Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Convoi exceptionnel

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 mars 2019.

Réalisation et scénario par Bertrand Blier, et musique de Benjamin Murat.

Acteurs : Gérard Depardieu (Taupin), Christian Clavier (Foster), Farida Rahouadj (Esther), Alex Lutz (Edouard), Audreay Dana (Showrunneuse), Sylvie Testud (Jennifer), Louis-Do de Lencquesaing (Arthur Combasse), Guy Marchand (Producteur), Bouli Lanners (Patrick Boyard), Alexandra Lamy (Sabine), Marie Paquim (Lilianne) et Cécile Rittweger (Infirmière).

Histoire : C’est l’histoire d’un type qui va trop vite et d’un gros qui est trop lent. Foster rencontre Taupin. Le premier est en pardessus, le deuxième en guenilles. Tout cela serait banal si l’un des deux n’était en possession d’un scénario effrayant, le scénario de leur vie et de leur mort. Il suffit d’ouvrir les pages et de trembler…

Mon avis : Dans la mesure où je ne me souviens absolument pas de ce film, j'en conclus qu'il n'était vraiment pas terrible. J'ai dû aller le voir car Gérard Depardieu était au casting. L'idée me paraissait original, mais le film ne devait pas être à la hauteur de mes attentes. Si j'ai l'occasion de le revoir j'en donnerai un avis plus constructif.

1 étoile.

Voir les commentaires

Le chant du loup

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 février 2019.

Réalisation et scénario par Antonin Baudry, et musique de Tomandandy.

Acteurs : François Civil (Chanteraide), Omar Sy (D'Orsi), Mathieu Kassovitz (Alfost), Reda Kateb (Grandchamp), Paula Beer (Diane), Alexis Michalik (Second SNLE-B2R), Jean-Yves Berteloot (Commandant CIRA), Damien Bonnard (Officier de Navigation SNLE), Pierre Cévaer (Veilleur sonar SNA), Sébastien Libessart (Codet SNA), Paul Granier (Opérateur table SNA), Etienne Guillou-Kevern (Maître de central), Guillaume Duhesme (Elaborateur), Simon Thomas (Pilote), McNelly (Nicolas Van Beveren), Sylvain Loreau (Elaboration SNLE), Sébastien Landry (Maître de central SNLE) et Bastien Ughetto (Opérateur torpille SNA).

Histoire : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or.
Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Mon avis : Après l'annonce de la sortie du film et les nombreuses interview, j'étais très emballée à l'idée de le découvrir. Le casting prometteur tient ses promesses : François Civil, Reda Kateb, Omar Sy, Mathieu Kassovitz, nous entraîne au cœur de la bataille sous-marine et de l'organisation française ! Ça fait du bien, de ne pas voir un film américain où le monde est sauf grâce au courage et au dévouement de l'armée américaine. Le film est prenant, on plonge dans cette aventure telle l'immersion du sous-marin et on se laisse embarquer par l'équipage. La réalisation est sublime, le scénario prenant, le casting au poil et la bande originale magnifique ! Une très belle découverte qui me réconcilie avec les films d'action français, j'aurais pu rester des heures en leur compagnie.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Jusqu'ici tout va bien

Publié le par Emy Lee

Sortie le 27 février 2019.

Réalisé par Mohamed Hamidi, scénario de Michaël Souhaité, Khaled Amara et Mohamed Hamidi, et musique d'Ibrahim Maalouf.

Acteurs : Gilles Lellouche (Frédéric Bartel), Malik Bentalha (Samy), Sabrina Ouazani (Leïla), Hugo Becker (Mike), Camille Lou (Elodie), Anne-Elisabeth Blateau (Sidonie), Loïc Legendre (Gilou), Harmandeep Palminder (Ari), Karim Belkhadra (Bibiche), Annabelle Lengronne (Mariama), Mathéo Capelli (Lieutenant Costa), Nassim Si Ahmed (Sadek), Jeanne Bournaud (Nathalie), David Salles (Patron du bar) et Mahdi Alaoui (Candidat voyou).

Histoire : Fred Bartel est le charismatique patron d’une agence de communication parisienne branchée, Happy Few. Après un contrôle fiscal houleux, il est contraint par l’administration de délocaliser du jour au lendemain son entreprise à La Courneuve. Fred et son équipe y font la rencontre de Samy, un jeune de banlieue qui va vite se proposer pour leur apprendre les règles et usages à adopter dans ce nouvel environnement. Pour l’équipe d’Happy Few comme pour les habitants, ce choc des cultures sera le début d’une grande histoire où tout le monde devra essayer de cohabiter et mettre fin aux idées préconçues.

Mon avis : Rien de bien nouveau dans le scénario, le film reprend les classiques de la cohabitation de deux cultures avec les aprioris et les clichés. Le duo formé par Gilles Lellouche et Malik Bentalha fonctionne bien, l'histoire est intéressante mais n'apporte rien de nouveau. On passe un bon moment mais on oubli plutôt vite ce que l'on vient de visionner.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Grâce à Dieu

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 février 2019.

Réalisation et scénario par François Ozon, et musique d'Evgueni Galperine et Sacha Galperine.

Acteurs : Melvil Poupaud (Alexandre Guérin), Denis Ménochet (François Debord), Swann Arlaud (Emmanuel Thomassin), Eric Caravaca (Gilles Perret), François Marthouret (Cardinal Barbarin), Bernard Verley (Bernard Preynat), Josiane Balasko (Irène, mère d'Emmanuel), Martine Erhel (Régine Maire), Hélène Vincent (Odile Debord, mère de François), François Chattot (Pierre Debord, père de François), Frédéric Pierrot (Capitaine Courteau), Aurélia Petit (Marie Guérin, femme d'Alexandre), Julie Duclos (Aline Debord, femme de François), Jeanne Rosa (Dominique Perret, femme de Gilles), Amélie Daure (Jennifer), Nicolas Bridet (Olivier Itaque), Pierre Lottin (Didier) et Fejria Deliba (Avocate de François).

Histoire : Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.

Mon avis : Hasard du calendrier ou non, le film sort en même temps que le jugement du Cardinal Barbarin, et lui vaudra un doute de sortie. Que dire de ce film... Il dénonce, comme l'avait fait "Spotlight" aux Etats-Unis le silence de l'église sur la pédophilie de ses prêtres. Au travers de trois personnages principaux (mais également d'autres témoignages), on constate comment un même événement, une même personne, a pu impacter la vie de jeunes garçon. Leur combat pour faire reconnaitre que cet événement à entaché leur vie, leur foi, et leur demande que Justice soit faite pour l'accuser mais aussi pour ceux qui l'ont couvert. Au fur et à mesure du film, on s'indigne, on s’énerve, on ne comprend pas comment des choses pareils on pu se passer pendant des années. François Ozon nous offre un très beau film ! Qui reste juste et sans jugement, relatant simplement les faits au travers du discours des trois protagonistes, de leur combat et de celle de leurs familles. Le casting est génial ! Un très beau film à découvrir malgré la lourdeur de son sujet.

5 étoiles.

Voir les commentaires