Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La bonne épouse

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 mars 2020.

Réalisé par Martin Provost, scénario de Séverine Werba et Martin Provost, et musique de Grégoire Hetzel. 

Acteurs : Juliette Binoche (Paulette Van Der Beck), Yolande Moreau (Gilberte Van der Beck), Noémie Lvovsky (Sœur Marie-Thérèse), Edouard Baer (André Grunvald), François Berléand (Robert Van Der Beck), Marie Zabukovec (Annie Fuchs), Anamaria Vartolomei (Albane Des Deux-Ponts), Lili Taïeb (Yvette Ziegler), Pauline Briand (Corinne Schwartz) et Armelle (Christiane Rougemont). 

Histoire : Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c'est ce qu'enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté en mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?

Mon avis : Une comédie sympathique qui aura toutefois fait sortir de ses gonds la partie féministe en moi.... qui ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de se dire que ce n'est quand même pas si vieux ! On se plait à suivre ses femmes et leur complexités et on a hâte de voir l'effet mai 68 sur tout cela... sauf que ça n'arrive pas vraiment. La fin est un peu précipitée et surtout mal faite. J'ai peu apprécié et ai trouvé que cela gâchais le film. Dommage, car le casting est plaisant, j'ai apprécié le jeu de Juliette Binoche et j'ai aimé retrouvé Anamaria Vartolomei que j'avais fortement apprécié dans échange de Princesse. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Radioactive

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 mars 2020.

Réalisé par Marjane Satrapi, scénario de Jack Thorne d'après l'oeuvre de Lauren Redniss, et musique d'Evgueni Galperine et Sacha Galperine. 

Acteurs : Rosamund Pike (Marie Curie), Sam Riley (Paul Curie), Aneurin Barnaud (Paul Langevin), Simon Russell Beale (Gabriel Lippmann), Katherine Parkinson (Jeanne Langevin), Sian Brooke (Bronia), Anya Taylor-Joy (Irène Curie),  Jonathan Aris (Hetreed), Tim Woodward (Alexandre Millerand), Mirjam Novak (Infirmière Françoise), Michael Gould (Juge Clark), Corey Johnson (Adam Warner), Harriet Turnbull (Marie enfant), Edward Davis (Frederick), Indica Watson (Irène enfant), Demetri Goritsas (Dr Jenkins), Cara Bossom (Eve Curie) et Richard Pepple (Lester Jackson). 

Histoire : Paris, fin du dix-neuvième siècle, Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d'une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne...

Mon avis : J'ai été très intéressée par le sujet du biopic, finalement je connaissais peu le couple Curie et leur recherche (ou plutôt découverte). Comme souvent dans les biopics que je visionne j'ai appris beaucoup de chose. J'ai toutefois été déçue par les choix de réalisation notamment concernant les flashbacks sur le futur et l'impact de cette découverte. Je ne saurais vraiment pointer ce qui m'a dérangé, mais je les ai trouvé mal amené, mal placé et presque hors sujet. C'est bien dommage pour un couple si emblématique du monde scientifique et une recherche majeur ! Je n'ai pas été convaincu par le casting que j'ai trouvé trop dans la retenue, laissant filtrer peu d'émotion...  j'ai toutefois apprécié les décors et les costumes. Si le sujet était intéressant, je n'ai pas été convaincue par l'ensemble, c'est bien dommage.

2 étoiles. 

Voir les commentaires

Le nouvel amour de coccinelle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 janvier 1975.

Titre original : Herbie rides again. 

Réalisé par Robert Stevenson, scénario de Bill Walsh d'après l'œuvre de Gordon Buford, et musique de George Bruns. 

Acteurs : Helen Hayes (Mme Steinmetz), Ken Berry (Willoughby Whitfield), Stefanie Powers (Nicole Harris), Keenan Wynn (Alonzo Hawk), Ivor Barry (Firmin, chauffeur d'Alonzo Hawk), John McIntire (M. Johnson), Richard X. Slattery (Préfet de Police), Raymond Bailey (Avocat), Dan Tobin (Avocat), Elaine Devry (Millicent), Chuck McCann (Fred Lootsgarten) et Don Pedro Colley (Barnsdorf). 

Histoire : Alonzo Hawk, puissant agent immobilier à San Francisco, veut construire le plus grand immeuble du monde. Mais voilà, une ancienne petite caserne de pompier appartenant à Mme Steinmetz, veuve d'un capitaine de pompier, refusant de s'en aller, lui barre le chemin. Elle a avec elle Choupette la coccinelle et un tramway qui veillent sur elle, ainsi qu'une jeune amie du nom de Nicole Harris, hôtesse de l'air, qui vient de temps en temps mettre à la porte les avocats de Hawk...

Mon avis : Un second opus plutôt réussi, on retrouve les bases du premier film (la caserne, la famille représenté par la grand-mère) tout en apportant une histoire diamétralement différente, Choupette n'étant plus ici une voiture de course convoitée. On s'attache moins au personnage, mais il y a un peu de cet esprit "Mr Magoo" certainement en raison de l'année de réalisation du film. Une belle redécouverte, j'ai hâte de continuer cette saga. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

L'espion aux pattes de velours

Publié le par Emy Lee

Sortie le 26 octobre 1966.

Titre original : That darn cat !

Réalisation : Robert Stevenson, scénario de Gordon Gordon, Mildred Gordon et Bill Walsh, et musique de Bib Brunner.

Acteurs : Hayley Mills (Patricia Randall), Dean Jones (Zeke Kelso), Dorothy Provine (Ingrid Randall), Roddy McDowall (Gregory Benson), Neville Brand (Dan), Elsa Lanchester (Mme MacDougall), William Demarest (Iggy), Richard Eastham (Superviseur Newton), Grayson Hall (Margaret Miller), Tom Lowell (Canoe), Richard Deacon (Gérant du drive-in), Iris Adrian (Concierge), Liam Sullivan (Graham), Don Dorrell (Spires), Gene Blakely (Cahill), Karl Held (Kelly) et Ed Wynn (M. Hofstedder).

Histoire : Patti et Ingrid Randall gardent la maison en l'absence de leurs parents, partis en voyage en Europe. Les deux sœurs hébergent un chat siamois nommé "PV" ou "Petit voyou". Alors que ce dernier suit un individu dans une ruelle, il se retrouve témoin d'une affaire de séquestration. La victime, Margaret Miller, glisse sa propre montre au cou du chat en espérant que le propriétaire arrive à déchiffrer un message de secours. Patti, la cadette des sœurs Randall qui découvre le message, convainc alors un jeune inspecteur du FBI, Zeke Kelso, d'espionner PV pour retrouver l'adresse des ravisseurs...

Mon avis : Un film divertissant, plutôt drôle de regarder une entité de l'espionnage s'abaisser à suivre un chat comme seul témoin. J'ai toujours autant de plaisir à retrouver Dean Jones ! Il a définitivement bercé mon enfance. J'aurais certainement adoré ce film plus jeune, je le découvre peut-être un peu tard, même si j'ai trouvé le speech intéressant et les situations plutôt drôle. En tout cas, le film montre assez bien la spécificité (voir l'ingratitude) des chats ! 

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Dark waters

Publié le par Emy Lee

Sortie le 26 février 2020.

Réaliser par Todd Haynes, scénario de Matthew Carnahan et Mario Correa d'après l'œuvre de Nathaniel Rich, et musique de Marcelo Zarvos. 

Acteurs : Mark Ruffalo (Robert Bilott), Anne Hathaway (Sarah Barlage Bilott), Tim Robbins (Tom Terp), Bill Camp (Wilbur Tennant), Victor Garber (Phil Donnelly), Mare Winningham (Darlene Kiger), William Jackson Harper (James Ross), Bill Pullman (Harry Deitzler), Louisa Krause (Karla), Kevin Crowley (Larry Winter), Denise Dal Vera (Sandra Tennant), Scarlett Hicks (Amy Tennant), Brian Gallagher (David Hollings), John Newberg (Dr Gillespie), Jeffrey Grover (Edward Wallace), Mike Seely (Dr Brooks), Marcia Dangerfield (Grammer) et Chaney Morrow (Jeune fermier).  

Histoire : Robert Bilott est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques. Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région. Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l'usine, il va risquer sa carrière, sa famille et même sa propre vie...

Mon avis : Film très intéressant sur une des enquêtes et d'un procès qui se poursuit toujours aujourd'hui. C'est d'ailleurs ce qui choque le plus, la durée ! On voit les années défiler, en se demandant quand les réponses et les réparations seront-elles apportées ! On assiste, impuissant à l'investissement de Robert Bilott pour une communauté, pour une vérité qu'il semble porter seul. Todd Haynes nous offre une réalisation millimétrée, avec un grain des pellicules des années 90 et une lumière plutôt sombre. Le casting est intéressant, on aurait peut-être apprécié plus de vivacité de la part de Mark Ruffalo qui m'a semblé mou dans son jeu tout du long. Le casting est peut-être le point qui m'a le moins convaincu. Je me suis laissée totalement embarquer par l'enquête, , je suis folle de découvrir qu'elle court toujours et que le C8 pourtant reconnu dangereux est toujours présent.

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Une sirène à Paris

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 mars 2020.

Réalisé par Mathias Malzieu, scénario de Stéphane Landowski et Mathias Malzieu d'après l'œuvre de ce dernier, et musique de Mathias Malzieu. 

Acteurs : Nicolas Duchauvelle (Gaspard), Marilyn Lima (Lula), Rossy de Palma (Rossy), Tchéky Karyo (Camille), Romane Bohringer (Milena), Alexis Michalik (Victor), Rodolphe Pauly (Henri), Lola Bessis (Pin-up). 

Histoire : Crooner au cœur brisé, Gaspard s'était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n'a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s'emballer leur cœur jusqu'à l'explosion. Lorsque la Sein en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c'est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence. Lui, l'homme qui a souffert d'avoir trop aimé, et elle, la créature qui n'a jamais connu l'amour, vont apprendre à se connaître. Et à chanter d'une même voix...

Mon avis : C'est une belle histoire que nous conte Mathias Malzieu, avec une mise en scène très intéressante reflétant bien le côté burlesque de cette histoire et de son univers. On se laisse assez vite embarquer par cette romance peu conventionnelle sur plusieurs points. Le duo formé par Nicolas Duchauvelle et Marilyn Lima fonctionne parfaitement à l'écran, et les personnages secondaires ont bien leur place autour de ce duo. La réalisation de Mathias Malzieu est très intéressante, tout comme la construction des décors, des costumes ou encore les génériques en stop-motion. Le seul point négatif, serait l'histoire de Milena et Victor, je n'y ai vu aucun intérêt. Une très belle découverte et un bon moment passé devant ce film. 

4 étoiles.

Voir les commentaires

De Gaulle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 mars 2020.

Réalisé par Gabriel Le Bomin, scénario de Valérie Ranson Enguiale et Gabriel Le Bomin, et musique de Romain Trouillet.

Acteurs : Lambert Wilson (Charles De Gaulle), Isabelle Carré (Yvonne De Gaulle), Olivier Gourmet (Paul Reynaud), Catherine Mouchet (Mademoiselle Potel),Pierre Hancisse (Geoffroy Chaudron de Courcel), Sophie Quinton (Suzanne Rerolle), Gilles Cohen (Georges Mandel), Laurent Stocker (Jean Laurent), Philippe Laudenbach (Maréchal Pétain), Alain Lenglet (Général Weygand), Philippine Leroy-Beaulieu Hélène de Portes), Tim Hudson (Winston Churchill), Nicolas Vaude (Paul Baudoin), Clémence Hittin (Anne De Gaulle), Félix Back (Philippe De Gaulle), Lucie Rouxel (Elisabeth De Gaulle), Marilou Aussilloux (Elisabeth de Miribel) et Victor Belmondo (Hettier de Boislambert). 

Histoire : Mai 1940, la guerre s'intensifie. L'armée française d'effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d'accepter la défaite. Une homme, Charles De Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l'Histoire. Sa femme, Yvonne De Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les événements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l'exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance. 

Mon avis : Un film intéressant s'accentuant essentiellement autour du Général sur la période de mai 1940 à juin 1940 (et le fameux appel du 18 juin). Une période très courte mais qui nous permet de constater les enjeux politiques et militaires qui se sont joués à l'arrivée de l'Armée Hitlérienne en France. Le réalisateur a essayé de montrer autant l'homme que le général, ce qui conduit parfois à ne plus autant se sentir en temps de guerre. Les flashbacks sont intéressants mais n'apportent rien dans le moment d'histoire que l'on nous expose. On a le sentiment qu'il a envie de réaliser un biopic entier en ne se concentrant que sur une courte période. Le film reste toutefois intéressant, emmener par un très bon casting et des plans intéressants. 

3 étoiles.

Voir les commentaires

L.A. Story

Publié le par Emy Lee

 

Sortie le 04 septembre 1991.

Réalisé par Mick Jackson, scénario de Steve Martin, et musique de Peter Rodgers Melnick.

Acteurs : Steve Martin (Harry K. Telemacher), Victoria Tennant (Sara McDowell), Richard E. Grant (Roland Mackey), Marilu Henner (Trudi), Sarah Jessica Parker (Sandee), Susan Forristal (Ariel), Kevin Pollak (Frank Swan), Sam McMurray (Morris Frost), Patrick Stewart (M. Perdue), Tommy Hinkley (Ted), Frances Fisher (June), Larry Miller (Tom), Pierre Epstein (Chef de cuisine), Wesley Thompson (Jesse), Chevy Chase (Carlo Christopher), Woody Harrelson (Patron de la station Tv) et Rick Moranis (Fossoyeur).

Histoire : Los Angeles est une ville superficielle où tout semble irréel et hors du temps. Harry Telemacher est présentateur, il anime la "Météo Maboul" sur une station de télévision locale. Sa rencontre avec Sarah et son interaction avec un panneau d'autoroute vont lui faire ouvrir les yeux sur sa vie et sur l'aspect superficiel de L. A. 

Mon avis : Une comédie sans prise de tête avec Steve Martins. Je suis tombée sur ce film par hasard, j'avais juste envie de voir l'acteur, je n'avais donc pas du tout d'attente. J'ai personnellement passé un bon moment, j'ai ri à quelques scènes, j'ai adoré retrouvé certains acteurs (et notamment tenter de les reconnaitre avec plusieurs années de moins). Si la caricature de la ville de L. A. est plutôt drôle, l'histoire en elle-même n'est pas des plus palpitante. 

2,5 étoiles. 

Voir les commentaires

Troie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 mai 2004.

Titre original : Troy.

Réalisé par Wolfgang Petersen, scénario de David Bénioff d'après l'œuvre d'Homère, et musique de James Horner.

Acteurs : Brad Pitt (Achille), Eric Bana (Hector), Orlando Bloom (Paris), Rose Byrne (Briséis), Diane Kruger (Hélène de Troie), Brian Cox (Agamemnon), Sean Bean (Ulysse), Garrett Hedlund (Patrocle), Peter O'Toole (Roi Priam), Julie Christie (Thétis), Brendan Gleeson (Roi Ménélas), Saffron Burrows (Andromaque), Julian Glover (Triopas), Nathan Jones (Boagrius), Adoni Maropis (Officier d'Agamemnon), John Shrapnel (Nestor), Siri Svegler (Polydore) et Jacob Smith (Messager).

Histoire : Dans la Grèce antique, l'enlèvement d'Hélène, reine de Sparte, par Paris, prince de Troie, est une insulte que le roi Ménélas ne peut supporter. L'honneur familial étant en jeu, Agamemnon, frère de Ménélas et puissant roi de Mycènes, réunit toutes les armées grecques afin de faire sortir Hélène de Troie. Mais en réalité, la sauvegarde de l'honneur familial n'est qu'un prétexte pris par Agamemnon pour cacher sa terrible avidité. Celui-ci cherche en fait à contrôler Troie et à agrandir son vaste empire. 

Mon avis : C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai revu et redécouvert Troie, que je n'avais pas vu depuis de nombreuses années. J'étais tombée sous le charme de ce film après toutes ses années la magie fonctionne toujours même si les images de synthèses accusent les années. Ce film m'a fait découvrir les Péplums, je ne connaissais pas vraiment le genre auparavant. Je me souviens avoir pris une sacrée claque au cinéma, emporté par la bande originale et le casting. A noter, que c'est un des rares films où Sean Bean ne meurt pas… Assez rare pour le souligner. Je suis toujours autant emportée par la romance entre Achille et Briséis. En résumé une belle redécouverte, même si le film est loin d'être parfait. 

3,5 étoiles.

 

Voir les commentaires