Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bliss

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 février 2021.

Réalisation et scénario par Mike Cahill, musique de Will Bates. 

Acteurs : Owen Wilson (Greg), Salma Hayek (Isabel), Madeline Zima (Doris),  Nesta Cooper (Emily), Joshua Leonard (Cameron), Jorge Lendeborg Jr (Arthur), DeRon Horton (Liang), Steve Zissis (Bjorn), Mercy Malick (Journaliste), Ronny Chieng (Kendo), Debbie Fan (Dr Huang), Darin Cooper (Phil), Guy Perry (Andy Warhol), Roshan Maloney (Brad), Bille Nye (Chris) et Adam Zastrow (Dougie). 

Histoire : Récemment divorcé, Greg, dont la vie va à vau-l'eau, rencontre la délicieuse Isabel, une femme vivant dans la rue, convaincue que le monde brisé et pollué autour d'eux n'est pas réel. Elle est persuadée qu'ils vivent dans une simulation laide et rude à l'intérieur d'un autre vrai monde, beau et en paix. D'abord sceptique, Greg finit par découvrir qu'il y a peut être une part de vrai dans la théorie du complot d'Isabel. 

Mon avis : Film sympathique mais qui ne marquera pas les esprits. On a du mal à voir où le réalisateur veut nous emmener, on finit, comme pour Inception, par se demander qu'est-ce qui est la réalité et le rêve... Le casting est porté par Owen Wilson et Salma Hayek sans grande prétention ni intérêt. 

2 étoiles. 

Voir les commentaires

Atomic Blonde

Publié le par Emy Lee

Sortie le 16 août 2017.

Réalisé par David Leitch, scénario de Kurt Johnstad d'après l'œuvre d'Antony Johnston, et musique de Tyler Bates. 

Acteurs : Charlize Theron (Lorraine Broughton), James McAvoy (David Percival), Sofia Boutella (Delphine), Toby Jones (Gray), Bill Skarsgard (Merkel), John Goodman (Agent CIA), Eddie Marsan (Spyglass), James Faulkner (C), Roland Moller (Beckmentov), Johannes Haukur Johannesson (Yuri Batkin), Attila Arpa (Garde-frontière), Til Schweiger (Watchmaker), Sam Hargrave (James Gascoine), Declan Hannigan (Chauffeur), Martin Anger Bauer (Garde Est-Allemand), Lili Gesler (Helena), Barbara Sukowa (Coroner) et Balazs Lengyel (Gentleman). 

Histoire : L'agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionne du service du renseignement de sa majesté. A la fois sensuelle, sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s'associe avec David Percival, le chef de la station local, et commence alors un jeu d'espions des plus meurtriers. 

Mon avis : Un plongée dans le Berlin des années 80, avant la chute du mur et donc toutes les restrictions que cela implique. La réalisation est impeccable, j'ai même été intéressée par les scènes de combats qui ne me captivent plus depuis quelques années sauf en de rares occasions comme aujourd'hui. Un BO qui nous transporte également dans les années 80, en passant de Bowie à George Michael. J'ai bien accroché à la trame du scénario, j'avais hâte de découvrir la finalité de cette intrigue. Le casting est plaisant, je craignais un peu mais finalement j'ai beaucoup aimé Charlize Theron dans ce rôle, j'ai été heureuse de découvrir James McAvoy dont j'ai adoré le personnage et surtout quel plaisir de revoir Sofia Boutella ou encore John Goodman. A l'époque, la bande annonce ne m'avait pas du tout convaincue, je m'étais fait un avis erroné sur le film et j'ai finalement été heureuse de le découvrir. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Un prince à New York

Publié le par Emy Lee

Sortie le 24 août 1988.

Réalisé par John Landis, scénario d'Eddie Murphy, David Sheffield et Barry W. Blaustein, et musique de Nile Rodgers. 

Acteurs : Eddie Murphy (Prince Akeem / Clarence / Randy Watson / Saul), Arsenio Hall (Semmi / Morris / Révérend Brown), Shari Headley (Lisa McDowell), James Earl Jones (Roi Jaffe Joffer), Vondie Curtis-Hall (Vendeur au match), Cuba Gooding Jr (client du coiffeur), Eriq La Salle (Darryl Jenks), John Amos (Cleo McDowell), Allison Dean (Patrice McDowell), Madge Sinclair (Reine Aoleon), Donna Summer (Femme du détenu), Garcelle Beauvais (Rose Bearer), Samuel Lee Jackson (Braqueur), Don Ameche (Mortimer Duke), Ralph Bellamy (Randolph Duke), Calvin Lockhart (Colonel Izzi), Vanessa Bell Calloway (Imani Izzi) et Louie Anderson (Maurice). 

Histoire : Dans le royaume africain du Zaminda, le prince Akeem fête ses vingt et un an. Ses parents lui ont choisi une épouse, mais Akeem souhaite trouver lui-même la femme idéale. En compagnie de son ami Semmi, il se rend à New York, et plus précisément dans le Queens pour trouver sa princesse. 

Mon avis : Après avoir lu une interview d'Eddie Murphy annonçant la sortie de la suite "d'un prince à New York", je découvre le film et notamment ce qu'il représente outre-Atlantique. Je décide donc de le visionner. Et effectivement, c'est certainement l'un des rares (si ce n'est le seul) film de l'époque dont le casting est essentiellement issu de la communauté noir. Le film a bien sûr vieillit mais n'en reste pas moins intéressant et captivant. J'ai beaucoup aimé suivre Akeem dans son installation dans le Queens, ses rencontres, l'image qui lui colle malgré lui à la peau... Le casting est impressionnant, on s'amuse à retrouver les acteurs comme Cuba Gooding Jr, Samuel Lee Jackson ou encore Donna Summer, on s'amuse à chercher les personnages interprété par Eddie Murphy et Arsenio Hall. Le scénario m'a beaucoup plut, j'ai passé un très bon moment. J'ai aussi apprécié la B.O. Un bon moment passé, et une belle découverte qui a lancé mon envie de redécouvrir (ou découvrir) les films d'Eddie Murphy dans les nineties. 

4 étoiles.

Voir les commentaires

Le pic de Dante

Publié le par Emy Lee

Sortie le 02 avril 1997.

Titre original : Dante's Peak.

Réalisé par Roger Donaldson, scénario de Leslie Bohem, et musique de John Frizzell. 

Acteurs : Pierce Brosnan (Harry Dalton), Linda Hamilton (Rachel Wando), Jamie Renee Smith (Lauren Wando), Jeremy Foley (Graham Wando), Elizabeth Hoffman (Ruth), Charles Hallahan (Paul Dreyfus), Grant Heslov (Greg), Kirk Trutner (Terry Furlong), Brian Reddy (Les Worrell), Lee Garlington (Dr Jane Fox), Peter Jason (Norman Gates), Tzi Ma (Stan, USGS Crew), Susie Spear (Karen Narlington) et Carole Androsky (Mary Kelly).  

Histoire : Harry Dalton, volcanologue qui, à la suite de la mort de sa compagne, avait renoncé à ses recherches, renoue avec ses anciens collègues de l'United States Geological Survey de Vancouver. Le pic de Dante, volcan endormi dans l'état de Washington, présente des manifestations sismiques de faible amplitude. Harry est alors dépêché sur les lieux. Il est vite alerté par diverses manifestations telluriques et en averti le conseil municipal de la petite ville touristique située au pied du volcan. 

Mon avis : Cet avis ne sera clairement pas objectif, puisqu'on va parler de mon film préféré quand j'avais dix ans à une période où je bouffais des films comme "Volcano" ou encore "Twister". On pourrait comparer l'histoire de ce film avec celle des "Dents de la mer", petite ville touristique qui ne veut pas alerter la population en vain de crainte que l'économie s'effondre. Sauf que cette fois la grosse bête ce n'est pas un requin blanc mais un volcan prêt à imploser à chaque instant. C'est également l'époque où Pierce Brosnan faisait vibrer mon petit cœur, parce que c'est LE James Bond ! Si j'apprécie toujours autant le scénario, même si au final il est peu original, les effets spéciaux ont bien entendu vieillit. Il n'en reste pas moins intéressants et empreint de certaines prouesses techniques. Je me souviens avoir stressée comme jamais lorsque le volcan explose et que l'on suit Harry et Rachel dans cette folle aventure de survie ! Certaines scènes m'ont marquées au point que même des années après, et alors que certaines choses me paraissaient flous, ses scènes étaient des évidences. Bref, le Pic de Dante, ce n'est peut-être pas le meilleur film, mais c'est mon film préféré que je revois toujours avec beaucoup de plaisir et énormément de nostalgie.

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Palm Springs

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 février 2021.

Réalisé par Max Barbakow, scénario d'Andy Siara, et musique de Matthew Compton. 

Acteurs : Andy Samberg (Nyles), Cristin Milioti (Sarah), J. K. Simmons (Roy), Peter Gallagher (Howard), Meredith Hagner (Misty), Camila Mendes (Tala), Tyler Hoechlin (Abe), Chris Pang (Trevor), Jacqueline Obradors (Pia), June Squibb (Nana Schlieffen), Tongayi Shirisa (Jerry), Dale Dickey (Darla), Conner O'Malley (Randy), Brian Duffy (Spuds) et Lilli Birdsell (Jamie). 

Histoire : L'insouciant Nyles fait la connaissance lors d'un mariage à Palm Springs de Sarah, sœur de la mariée et demoiselle d'honneur. Les choses se compliquent rapidement lorsque le duo se retrouve piégé dans l'espace-temps de ce mariage, contraint de revivre sans cesse la même journée. 

Mon avis : J'ai passé un bon moment devant ce film, il faut dire que je suis une adepte des films jouant avec "le temps". J'ai trouvé le scénario intéressant et plutôt bien construit, notamment l'attitude de Nyles que l'on a du mal à comprendre au départ tellement il est en décalage avec la réalité de l'événement. Les décors et les jeux de couleurs nous plonge dans l'univers Palm Springs comme on nous le représente depuis des années. Le casting est plutôt plaisant, j'ai apprécié le duo formé par Andy Samberg et Cristin Milioti, J. K. Simmons dont on ne comprend presque pas la présence mais en impose avec ses quelques répliques. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Dolemite is my name

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 octobre 2019.

Réalisé par Craig Brewer, scénario de Larry Karaszewski et Scott Alexander. 

Acteurs : Eddie Murphy (Rudy Ray Moore), Wesley Snipes (D'Urville Martin), Mike Epps (Jimmy Lynch), Craig Robinson (Ben Taylor), Tituss Burgess (Theodore Toney), Da'Vine Joy Randolph (Lady Reed), Keegan-Michael Key (Jerry Jones), Kodi Smit-McPhee (Nick), Chris Rock (Daddy Fatts), Chelsea Gilson (Carrie Mills), Ivo Nandy (Julius Bihari), Phil Abrams (Lou Drozen), Aaron Craven (Colton Silverman), Gerald Downey (Bob Brooks) et Snoop Dogg (Animateur radio). 

Histoire : Quand Hollywood l'a écarté dans les années 70, le talentueux Rudy Ray Moore décide de s'auto-produire jusqu'à son célèbre film "Dolemite".

Mon avis : J'étais totalement passée à côté de ce film à sa sortie, c'est en lisant une interview d'Eddy Murphy que je l'ai découvert. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du film, ses décors, ses costumes ou encore sa lumière. Le scénario m'a beaucoup plut, je ne connais absolument pas Rudy Ray Moore, mais j'ai aimé découvrir sa carrière et ses rêves. J'ai adoré retrouvé Eddie Murphy dans la peau de ce personnage, le reste du casting est plaisant Da-vine Joy Randolph, Tituss Burgess, Mike Epps, Wesley Snipes ou encore Chris Rock... J'ai souri, j'ai ri et j'ai été aussi stressée que Rudy à la sortie de son film ! Une belle découverte, j'ai passé un très bon moment. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Un hologramme pour le roi

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 février 2020.

Titre original : A hologram for the king. 

Réalisé par Tom Tykwer, scénario de

Acteurs : Tom Hanks (Alan Caly), Sarita Choudhury (Dr Zara Hakem), Alexander Black (Yousef), Sidse Babett Knudsen (Hanne), Tom Skeritt (Ron Clay), Ben Wishaw (Dave), Megan Maczko (Rachel), Khalid Laith (Karim Al-Ahmad), Jane Perry (Ruby Clay), Atheer Adel (Prinz Jalawi), Rolf Saxon (Joe Trivoli), David Menkin (Brad), Dhaffer L'Abidine (Hassan), Jay Abdo (Dr Hadad), Lewis Rainer (Alan Clay Jeune), Janis Ahern (Catherine Flynn), Christy Meyers (Cayley) et Waleed Elgadi (Sayed). 

Histoire : Alors que l'Amérique est en pleine récession, un homme d'affaires tente une dernière fois d'éviter la banqueroute dans le but de payer les études de sa fille, en se rendant un Arabie Saoudite pour vendre son idée à un puissant monarque. 

Mon avis : Un film divertissant et agréable à regarder, on se retrouve en plein choc des cultures (même si certains films traitent davantage le sujet), avec un Alan Clay qui joue clairement sa carrière et sa vie familiale avec ce nouveau marché et rien ne va ce passer comme prévu. On passe un bon moment, quelques plans sont beaux à voir, mais globalement c'est un film que l'on oubliera vite. 

3 étoiles. 

 

Voir les commentaires