Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Palm Springs

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 février 2021.

Réalisé par Max Barbakow, scénario d'Andy Siara, et musique de Matthew Compton. 

Acteurs : Andy Samberg (Nyles), Cristin Milioti (Sarah), J. K. Simmons (Roy), Peter Gallagher (Howard), Meredith Hagner (Misty), Camila Mendes (Tala), Tyler Hoechlin (Abe), Chris Pang (Trevor), Jacqueline Obradors (Pia), June Squibb (Nana Schlieffen), Tongayi Shirisa (Jerry), Dale Dickey (Darla), Conner O'Malley (Randy), Brian Duffy (Spuds) et Lilli Birdsell (Jamie). 

Histoire : L'insouciant Nyles fait la connaissance lors d'un mariage à Palm Springs de Sarah, sœur de la mariée et demoiselle d'honneur. Les choses se compliquent rapidement lorsque le duo se retrouve piégé dans l'espace-temps de ce mariage, contraint de revivre sans cesse la même journée. 

Mon avis : J'ai passé un bon moment devant ce film, il faut dire que je suis une adepte des films jouant avec "le temps". J'ai trouvé le scénario intéressant et plutôt bien construit, notamment l'attitude de Nyles que l'on a du mal à comprendre au départ tellement il est en décalage avec la réalité de l'événement. Les décors et les jeux de couleurs nous plonge dans l'univers Palm Springs comme on nous le représente depuis des années. Le casting est plutôt plaisant, j'ai apprécié le duo formé par Andy Samberg et Cristin Milioti, J. K. Simmons dont on ne comprend presque pas la présence mais en impose avec ses quelques répliques. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Dolemite is my name

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 octobre 2019.

Réalisé par Craig Brewer, scénario de Larry Karaszewski et Scott Alexander. 

Acteurs : Eddie Murphy (Rudy Ray Moore), Wesley Snipes (D'Urville Martin), Mike Epps (Jimmy Lynch), Craig Robinson (Ben Taylor), Tituss Burgess (Theodore Toney), Da'Vine Joy Randolph (Lady Reed), Keegan-Michael Key (Jerry Jones), Kodi Smit-McPhee (Nick), Chris Rock (Daddy Fatts), Chelsea Gilson (Carrie Mills), Ivo Nandy (Julius Bihari), Phil Abrams (Lou Drozen), Aaron Craven (Colton Silverman), Gerald Downey (Bob Brooks) et Snoop Dogg (Animateur radio). 

Histoire : Quand Hollywood l'a écarté dans les années 70, le talentueux Rudy Ray Moore décide de s'auto-produire jusqu'à son célèbre film "Dolemite".

Mon avis : J'étais totalement passée à côté de ce film à sa sortie, c'est en lisant une interview d'Eddy Murphy que je l'ai découvert. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du film, ses décors, ses costumes ou encore sa lumière. Le scénario m'a beaucoup plut, je ne connais absolument pas Rudy Ray Moore, mais j'ai aimé découvrir sa carrière et ses rêves. J'ai adoré retrouvé Eddie Murphy dans la peau de ce personnage, le reste du casting est plaisant Da-vine Joy Randolph, Tituss Burgess, Mike Epps, Wesley Snipes ou encore Chris Rock... J'ai souri, j'ai ri et j'ai été aussi stressée que Rudy à la sortie de son film ! Une belle découverte, j'ai passé un très bon moment. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Un hologramme pour le roi

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 février 2020.

Titre original : A hologram for the king. 

Réalisé par Tom Tykwer, scénario de

Acteurs : Tom Hanks (Alan Caly), Sarita Choudhury (Dr Zara Hakem), Alexander Black (Yousef), Sidse Babett Knudsen (Hanne), Tom Skeritt (Ron Clay), Ben Wishaw (Dave), Megan Maczko (Rachel), Khalid Laith (Karim Al-Ahmad), Jane Perry (Ruby Clay), Atheer Adel (Prinz Jalawi), Rolf Saxon (Joe Trivoli), David Menkin (Brad), Dhaffer L'Abidine (Hassan), Jay Abdo (Dr Hadad), Lewis Rainer (Alan Clay Jeune), Janis Ahern (Catherine Flynn), Christy Meyers (Cayley) et Waleed Elgadi (Sayed). 

Histoire : Alors que l'Amérique est en pleine récession, un homme d'affaires tente une dernière fois d'éviter la banqueroute dans le but de payer les études de sa fille, en se rendant un Arabie Saoudite pour vendre son idée à un puissant monarque. 

Mon avis : Un film divertissant et agréable à regarder, on se retrouve en plein choc des cultures (même si certains films traitent davantage le sujet), avec un Alan Clay qui joue clairement sa carrière et sa vie familiale avec ce nouveau marché et rien ne va ce passer comme prévu. On passe un bon moment, quelques plans sont beaux à voir, mais globalement c'est un film que l'on oubliera vite. 

3 étoiles. 

 

Voir les commentaires

Laurence Anyways

Publié le par Emy Lee

Sortie le 18 juillet 2012.

Réalisation et scénario par Xavier Dolan, et musique de Noia. 

Acteurs : Melvil Poupaud (Laurence Alia), Suzanne Clément (Fred Belair), Nathalie Baye (Julienne Alia), Stéfanie Belair), Susan Almgren (Journaliste), Yves Jacques (Michel Lafortune), Sophie Faucher (Andrée Belair), Magalie Lépine Blondeau (Charlotte), David Savard (Albert), Catherine Bégin (Mamy Rose), Emmanuel Schwartz (Baby Rose), Jacques Lavallée (Dada Rose), Perrette Souplex (Tatie Rose), Patricia Tulasne (Shookie Rose), Monique Spaziani (Francine), Denise Filiatrault (Gérante de la crêperie), Mylène Jampanoï (Fanny), Gilles Renaud ( Président du conseil) et Anne Dorval (Marthe Delteuil). 

Histoire : C'est l'histoire d'un amour impossible ! Le jour de son trentième anniversaire, Laurence, qui est très amoureux de Fred, révèle à celle-ci, après d'abstruses circonlocutions, son désir de devenir une femme. 

Mon avis : Toujours partante pour un film de Dolan, c'est avec plaisir que je me lance dans cette nouvelle œuvre qui a obtenu plusieurs prix et nominations. Le sujet est certainement celui qui me chamboule le plus, la transsexualité m'est encore assez inconnu et comme tout ce que je ne comprends pas... j'ai un peu de mal à adhérer. Pour autant, pas fermé pour mieux le comprendre, j'ai été contente d'avoir le point de vu du réalisateur sur cette question, et l'avoir découverte sous un autre versant. On est toujours pris dans les mêmes sujets chers à Dolan : le lien maternel, la quête d'identité et la différence. Au travers d'une B.O très année 80. Comme toujours la réalisation de Dolan est soignée avec une réelle qualité de mise en scène, toutefois le scénario traine en longueur et on trouve un peu le temps long dans cet amour passionnel fait d'aller et retour (mais comme toute relation passionnelle). 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Soul

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 décembre 2020.

Réalisé par Pete Docter et Kemp Powers, scénario de Peter Docter, Kemp Powers et Mike Jones, et musique de Trent Reznor, Atticus Ross et Jon Batiste. 

Doublage original : Jamie Foxx (Joe Gardner), Tina Fey (22), Graham Norton (Steve Vendelune), Rachel House (Terry), Alice Braga (Conseiller Michel A), Richard Ayoade (Conseiller Michel B), Phylicia Rashad (Libba Gardner), Donnell Rawlings (Dez), Questlove (Curley), Angela Bassett (Dorothea), Cora Champommier (Connie), Margo Hall (Melba), Daveed Diggs (Paul), Rhodessa Jones (Lulu), Wes Studi (Conseiller Michel C), Sakina Jaffrey (Médecin), Fortune Feimster (Conseiller Michel D) et Zenobia Shroff (Conseiller Michel E). 

Doublage français : Omar Sy (Joe Gardner), Camille Cottin (22), Ramzy Bedia (Steve Vendelune), Michèle Bardollet (Terry), Françoise Cadol (Conseiller Michel A), Guillaume Lebon (Conseiller Michel B), Sophie Deschaumes (Libba Gardner), Rody Benghezala (Dez), Diouc Koma (Curley), Virginie Emane (Dorothea), Coralie Thuilier (Connie), Audrey Sourdive (Melba), Martin Faliu (Paul), Coco Noël (Lulu), Philippe Catoire (Conseiller Michel C), Véronique Alycia (Médecin), Chantal Baroin (Conseiller Michel D) et Stéphane Roux (Trader). 

Histoire : Passionné de Jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l'opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le "grand avant", un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d'être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d'esprit qui n'a jamais saisi l'intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l'existence est formidable, Joe pourrait bien découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie. 

Mon avis : J'étais plutôt emballée à l'idée que Disney traite d'un long métrage ayant pour support le jazz, je m'attendais très certainement à ce que la musique prenne toute la place d'où ma déception. Je n'ai pas accroché à l'univers du "grand avant", bien que les graphismes y soient intéressants notamment pour faire la distinction entre les "âmes" et les "Michel", je n'ai pas compris toutes les symboliques... et c'est peut-être ce qui ne m'a pas aidé à apprécier le film. Sur Terre, les graphismes sont encore plus bluffant et deviennent de plus en plus réalistes, 22 nous apprend à redécouvrir les plaisirs simples que l'on oublie parfois. Mais le personnage de Joe ne m'a vraiment pas intéressé peut-être par son égoïsme envers sa musique... aucune idée, en tout cas je suis sortie de ce visionnage avec une appréciation plutôt indifférente, ni bon, ni mauvais. Certains points auraient eu le mérite d'être davantage travaillé, quand d'autres frôle l'incohérence...

2,5 étoiles. 

Voir les commentaires

Mulan

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 novembre 2020.

Réalisé par Niki Caro, scénario de Lauren Hynek, Rick Jaffa, Elizabeth Martin et Amanda Silver, et musique d'Harry Gregson-Williams. 

Acteurs : Liu Yifei (Mulan), Donnie Yen (Commandant Tung), Gong Li (Xianniang), Jet Li (Empereur), Jason Scott Lee (Böri Khan), Yoson An (Cheng Honghui), Tzi Ma (Hua Zhou), Ron Yuan (Sergent Qiang), Rosalind Chao (Li), Pei-Pei Cheng (Marieuse), Xana Tang (Hua Xiu), Jun Yu (Cricket), Chen Tang (Yao), Doua Moua (Po), Jimmy Wong (Ling), Nelson Lee (Chancelier), Utkarsh Ambudkar (Skath) et Chum Ehelepola (Ramtish). 

Histoire : Lorsque l'Empereur de Chine publie un décret stipulant qu'un homme de chaque famille du pays doit intégrer l'armée impériale pour combattre les envahisseurs venu du nord, Hua Mulan, fille ainée d'un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l'épreuve à chaque étape du processus d'apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieur pour explorer son véritable potentiel...

Mon avis : Comme à chaque fois depuis que les studios transforme des films d'animations en prise de vue réelle... Je suis très réticente. Toutefois en apprenant que le film n'aurait aucun lien avec le dessin animé, j'ai tout de suite été plus emballée. Malheureusement c'est typiquement le film que j'aurais certainement plus apprécié au cinéma qu'assise devant ma télé... Le côté positif c'est que l'on a pu le découvrir tout de même. Le résultat, je suis plutôt déçue, le film a du potentiel mais le scénario ne va pas au bout de ce qu'il expose et c'est bien dommage. Le paquet est mis sur le visuel, notamment les scènes de batailles et de combat, mais on passe à côté de nombreux éléments qui pourtant aurait été intéressants à développer et pas seulement les mettre sous le tapis à peine évoqués. Malheureusement j'ai tellement bloquée sur le scénario, que je ne vois même pas d'autres points à aborder. Le changement est radical, ce n'est pas la même histoire, le même décors, ni même les mêmes noms des personnages, l'univers est très différents. Mais je trouve qu'ils ont totalement loupé l'adaptation. 

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

L'extraordinaire Mr Rogers

Publié le par Emy Lee

 

Sortie le 21 avril 2020.

Titre original : A beautiful day in Neighnorhood.

Réalisé par Marielle Heller, scénario de Micah Fitzerman-Blue et Noah Harpster, et musique de Nate Heller. 

Acteurs : Tom Hanks (Fred Rogers), Matthew Rhys (Lloyd), Susan Kelechi Watson (Andrea), Chris Cooper (Jerry), Maddie Corman (Lady Aberlin), Enrico Colantoni (Bill Isler), Wendy Makkena (Dorothy), Tammy Blanchard (Lorraine), Sakina Jaffrey (Ellen), Maryann Plukett (Joanne Rogers), Noah Harpster (Todd) et Carmen Cusack (Margy). 

Histoire : L'histoire de Fred Rogers, un homme de télé américaine dont le programme éducatif "Mister Roger's Neighborhood" a été suivi par des millions de téléspectateurs entre 1968 et 2001. A l'occasion d'une rencontre en vue d'écrire un article sur ce sujet, un journaliste du magazine "Esquire" va découvrir un homme à l'opposé de ce qu'il en pensait a priori.

Mon avis : J'ai beaucoup aimé l'esthétique de ce film que ça soit dans ses décors, ses costumes, le choix des couleurs, la façon de capter l'écran... Au-delà de la présence de Tom Hanks au casting, c'est cette esthétique qui m'a attiré. Je ne connais pas du tout "Mister Roger"s Neighborhood" mais j'ai trouvé l'histoire touchante avec une belle morale. Vais-je vraiment écrire quelques choses sur Tom Hanks... Il m'a encore bluffé par son jeu alors qu'il n'a clairement plus rien à prouver... difficile de percer cette façade, tellement le personnage semble jouer un rôle en continu. Il fait partie des films que j'attendais au cinéma, heureusement j'ai eu un autre moyen de le visionner. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Greenland - Le dernier refuge

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 août 2020.

Titre original : Greenland.

Réalisé par Ric Roman Waugh, scénario de Chris Sparling, et musique de David Buckley.

Acteurs : Gerard Butler (John Garrity), Morena Baccarin (Allison Garrity), Roger Dale Foyd (Nathan Garrity), Scott Glenn (Clayton), David Denman (Ralph), Claire Bronson (Debra), Joshua Mikel (Lucas), Garry Weeks (Ed), Mike Gassaway (Dr Byrd), Scott Poythress (Kenny), Madison Johnson (Ellie), Rick Pasqualone (Présentateur), Kendrick Cross (Superviseur FEMA), Cate Jones (Soldat McGhee Tysoh), Hayes Mercure (Soldat) et Patti Schellhaas (Chauffeur).

Histoire : Une comète est sur le point de s'écraser sur la Terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son épouse Allison et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge sur Terre à l'abri du désastre. Alors que l'urgence devient absolue et que les catastrophes s'enchainent de façon effrénée, les Garrity vont être témoin du meilleur comme du pire de la part d'une humanité paniquée au milieu de ce chaos. 

Mon avis : Je ne sais pourquoi mais j'avais un avis plutôt négatif juste en visualisant l'affiche. Le synopsis m'a toutefois donné envie de découvrir ce film, en espérant retrouver l'esprit des films catastrophes. Sur ce point j'ai été comblée, même si l'on se doute aisément de la finalité le film nous embarque dans une course contre la montre où je ne me suis jamais dit "pourquoi tu fais ça ?". Les événements semblent cohérent et apportent davantage de réalisme au film. Quand on évoque la déchéance de l'humanité, j'ai toujours en mémoire la scène de la voiture du film "La guerre des Mondes" qui à l'époque de sa sortie m'avait largement traumatisée. Ici il y a plusieurs scènes intéressantes, réalistes, qui nous démontrent que l'humain est prêt à tout pour survivre. J'ai apprécié de retrouver Gerard Butler, cela faisait bien longtemps que je ne l'avais vu à l'affiche d'un long métrage. J'ai aimé le jeu du jeune Roger Dale Foyd. Les effets spéciaux sont plutôt convaincants, en particulier sur la scène d'autoroute, qui est certainement la meilleure du film. J'ai beaucoup aimé la musique thème de la bande originale, la mélodie était très jolie. Finalement je ressors plutôt contente de ma séance, je n'avais pas vu un tel film catastrophe depuis longtemps. 

4 étoiles.   

Voir les commentaires

Light of my life

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 août 2020.

Réalisation et scénario par Casey Affleck et musique par Daniel Hart.

Acteurs : Casey Affleck (Pap), Anna Pniowsky (Rag), Elisabeth Moss (Maman), Tom Bower (Tom), Timothy Webber (Lemmy), Hrothgar Mathews (Calvin), Kory Grim (Homme), Patrick Keating (Homme Barbu), Lloyd Cunningham (Homme qui attaque la maison) et Tommy Clarke (Homme qui attaque la maison). 

Histoire : Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs : alors que tout s'effondre, comment maintenir l'illusion d'un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

Mon avis : Le film est intéressant mais malheureusement extrêmement lent ! Même si je n'ai en soit pas trouvé le temps long, il y a peu d'action et peu d'élément de réponses. Aux spectateurs d'imaginer ce qu'il advient des personnages. Le film m'a rappelé "Leave no trace" que j'ai toutefois préféré à celui-ci. On croit au duo formé par Casey Affleck et Anna Pniowsky, il est touchant et captivant. La photographie du film est jolie, on a droit à quelques plans magnifiques, et la bande originale est superbe ! 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Le Fondateur

Publié le par Emy Lee

Sortie le 28 décembre 2016.

Titre original : The Founder.

Réalisé par John Lee Hancock, scénario de Robert D. Siegel, et musique de Carter Burwell. 

Acteurs : Mickael Keaton (Ray Kroc), Nick Offerman (Dick McDonald), John Carroll Lynch (Mac McDonald), Laura Dern (Ethel Kroc), Linda Cardellini (Joan Smith), Patrick Wilson (Rollie Smith), B. J. Novak (Harry Sonneborn), Griff Furst (Jim Zien), Justin Randell Brooke (Fred), Andrew Benator (Leonard Rosenblatt), Kimberly Battista (Miss Michael Finn), Steve Coulter (Dr Reeves), Mike Pniewski (Harvey Peltz), Catherine Dyer (Miss Horford), Susan Williams (Miss Cullen), Wilbur Fitzgerald (Jerry Cullen), Ric Reitz (Will Davis) et Cara Mantella (Myra Rosenblatt).  

Histoire : Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un fast-food en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s'en emparer pour bâtir l'empire que l'on connaît aujourd'hui. 

Mon avis : J'avais hâte de découvrir ce biopic, peut-être que l'ancienne polyvalente du poste à frite en moi voulait retourner à ses racines ! En tout cas j'ai apprécié ce biopic, que j'ai trouvé assez fidèle sur le peu que j'en connaissais. Mikael Keaton est très convaincant dans le rôle du "fondateur", je l'ai vraiment détesté ! Beaucoup d'empathie pour les frères McDonald. Le film est bien construit, il suit la trame narrative et se précipite peut-être un poil sur la fin. J'apprécie également la bande originale !

4 étoiles. 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>