ce film. Il reste un bon divertissement, mais ne va pas dans le fond des faits historiques.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

8 femmes

Publié le par Emy Lee

Sortie le 06 février 2002.

Réalisé par François Ozon, scénario de Marina De Van et François Ozon d'après l’œuvre de Robert Thomas, et musique de Krishna Levy.

Acteurs : Catherine Deneuve (Gaby), Isabelle Hupert (Augustine), Emmanuelle Béart (Louise), Fanny Ardant (Pierrette), Virginie Ledoyen (Suzon), Danielle Darrieux (Mamy), Ludivine Sagnier (Catherine), Firmine Richard (Mme Chanel) et Dominique Lamure (Marcel)

Histoire : Dans les années cinquante, dans une grande demeure bourgeoise en pleine campagne, les gens sont sur le point de fêter Noël. Mais un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné. Le ou plutôt la coupable se cache parmi huit femmes que fréquentait régulièrement la victime. Commence alors une longue journée d'enquête, faite de disputes, de trahisons et de révélations.

Mon avis : Depuis sa sortie en 2002, j'ai très envie de voir ce film. Je suis bien contente d'avoir attendu car je ne l'aurais certainement pas autant apprécié qu'aujourd'hui. La réalisation de François Ozon est très intéressante, le film fait preuve d'une certaine beauté dans ses décors et costumes. Par ailleurs, les couleurs utilisés ne le sont pas par hasard, elles définissent chacun des personnages dans leur représentation mais cache la vérité. Par ailleurs, certains costumes changent à mesure que le personnage se révèle et évolue. François Ozon nous propose donc une partie de Cluedo sans colonel moutarde, ni chandelier, mais 8 femmes coupé du monde tentant de comprendre qui a bien pu tuer Marcel. On se prend vite au jeu, et on essaye d'analyser sans succès les faits et les personnages. Le casting est impressionnant, je n'ai pas arrêté d'écarquillé mes yeux. Visionné avant tout pour Catherine Deneuve, j'ai été heureuse de retrouver Isabelle Hupert, Firmine, Emmanuelle Béart, Danielle Darieux ou encore Fanny Ardent. Le seul point négatif à mes yeux, l'aspect comédie musicale. Bien qu'intéressant, je n'ai pas du tout accroché à ses interludes musicaux. Même si j'ai été surprise de voir Isabelle Hupert pousser la chansonnette.

4 étoiles.

 

Voir les commentaires

Sur la piste du Marsupilami

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 avril 2012.

Réalisé par Alain Chabat, scénario de Jeremy Doner et Alain Chabat d'après l'oeuvre d'André Franquin, et musique de  Bruno Coulais.

Acteurs : Alain Chabat (Dan Geraldo), Jamel Debbouze (Pablito Camaron), Fred Testot (Hermoso), Lambert Wilson (Général Pochero), Géraldine Nakache (Pétunia), Patrick Timsit (Caporal), Liya Kebede (Reine Paya), Dalip Singh (Bolo), Jacques Weber (Papa Dan), Aïssa Maïga (Clarisse) et Gerardo Taracena (Matheo).

Histoire : Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire: Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !

Mon avis : Pourtant fan de Chabat, je n'avais encore jamais vu ce film à la fois décrier comme le pire film du réalisateur et en même souligné comme la meilleure adaptation française de bande dessinée. Des retours diamétralement opposés, je me devais donc de me faire mon avis. Ce film regorge d'humour dosé à la Chabat, j'ai adhéré forcément même si imaginé un dictateur fan de Céline Dion... c'était bizarre. Le film est agréable, mais souffre de longueur et de scènes parfois inutile. Ma grosse déception, où est l'adaptation du marsupilami ? Peut-être qu'avec le temps j'ai oublié l’œuvre de Franquin, mais il me semblait que l'histoire était différente. Par ailleurs, on voit finalement très peu le marsupilami qui fait presque tâche dans cette histoire, je me suis souvent demandé pourquoi il était là tellement il dénotait dans le paysage. Aucun personnages ne m'a réellement accrochés, en dehors du marsupilami. L'animal est magnifique, son animation est très chouette, j'aime beaucoup son esthétisme qui le rend presque réel. Mais il paraît plus que secondaire dans ce film est c'est bien dommage. Finalement peu convaincu par ce film même si j'apprécie beaucoup Alain Chabat et que l'on retrouve bien sa patte dans le film, pour moi l'adaptation est ratée.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

La forme de l'eau

Publié le par Emy Lee

Sortie le 21 février 2018.

Titre original : The shape of water.

Réalisé par Guillermo del Toro, scénario de Vanessa Taylor et Guillermo del Toro, et musique d'Alexandre Desplat.

Acteurs : Sally Hawkins (Elisa Esposito), Michael Shannon (Richard Strickland), Richard Jenkins (Giles), Octavia Spencer (Zelda Fuller), Michael Stuhlbarg (Dr Robert Hoffstetler), Doug Jones (Amphibien), David Hewlett (Fleming), Nick Searcy (Général Hoyt), Stewart Arnott (Bernard), Nigel Bennett (Mihalkov), Lauren Lee Smith (Elaine Strickland), Martin Roach (Brewster Fuller), Allegra Fulton (Yolanda), John Kapelos (Mr Arzoumanian), Madison Ferguson (Tammy Strickland) et Jayden Greig Timmy Strickland).

Histoire : Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Mon avis : J'avais beaucoup entendu parler du film à sa sortie par les récompenses et nominations qu'il a reçu dans différents festivals. J'avais hâte de le découvrir notamment par son univers "marin" que j'affectionne particulièrement. Par ailleurs, Guillermo del Toro est un réalisateur dont je ne connais aucune oeuvre et j'étais impatiente de voir son travail. Sur ce point, je n'ai pas été déçue, la réalisation du film est magnifique, tout est pensé au millimètre près, que ça soit dans les décors, les costumes, le jeu des acteurs, la lumière, les mouvements de la caméra pour offrir cette ambiance et cet esthétisme si particulier. Visuellement le film est très beau, j'ai été bluffée par ce que je voyais à l'écran et j'aurais pu rester des heures devant une telle beauté. Le scénario est intéressant, même si je n'ai pas du tout adhérer à la romance entre ses deux êtres différents par l'aspect mais partageant certains points communs notamment sur la différence qui dérange ou intrigue. Ce point m'a enlevé tout plaisir au film, et me vaut aujourd'hui un avis partagé. Oui j'ai aimé l'esthétisme du film, son ambiance, ses personnages, sa réalisation, ses décors, ses costumes, ses acteurs. Mais je bloque totalement sur cette histoire d'amour entre Elisa et l'amphibien. Peut-être devrais-je le revoir, l'effet de surprise étant passé, peut-être que je verrais l'ensemble sous un autre angle ? Il n'en reste pas moins que Guillermo del Toro nous fait voyager dans un univers passé qui nous ramène dans la guerre froide, en pleine ségrégation et où la femme n'est qu'une bonne ménagère. Malgré ma déception, "la forme de l'eau" reste un très beau film en bien des points. Un dernier mot sur son casting que j'ai trouvé très intéressant, Sally Hawkins donne beaucoup à Elisa et l'a fait exister malgré sa transparence. Michael Shannon est parfait dans ce rôle de pourri. J'ai également beaucoup aimé le personnage de Richard Jenkins et eu beaucoup de plaisir à retrouver Octavia Spencer. En résumé, le film est très bon, Guillermo del Toro nous offre un visuel splendide, mais la romance gâche un peu l'ensemble. 

4 étoiles.

 

Voir les commentaires

Minuit à Paris

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 mai 2011.

Titre original : Midnight in Paris.

Réalisation et scénario par Woody Allen.

Acteurs : Owen Wilson (Gil), Rachel McAdams (Ines), Michael Sheen (Paul), Marion Cotillard (Adriana), Kathy Bates (Gertrude Stein), Carla Bruni (Guide du musée), Nina Arianda (Carol), Tom Hiddleston (F. Scott Fitgerald), Alison Pill (Zelda Fitzgerald), Corey Stoll (Ernest Hemingway), Kurt Fuller (John), Mimi Kennedy (Helen), Léa Seydoux (Gabrielle), Adrien Brody (Salvador Dali), Gad Elmaleh (Détective Tisserant), David Lowe (T. S. Eliot), Lil Mirkk (Jake Henson) et Daniel Lundh (Juan Belmonte).

Histoire : Un jeune couple d’américains dont le mariage est prévu à l’automne se rend pour quelques jours à Paris. La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne.

Mon avis : Je ne suis pas toujours fan des réalisations de Woody Allen, mais j'ai beaucoup aimé ce "Minuit à Paris". J'ai été séduite par la scène d'ouverture, présentant les différents monuments mais aussi rue de Paris. Moi qui suis allée très rarement à la capitale, j'ai aimé la découvrir au travers de ses plans qui la sublime. Le scénario du film est assez captivant, un écrivain passionné par les années 1920, à l'opportunité de se rendre dans les années folles et de rencontrer ses auteurs préférés. J'ai trouvé ça fou. Le casting est très plaisant, le choix de mélangé acteur américain et français est vraiment plaisant, cela apporte une certaine authenticité à l'histoire. J'ai beaucoup aimé le personnage campé par Owen Wislon, pourtant pas un de mes acteurs fétiches, il se dévoile ici dans un rôle qui lui va comme un gant (à l'image de ses prestations dans les films de Wes Anderson). Vraiment une belle découverte, je ne regrette pas cette heure et demi passé en leur compagnie.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le retour du héros

Publié le par Emy Lee

Sortie le 14 février 2018.

Réalisé par Laurent Tirard, scénario de Grégoire Vigneron et Laurent Tirard, et musique de Mathiieu Lamboley.

Acteurs : Jean Dujardin (Capitaine Neuville), Mélanie Laurent (Elisabeth Beaugrand), Noémie Merlant (Pauline Beaugrand), Féodor Atkine (Général Mortier-Duplessis), Evelyne Buyle (Madame Beaugrand), Christian Bujeau (Monsieur Beaugrand), Fabienne Galula (Eugénie), Laurent Bateau (Monsieur Dunoyer), Jean-Michel Lahmi (Monsieur Loiseau), Christophe Montenez (Nicolas Bonvallet), Aurélie Boquien (Madame Dunoyer) et Hugues Martel (Médecin).

Histoire : Elisabeth est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d'opérette, elle est devenue, malgré elle, responsable d'une imposture qui va très vite la dépasser… 

Mon avis : J'avais très envie de découvrir ce film, car j'avais été séduite par les costumes et la photographie. Sur ses deux points je n'ai pas été déçue, l'esthétique est superbe. L'utilisation de la lumière sur les décors et les costumes les sublimes. Le film en lui même est très plaisant, l'histoire du capitaine Neuville est plutôt drôle et la complicité d'Elisabeth Beaugrand plaisante. Ce duo peu probable va au fil du film se révéler en compères en affaire. Le spectateur se met souvent dans le rôle d'Elisabeth, adoptant le même avis que cette dernière sur la personne de Neuville. Le duo formé par Jean Dujardin et Mélanie Laurent fonctionne parfaitement à l'écran. J'ai beaucoup ris et j'ai souvent été ébahie devant les costumes et les décors. Une vraie réussite devant laquelle j'ai passé un très bon moment.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Cro Man

Publié le par Emy Lee

Sortie le 07 février 2018.

Titre original : Early man.

Réalisé par Nick Park, scénario de Mark Burton, John O'Farrell et James Higginson, et musique d'Harry Gregson-Williams et Tom Howe.

Acteurs : Pierre Niney (Doug), Kaycie Chase (Mona), Stéphane Ronchewski (Lord Noze), Michel Dodane (Bobnar), Philippe Crubézy (Bryan), Guillaume Lebon (Mésange vocale), Charles Pestel (Asbo), Jérémy Prévost (Hôpia, Treebor et Atab), Hervé Mathoux (Brian, commentateur sportif), Mathias Kozlowski (Commentateur sportif), Thibault Lacour (Gordon), François Raison (Jurgen) et Martine Irzenski (Reine Oofeefa).

Histoire : Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre. L’histoire d'un homme des cavernes courageux, Doug, et de son meilleur ami Crochon, qui s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi.

Mon avis : Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je suis fan de l'animation en stop motion. Même si j'avais pu me rendre au cinéma découvrir "Chicken Run", que j'avais adoré, je connaissais très peu les studios Aardman. Récemment j'ai pu visionner "Shaun le mouton, le film" et "Wallace et Gromit : le mystère du lapin garou" ainsi qu'un documentaire sur les studios qui ont largement contribué à mon attrait pour ce film. Je ne savais pas du tout ce que j'allais découvrir en allant voir "Cro man", finalement l'histoire ne m'a pas tant emballer que cela, des hommes de l'âge de Pierre vont affronter des hommes de l'âge de Bronze au football pour pouvoir récupérer leur vallée. Mais j'ai beaucoup aimé les personnages, ses derniers m'ont beaucoup fait rire, et je suis toujours autant stupéfaite devant l'animation en stop motion. J'aime toujours autant découvrir les empreintes de doigts sur la pâte à modeler, et ainsi constater les changements des personnages. Ce n'est certainement pas le film que je retiendrai le plus des studios, mais j'ai tout de même passé un bon moment et je suis toujours aussi fan des productions Aardman.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Mary à tout prix

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 novembre 1998.

Titre original : There's something about Mary.

Réalisé par Peter Farrelly et Bob Farrelly, scénario d'Edward Decter, John J. Strauss, Peter Farrelly et Bobby Farrelly, et musique de Jonathan Richman.

Acteurs : Ben Stiller (Ted Stroehmann), Cameron Diaz (Mary Jensen Matthews), Matt Dillon (Pat Healy), Chris Elliott (Dom Woganowski), Lee Evans (Tucker / Norman Phipps), Lin Shaye (Magda), Jeffrey Tambor (Sully), Markie Post (Sheila Jensen), Keith David (Charlie Jensen), Jonathan Richman (Jonathan), Tommy Larkins (Batteur), Sarah Silverman (Brenda), Khandi Alexander (Joanie) et W. Earl Brown (Warren). 

Histoire : Au lycée, Ted était amoureux de Mary, une des plus belles filles de l'établissement. Lors du bal de fin d'année, il a l'occasion d'être le cavalier de sa belle. Malheureusement rien ne va se passer comme prévu... Ted n'aura plus l'occasion de revoir Mary. Aujourd'hui, il souhaite retrouver son amour de jeunesse à qui il pense toujours. Il engage donc un détective privée pour la retrouver, mais une fois de plus rien ne va se passer comme prévu...

Mon avis : Une des comédies qui a marqué mon enfance, elle m'a d'ailleurs permis de découvrir Ben Stiller et Cameron Diaz, dont je suis devenue fan par la suite. L'histoire de Ted est intéressante, un garçon trop gentil, qui se fait finalement avoir pendant presque deux heures que ça soit par sa famille, par ses amis ou encore par ses conquêtes. Soucieux du bonheur des autres, il va tout faire pour combiné son bonheur mais surtout celui de Mary. Les frères Farrelly nous offre une réalisation intéressante et un scénario drôle et prenant. Certains gags ou certaines répliques sont devenus cultes. Le casting est tout aussi intéressant, chacun apporte sa pierre à l'édifice. Une comédie que j'ai toujours beaucoup de plaisir à revoir !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le Labyrinthe : le remède mortel

Publié le par Emy Lee

Sortie le 07 février 2018.

Titre original : Maze runner : the death cure.

Réalisé par Wes Bail, scénario de T. S. Nowlin d'après l’œuvre de James Dashner, et musique de John Paesano.

Acteurs : Dylan O'Brien (Thomas), Kaya Scodelario (Teresa), Thomas Brodie-Sangster (Newt), Aidan Gillen (Janson), Giancario Esposito (Jorge), Rosa Salazar (Brenda), Ki Hong Lee (Minho), Patricia Clarkson (Ava Paige), Dexter Darden (Frypan), Walton Goggins (Lawrence), Will Poulter (Gally), Barry Pepper (Vince), Nathalie Emmanuel (Harriet), Jacob Lofland (Aris), Katherine McNamara (Sonya), Dylan Smith (Jasper), Bart Fouche (Ingénieur), et Greg Kriek (Conducteur adjoint).

Histoire : Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse dernière ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe.

Mon avis : Je me suis toujours demandée pourquoi je m'étais intéressée à cette franchise. Certes, je garde un assez bon souvenir du premier volet, dans les grandes lignes. Si le second volet avait été une catastrophe, ce n'est pas ce troisième film qui va relever le niveau. En effet ce dernier est beaucoup trop long ! Certaines scènes auraient largement pu être vu à la baisse au vu du peu d'intérêt dans le scénario. Certaines scènes sont beaucoup trop prévisibles, et les acteurs sont peu convaincants. On peut toutefois garder la réalisation, qui est plutôt réussi. Malgré ses défauts, le film nous fait passer un bon (et long) moment mais on apprend vraiment rien de plus que ce que nous savions déjà (prévisible, je vous dis).

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Camping II

Publié le par Emy Lee

Sortie le 21 avril 2010.

Réalisation Fabien Onteniente, scénario de Franck Dubosc, Philippe Guillard, Emmanuel Booz et Fabien Onteniente, et musique de Jean-Yves d'Angelo, Frédéric Botton et Alexis Rault.

Acteurs : Franck Dubosc (Patrick Chirac), Richard Anconina (Jean-Pierre Savelli), Mathilde Seigner (Sophie Gatineau), Antoine Duléry (Paul Gatineau), Claude Brasseur (Jacky Pic), Mylène Demongeot (Laurette Pic), Christine Citti (Madame Chatel), Alysson Paradis (Sandra), Marco Bonini (Shamalack), Laurent Olmedo (37), Abbes Zahmani (Mendez), VIncent Moscato (Mario), Julie de Bona (Pauline), Enna Balland (Liza), Benoît Simonpietri (Sébastien Gatineau), Charlie Barde (Aurélie Gatineau) et Eric Naggar (Maire).

Histoire : Arcachon. Mois d’août. Jean-Pierre Savelli, employé aux Mutuelles d’Assurances de Clermont-Ferrand, apprend que Valérie, sa fiancée, veut faire un break. Pour se ressourcer et retrouver calme et sérénité, il décide de changer de destination de vacances... Il atterrit au Camping des Flots Bleus et tombe sur Patrick Chirac et sa bande de campeurs irréductibles. Les vacances peuvent commencer ! Apéro !

Mon avis : Après avoir visionné "Okja", il me fallait quelque chose de léger ! J'ai opté pour la première comédie que j'ai trouvé. Je ne suis pas particulièrement fan du premier film, même si je dois reconnaitre qu'il a marqué la culture et qu'encore aujourd'hui des répliques sont utilisées au quotidien. On prend les mêmes et on recommence ! Finalement l'histoire est quasi similaire au premier opus, une bande de copains qui se retrouvent chaque année avec leur lot de problème, un nouvel arrivant, et Jacky qui ne retrouve pas sa place. Toutefois, je dois reconnaitre que l'histoire passe un poil mieux que pour le premier film, les gags sont mieux dosés, et on passe un meilleur moment même si on se demande que fais Anconina dans ce film ? Le point le plus intéressant était le souhaite de la mairie de faire disparaître le camping pour un public plus attractif, et la défense des campeurs. Je regrette que ça n'est pas été davantage exploité, plutôt que de nous servir la même soupe. Les personnage m'ont également semblé être plus travaillé. En résumé, ce n'était pas si désagréable, mais ça n'en fait pas un grand film pour autant.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 > >>