Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Fondateur

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 décembre 2016.

Titre original : The Founder.

Réalisé par John Lee Hancock, scénario de Robert D. Siegel, et musique de Carter Burwell. 

Acteurs : Mickael Keaton (Ray Kroc), Nick Offerman (Dick McDonald), John Carroll Lynch (Mac McDonald), Laura Dern (Ethel Kroc), Linda Cardellini (Joan Smith), Patrick Wilson (Rollie Smith), B. J. Novak (Harry Sonneborn), Griff Furst (Jim Zien), Justin Randell Brooke (Fred), Andrew Benator (Leonard Rosenblatt), Kimberly Battista (Miss Michael Finn), Steve Coulter (Dr Reeves), Mike Pniewski (Harvey Peltz), Catherine Dyer (Miss Horford), Susan Williams (Miss Cullen), Wilbur Fitzgerald (Jerry Cullen), Ric Reitz (Will Davis) et Cara Mantella (Myra Rosenblatt).  

Histoire : Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un fast-food en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s'en emparer pour bâtir l'empire que l'on connaît aujourd'hui. 

Mon avis : J'avais hâte de découvrir ce biopic, peut-être que l'ancienne polyvalente du poste à frite en moi voulait retourner à ses racines ! En tout cas j'ai apprécié ce biopic, que j'ai trouvé assez fidèle sur le peu que j'en connaissais. Mikael Keaton est très convaincant dans le rôle du "fondateur", je l'ai vraiment détesté ! Beaucoup d'empathie pour les frères McDonald. Le film est bien construit, il suit la trame narrative et se précipite peut-être un poil sur la fin. J'apprécie également la bande originale !

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Divorce club

Publié le par Emy Lee

Sortie le 14 juillet 2020.

Réalisé par Mickaël Youn, scénario de Matt Alexander, Cyrille Droux, Claude Zidi Jr, Marie-Pierre Huster, David Gilcreast et Mickaël Youn, et musique de Freaks. 

Acteurs : Arnaud Ducret (Ben), François-Xavier Demaison (Patrick), Audrey Fleurot (Albane), Caroline Anglade (Marion), Youssef Hajdi (Helmut), Grégoire Bonnet (Didier), Mickaël Youn (Titi), Ornella Fleury (Vanessa), Matteo Salamone (Tom), Charlotte Gabris (Gisèle), Jarry (Dr Fred Eric), Frédérique Bel (Sarah), Benjamin Biolay (Blaise), Marc Riso (Christian), Claudia Tagbo (Katy), Vincent Moscato (Patron Sex-shop), Gladys Cohen (Mère de Sarah) et Patrick Braoudé (Père de Sarah). 

Histoire : Après cinq ans de mariage, Ben est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu'au jour où il découvre en public que sa femme le trompe : humilié et plaqué dans la foulée ! Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu'à ce qu'il croise le chemine de Patrick, un ancien ami lui aussi divorcé qui lui propose d'emménager chez lui. Patrick, au contraire de Ben, entend bien profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Bientôt rejoints par d'autres divorcés, les fêtards quarantenaires ébauchent les premières règles du "Divorce club". 

Mon avis : J'ai adoré cette comédie ! J'ai beaucoup ris et pourtant je m'attendais à un ratage complet. Je me suis laissé entraîner par le duo formé par Ben et Patrick, puis par la bande qui se construit autour du "Divorce Club". Les gags sont plutôt bien trouvés, sans être trop lourd, et s'enchaînes à un bon rythme. Le casting est plaisant, j'ai apprécié de retrouver Audrey Fleurot ou encore Frédérique Bel. J'ai passé un très bon moment ! 

4 étoiles. 

 

Voir les commentaires

L'Exorciste

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 septembre 1974.

Titre original : The Exorcist.

Réalisé par William Friedkin, scénario de William Peter Blatty d'après son œuvre.

Acteurs : Linda Blair (Regan), Elle Burstyn (Chris MacNeil), Max Von Sydow (Père Merrin), Jason Miller (Père Damien Karras), Lee J. Cobb (Lieutenant Kinderman), Kitty Winn (Sharon), Jack MacGowran (Burke Dennings), William O'Malley (Père Dyer), Barton Heyman (Dr Klein), Peter Materson (Directeur de la Clinique), Rudolph Schündler (Karl), Gina Petrushka (Willie), Robert Symonds (Dr Tanney), Arthur Storch (Psychiatre), Thomas Bermingham (Président université), Vasiliki Mallaros (Mère de Damien Karras), Titos Vandis (Oncle de Damien Karras) et Wallace Rooney (Évêque).

Histoire : L'actrice Chris McNeil est inquiète au sujet de sa fillette Regan : après que l'on ait entendu des bruits curieux venant de sa chambre, la petite a changé, proférant de constantes insanités. une force para-normale l'habite, qui coûte la vie au metteur en scène de Chris. Désespérée, cette dernière fait appel à deux exorcistes...

Mon avis : Je n'avais encore jamais vu le long métrage, j'ai été très contente de le découvrir sur grand écran. Effectivement pour l'époque, les effets spéciaux sont plutôt bien fait et devait faire bien peur (ou du moins être surprenants). Aujourd'hui cela a bien vieilli, et finalement le scénario prend davantage de place que les scène d'épouvante, ce qui n'est pas forcément pour me déplaire. Même si par moment, l'histoire traîne un peu en longueur. J'ai fortement apprécié le jeu de la jeune Linda Blair, elle est bluffante. Surprise de découvrir Max Von Sydow au casting. Une belle découverte, que je suis heureuse d'avoir fait dans les salles obscures. Toutefois le film ne me marquera pas plus que ça !

3 étoiles.

Voir les commentaires

Eté 85

Publié le par Emy Lee

Sortie le 14 juillet 2020.

Réalisation et scénario par François Ozon d'après l'œuvre d'Aidan Chambers, et musique de Jean-Benoït Dunckel. 

Acteurs : Félix Lefebvre (Alexis Robin), Benjamin Voisin (David Gorman), Philippine Velge (Kate), Valeria Vruni Tedeschi (Mme Gorman), Melvil Poupaud (M. Lefèvre), Isabelle Nanty (Mme Robin), Laurent Fernandez (M. Robin), Aurore Broutin (Educatrice), Yoann Zimmer (Luc), Bruno Lochet (Gardien de la morgue), Antoine Simon (Chris) et Samuel Brafman-Moutier (Le gendre). 

Histoire : L'été de ses seize ans, Alexis, lors d'une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, dix-huit ans. Alexis vient de rencontrer l'ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? 

Mon avis : Le film de François Ozon est plus léger que le précédent (en même temps avec "Grâce à Dieu" on était dans du lourd !) et il nous replonge dans les années 80. Une vague nostalgique m'a envahie dès les premières notes de "In Between Days" des Cure. Revoir ses coupes, ses tenues, ses objets avec lesquels j'ai grandit, un pur bonheur ! Le scénario est intéressant, même si je dois bien avouer ma frustration dans mon analyse des personnages, beaucoup de choses restent en suspends... et puis je me suis rappeler le contexte du film... un amour de vacance. On ne s'attache pas au détails dans ce genre de relation, on vit l'instant. Pourtant j'aurais adoré avoir plus d'infos sur la famille Gorman, ils sont tellement mystérieux... j'aurais pu analyser la mère pendant des heures. Je suis obligée de dire un mot sur l'éducatrice à laquelle je ne peux pas m'identifier. Mon dieu, heureusement nous ne sommes pas aussi brut, même dans l'urgence on prend notre temps... Après ce sont les besoins du film mais quand même, encore une sans cœur, sans empathie, qui force la vérité ! Le film en-lui même est intéressant, on plonge dans ce récit sans trop se poser de question, on se laisse bercer par la nostalgie, la romance, et on essaye de comprendre pourquoi ses flashbacks du futur sont si sombre. Un grand bravo pour la déco et les costumes. La réalisation est intéressante, même si je me suis perdue une ou deux fois dans les flashbacks. Un casting intéressant et convaincant, le film m'aura permis de découvrir Félix Lefebvre et Benjamin Voisin. Un bon moment passé ! 

4 étoiles.

Voir les commentaires

Un amour de coccinelle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 17 septembre 1969.

Titre original : The love bug. 

Réalisé par Robert Stevenson, scénario de Don Dagradi et Bill Walsh, et musique de George Bruns. 

Acteurs : Dean Jones (Jim Douglas), David Tomlinson (Peter Torndyke), Michele Lee (Carole Bennett), Buddy Hackett (Tenessee Steinmetz), JOe Flynn (Havershaw), Benson Fong (Monsieur Wu), Andy Granatelli (Président de l'association), Joe E. Ross (Détective), Gil Lamb (Policier du parc), Barry Kelley (agent de Police) et Robert Foulk (Bice). 

Histoire : Jim Douglas est un jeune coureur automobile qui n'affiche que de médiocres résultats. Un beau jour, il achète une Volkswagen Coccinelle qui est bien loin d'être une voiture commune.  Cette dernière conduit Jim avec une rapidité inouïe et l'aide à remporter de nombreuses courses. Mais Jim est loin de se douter de la botte secrète d'Herbie...

Mon avis : "Choupette" de son petit nom français, a bercé mon enfance (tout comme Dean Jones), j'avais très envie de la redécouvrir ! J'ai passé un très bon moment devant ce long métrage, la musique thème reste bien en tête, le casting est sympathique et on retrouve certaines têtes de Disney de l'époque. Le scénario est cousu de fil blanc mais reste intéressant. Une belle redécouverte pour ma part, j'ai hâte de continuer cette saga. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires