Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le crime de l'Orient-Express

Publié le par Emy Lee

Sortie le 13 décembre 2017.

Titre original : Murder on the Orient Express.

Réalisé par Kenneth Branagh, scénario de Michael Green d'après l’œuvre d'Agatha Christie, et musique de Patrick Doyle.

Acteurs : Kenneth Branagh (Hercule Poirot), Johnny Depp (Edward Ratchett), Michelle Pfeiffer (Caroline Hubbard), Josh Gad (Hector MacQueen), Derek Jacobi (Edward Masterman), Penélope Cruz (Pilar Estravados), Willem Dafoe (Gerhard Hardman), Daisy Ridley (Mary Debenham), Lucy Boynton (Comtesse Andrenyi), Sergei Polunin (Comte Andrenyi), Julie Dench (Princesse Natalia Dragomiroff), Olivia Colman (Hildegarde Schmidt), Leslie Odom Jr (Docteur Arbuthnot), Tom Bateman (Bouc), Marwan Kenzari (Pierre Michel) et Manuel Garcia-Ruffo (Biniamino Marquez).

Histoire : Alors qu'il conclut une affaire à Jérusalem, Hercule Poirot, célèbre détective, est appelé sur une nouvelle affaire à Londres. Il est alors invité à prendre place à bord de l'Orient-Express qui rallie Istanbul à Londres. Hercule Poirot souhaite profiter de ce long trajet pour prendre quelques jours de vacance. Mais c'était sans compter sur le meurtre d'un des passagers. Il se voit alors confié l'enquête qui semble bien difficile à résoudre...

Mon avis : J'étais très emballée par la bande annonce, qui montrait un casting plus qu'impressionnant et des images superbes. L'affiche également m'intriguait par ses couleurs et 'utilisation de la lumière. Je ne connais pas du tout les œuvres d'Agatha Christie, ni même les différents longs métrages et téléfilms ayant repris l'enquête de l'Orient Express. Pourtant j'ai été tentée à plusieurs reprises de découvrir le film de Sidney Lumet, mais l'occasion ne s'est jamais présenté. Le seul point qui me retenait vis à vis de ce film était le casting. Avec le temps, on a appris qu'un casting réunissant autant d'acteurs connus et reconnus pouvait cacher un vice dans la réalisation et/ou le scénario. Pour autant j'attendais le film avec impatience. Dès les premières minutes, je n'ai pas pu m'empêcher d'identifier Kenneth Branagh à Gilderoy Lockart, et je ne vais pas quitter cette image de la séance. Ça ne m'a pourtant pas empêcher de fortement apprécié son interprétation d'Hercule Poirot. Je ne connaissais pas du tout le personnage mais j'ai trouvé qu'il avait une image correcte de sa propre personne, conscient de ses faiblesses et un poil égocentrique. D'ailleurs, j'ai été conquise par chaque personnages et par l'interprétation des acteurs. Daisy Ridley que je ne portais pas dans mon cœur m'a totalement fait changer d'avis par ce rôle. Côté scénario, le film est bien construit, on est plongée dans le mystère de cette enquête, par la perspicacité d'Hercule Poirot et par la recherche du coupable. On ne voit pas passer le temps et pourtant le film m'a paru plus long que l'heure affichée. Les choix dans la réalisations, l'utilisation de la lumière, les décors, les costumes, tout m'a bluffé. J'ai également beaucoup apprécié la bande originale est notamment la mélodie au piano, fortement utilisé dans la scène finale. Je pense que si je suis aussi emballée, c'est parce que je ne connaissais pas du tout cette histoire mais aussi en grande partie par le jeu de Kenneth Branagh. Par ailleurs, je vous conseil fortement le film en version originale, pour apprécié les références et la double nationalité du personnage.

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

Le brio

Publié le par Emy Lee

Sortie le 22 novembre 2017.

Réalisé par Yvan Attal, scénario de Victor Saint Macary, Yaël Langmann et Yvan Attal, et musique de Michael Brook.

Acteurs : Daniel Auteuil (Pierre Mazard), Camélia Jordana (Neïla Salah), Yasin Houicha (Mounir), Nozha Khouadra (Mère de Neïla), Nicolas Vaude (Président de Paris II - Panthéon Assas), Jean-Baptiste Lafarge (Benjamin), Julia Malinbaum (Anissa), Virgil Leclaire (Franck), Zohra Benali (Grand-mère de Neïla), Damien Zanoli (Jean Proutot), Paulette Joly (Madame Mazard), Jean-Philippe Puymartin (Président des concours) et Claude Perron (Femme au carlin).

Histoire : Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

Mon avis : Étrangement pour ce film, je voulais le voir tout en traînant des pieds, est-ce dû au sujet, beaucoup traité ses derniers temps ("Les grands esprits" ou encore "C'est tout pour moi"), je ne saurais dire. D'autant que le casting comportant un duo entre Daniel Auteuil (que j'adore) et Camélia Jordana me faisait plutôt envie. J'ai finalement passé le cap. Tout d'abord j'ai adoré l'introduction construite d'images d'archives démontrant l'importance des mots. J'ai été offusquée mais également conquise par le personnage de Pierre Mazard, qui est très énigmatique, à la fois raciste et sexiste, mais qui pourtant va réussir à se faire apprécier du public. Ses répliques sont cash et parfois trash, au début j'ai été choquée, puis j'ai fini par en rire (je ne suis pas une adepte de l'humour noir). Camélia Jordana m'avait déjà surprise dans "Chercher la femme", je ne m'attendais pas à grand chose de sa part et pourtant. Je commence à être conquise par la musicienne devenue également actrice. "Le Brio" c'est un peu une confrontation, entre deux êtres, entre deux cultures, entre deux classes sociales, entre deux générations,... Bref de la confrontation partout, mais de manière intelligente. Tout cela ce passe par les mots. Il n'y a rien à redire sur la réalisation d'Yvan Attal, ni même sur la construction du scénario. La bande originale nous offre une mélodie au piano que j'ai adoré. Une belle surprise et je regrette d'avoir autant trainé les pieds.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Miracle sur la 34ème rue

Publié le par Emy Lee

Sortie le 07 décembre 1994.

Titre original : Miracle on 34th street.

Réalisé par Les Mayfield, scénario de George Seaton, John Hugues et Valentine Davies, et musique de Bruce Broughton.

Acteurs : Mara Wilson (Susan Walker), Richard Attenborough (Kriss Kringle), Elizabeth Perkins (Dorey Walker), Dylan McDermott (Bryan Bedford), James Remar (Jack Duff), Lisa Sparman (Rebecca Collins), Joss Axkland (Victor Landbergh), J. T. Walsh (Ed Collins), William Windom (C. F. Cole), Robert Prosky (Juge Henry Harper), Simon Jones (Donald Shellhammer), Jack McGee (Tony Falacchi) et Mark Damiano (Daniel).

Histoire : Dorey Walker est blessée, pour éviter cette déconvenue à sa fille, elle décide de l'élever sans mensonge afin qu'elle soit consciente de la réalité. Cette décision, blesse leur voisin et ami, M. Bedford. Alors quand un père noël plus vrai que nature, il en profite pour redonner l'innocence de Susan ainsi que sa place d'enfant. De son côté, Kriss Kringle entretien le mystère autour de ses origines et attise la jalousie des concurrents de Cole's par son rôle trop réaliste du père noël.

Mon avis : Remake du film du même nom de 1947, "Miracle sur la 34ème rue" est le film de noël par excellence, prodiguant les valeurs habituelles : famille, amour, partage, croyance,... Mais il faut reconnaitre que Richard Attenborough a "dépensé sans compter" pour nous représenté un père noël plus vrai que nature et ainsi faire vivre le doute sur ses origines. Je ne connaissais pas ce film avant son visionnage, pourtant il m'a directement replongé en enfance notamment par son casting made in 1990. Mara Wilson qui était mon idole depuis "Madame Doubtfire" et que j'ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver. J'ai aussi beaucoup jouer au jeu, montre ton visage et je te dirai dans quelle œuvre je t'ai vu, avec le casting. Le scénario est captivant du début à la fin, même si on sait d'avance que cela se terminera par un merveilleux happy end. Ce film est un très beau conte de noël, et je pense qu'il va entrer dans mes incontournables de cette saison.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Voisin contre voisin

Publié le par Emy Lee

Sortie le 30 mai 2007.

Titre original : Deck the halls.

Réalisé par John Whitesell, scénario de Matt Corman, Chris Ord et Don Rhymer, et musique de George S. Clinton.

Acteurs : Matthew Broderrick (Steve Finch), Danny DeVito (Buddy Hall), Kelly Aldridge (Emily Hall), Nicola Peltz (Mackenzie Hall), Kristin Chenoweth (Tia Hall), Kristin Davis (Kelly Finch), Alia Shawkat (Madison Finch), David Lewis (Ted Finch), Garry Chalk (Shérif), Jackie Burroughs (Mme Ryor), Daniel Bacon (Ed), Fred Armisen (Gustave), Ken Kramer (M. Murray), Dylan Blue (Carter), Ryan Devlin (Bob) et Jorge Garcia (Wallace).

Histoire : A Cloverdale, Steve Finch est le roi de Noël. Depuis des années, il veille à ce que chaque membre de sa famille honore scrupuleusement toutes les traditions, à tel point que sa femme et ses deux enfants en ont par-dessus la tête. Malgré leurs protestations, le calendrier du mois de décembre est établi avec précision, depuis la prise de la photo de la carte de voeux jusqu'à la coupe du sapin, en passant par la tournée de chants de Noël chez les voisins... Et Steve se prépare à battre des records pour le défilé annuel de la ville, qu'il supervise avec fierté.
Tout se complique avec l'arrivée d'une concurrence inattendue. Le nouveau voisin, Buddy Hall, est décidé à faire plus fort que Steve, quitte à ce que sa maison soit visible de l'espace... Avec ses lumières, Buddy fait de l'ombre à Steve. C'est le début d'une guerre sans pitié qui va conduire les deux hommes aux pires extrémités...

Mon avis : Quoi de mieux à l'approche de noël que les films de noël ? "Voisin contre voisin" est le film typique de cette période. Deux voisins que tout oppose, se livre une bataille à qui sera le roi de noël. Rien de bien original dans ce film, même pas le duo formé par Danny DeVito et Matthew Broderrick, tellement tout est déjà vu et revu. Pour autant on passe un bon moment en compagnie des Finch et des Hall, et on se laisse entraîner par leur gag en tout genre.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Lizzie McGuire, le film

Publié le par Emy Lee

Sortie en 2003.

Titre original : The Lizzie McGuire movie.

Réalisé par Jim Fall, scénario d'Edward Decter, John J. Strauss et Susan Estelle Jansen, et musique de Cliff Eidelman.

Acteurs : Hilary Duff (Lizzie McGuire), Robert Carradine (Sam McGuire), Adam Lamberg (David Zephyr Gordon), Brendan Kelly (Sergei), Jake Thomas (Matt), Alex Borstein (Miss Ungermeyer), Carly Schroeder (Melina), Peter Kelamis (Dr Comito), Hallie Todd (Jo), Jody Racicot (Giorgio), Yani Gellman (Paolo), Daniel R. Escobar (M. Escobar), Ashlie Brillault (Kate), Clayton Snyder (Ethan) et Terra C. MacLeod (Franca).

Histoire : Le collège s'est fini ! Avant son entrée au lycée, Lizzie part avec Gordo et d'autres camarades en voyage scolaire à Rome ! Le mot d'ordre "Aventure". Lizzie va alors vivre une romance avec une star locale de la chanson. Une vraie aventure, qui va conduire notre héroïne sur scène!

Mon avis : . J'étais fan de la série, qui passait à l'époque sur KD2A, si je ne me trompe pas. Je ne suis pas certaine d'avoir loupé un épisode. En tant qu'adolescent, on s'identifie facilement aux personnages de Lizzie et de ses amis. Le petit plus, c'était le personnage animé qui accompagnait l'héroïne, reflétant ses pensées. Au vu du succès de la série estampillé Disney, un film a été produit. Il m'avait laissé indifférente à l'époque de sa sortie,je dois reconnaitre que ça n'a pas changé avec ce revisionnage. Le passage du format court au format long n'est pas une réussite, on ne retrouve pas vraiment l'esprit de la série (le personnage animé ne servant à rien). Le scénario du film n'est pas très captivant, on s'ennuie assez vite. J'ai pourtant eu plaisir à retrouver les acteurs et les costumes des années 2000. On avait l'air encore plus quiche qu'en 1990. Pas grand chose à retenir de ce film. Vite vu, vite oublié, seul le côté "nostalgie" a un attrait.

2 étoiles.

Voir les commentaires

A nous quatre

Publié le par Emy Lee

Sortie le 31 mars 1999.

Titre original : The parent trap.

Réalisé par Nancy Meyers, scénario de  David Swift, Nancy Meyers et Charles Shyer, et musique d'Alan Silvestri.

Acteurs : Lindsay Lohan (Hallie Parker / Annie James), Natasha Richardson (Elizabeth James), Dennis Quaid ( Nicholas Parker), Elaine Hendrix (Meredith Blake), Lisa Ann Walter (Chessy), Simon Kunz (Martin), Polly Holliday (Marva Kulp Sr), Maggie Wheeler (Marva Kulp Jr), Joanna Barnes (Vicki Blake), Hallie Meyers-Shyer (Lindsay), Maggie Emma Thomas (Zoe), Courtney Woods (Nicole) et Kat Graham (Jackie).

Histoire : 1984, Elizabeth James et Nicholas Parker, se disent oui. Onze ans plus tard, Hallie Parker et Annie James sont envoyées dans le même camp de vacance pour l'été. Si les deux jeunes filles sont conscientes de leur ressemblance, elles souhaitent se démarquer à tour de farces et d'astuces, pour définir qui est la meilleure des deux. Alors qu'elles sont envoyées à l'isolement, les deux jeunes filles réalisent que leur ressemblance n'est pas un hasard... Elles décident alors d'échanger leur place afin que chacune puissent rencontrer le parent qu'elles ne connaissent pas...

Mon avis : Il y a deux films qui ont marqués mon enfance, "Papa j'ai une maman pour toi" et "A nous quatre". En beaucoup de point les deux films se ressemble, si j'étais fan de l'un, je l'étais forcément de l'autre. Comme souvent dans ce genre deux films, Annie et Hallie sont les parfaites opposées, pour autant la magie c'est que leur parent, qui vivent pourtant avec elle depuis onze ans, ne remarque rien.Seul la nounou et la majordome ont la puce à l'oreille. A l'époque de sa sortie, je me souviens qu'on applaudissait la performance de Lindsey Lohan, qui pour son jeune âge campait deux rôles. J'étais alors fascinée par l'actrice. Le film est plein de bon sentiment, et d'humour bien dosé à destination des enfants. Pour autant, je ne le trouve pas trop Gnangnan, et tout à fait approprié pour les parents (ou pour les grands enfants nostalgiques dont je fais partie). J'ai apprécié de revoir ce film, et de pouvoir le découvrir en V.O. cette fois.

4 étoiles.

Voir les commentaires

La course au jouet

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 décembre 1996.

Titre original : Jingle all the way.

Réalisé par Brian Levant, scénario de Ray Kornfield, et musique de David Newman.

Acteurs : Arnold Schwarzenegger (Howard Langston), Jake Lloyd (Jamie Langston), Phil Hartman (Ted Maltin), Sinbad (Myron Larabee), Rita Wilson (Liz Langston), Roert Conrad (Officier Hummell), James Belushi (Mall Santa), Danny Woodburn (Tony l'elfe), Martin Mull (D. J.), E. J. de la Pena (Johnny), Laraine Newman (First Lady), Justin Chapma (Billy), Daniel Riordan (Turbo Man) et Pul Wight (Huge Santa).

Histoire : Comme tous les enfants américains, et bientôt les autres, Jamie veut un Turbo Man pour Noël. Seulement son papa, homme d'affaires stressé, a oublié sa promesse. Il s'en souvient quelques heures avant la remise fatidique des cadeaux et part à la chasse au Turbo Man, qui n'est plus disponible dans aucun magasin. Une course contre le temps et d'autres acquéreurs du jouet s'engage.

Mon avis : Malgré les nombreuses rediffusions, je n'avais encore jamais eu l'occasion de découvrir ce film. C'est aujourd'hui chose faite, et je ne suis pas vraiment déçue par ce que j'ai visionné. Le film reprend les codes du genre, Howard est un homme d'affaire qui délaisse de plus en plus sa famille et surtout son fils. Les fêtes de Noël l'aide à se rendre compte de ses erreurs, il décide donc de se rattraper avec le jouet tant convoité par son fils, et il a douze heures pour réussir. J'ai apprécié de retrouver Arnold Schwarzenegger dans une comédie, moi qui les adoré dans "Un flic à la maternelle". On a tous connu en tant que parent ou en tant qu'enfant, un jouet que l'on désirait tant et qui n'est jamais arrivé. Personnellement j'attends toujours ma maison Playmobil ! Ça nous parle donc à tous, selon la position que l'on adopte. Un film plein d'humour et de bonnes intentions que je trouve réussi, et qui marche plutôt bien en cette période.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Jurassic Park III

Publié le par Emy Lee

Sortie le 08 août 2001.

Réalisé par Joe Johnston, scénario de Peter Bucman, Alexander Payne et Jim Taylor, et musique de Don Davis.

Acteurs : Sam Neil (Dr Alan Grant), Alessandro Nivola (Billy Brennan), William H. Macy (Paul Kirby), Tea Leoni (Amanda Kiry), Trevor Morgan (Eric Kirby), Michael Jeter (Udesky), John Diehl (Cooper), Bruce A. Young (Nash), Laura Dern (Dr Ellie Sattler), Julio Oscar Mechoso (Enrique Cardoso), Taylor Nichols (Mark), Linda Park (Hannah), Sarah Danielle Madison (Cheryl), Mark Harelik (Ben Hildebrand) et Blake Michael Bryan (Charlie).

Histoire : Huit ans après les événements surréalistes survenus lors de sa visite au Jurassic Park du richissime John Hammond, le paléontologue Alan Grant se rappelle toujours de sa rencontre, d'abord magique puis effroyable, avec ces dinosaures ramenés à la vie grâce aux incroyables progrès de la génétique. À l'origine, ces créatures de la Préhistoire n'étaient pas censées se reproduire ni survivre, mais elles ont déjoué les plans des scientifiques. Elles sont probablement toujours en vie sur l'île Isla Sorna.Alan étudie l'intelligence des vélociraptors. Cependant, il manque de subventions pour financer ses recherches. Paul Kirby et sa femme Amanda, un couple richissime, lui proposent alors une grosse somme d'argent s'il leur fait survoler la fameuse île. Alan accepte leur offre...

Mon avis : Retour sur Isla Sorna, où les dinosaures ont pris davantage de liberté. Cette fois on plonge dans une autre partie de l'île, où réside un nouveau prédateur bien plus dangereux que le tyrannosaure. Je me souvenais que ce troisième opus n'était pas le meilleur des trois, on sent bien que Spielberg a quitté les commandes sans pour autant arriver à l'expliquer. Il faut reconnaitre que les dinosaures sont sont quand même moins agressifs, que les morts sont prévisibles et sans originalités. Pourtant, j'ai passé un bon moment et j'ai été heureuse de retrouver le professeur Grant dans cette nouvelle aventure. Certes ce n'est toujours pas le meilleur volet des trois films, l'esthétique des dinos a bien changées et on se préoccupe davantage du sensationnel que de la cohérence. Ce qui donne pas mal de scène gênante, avec un grand méchant pas si méchant. Et la totale absence du tyrannosaure. Le thème de John Williams résonne dans plusieurs morceaux composés par Don Davis, la nouvelle bande originale est sympas mais pas autant que pour le premier opus. Pour autant, j'ai aimé me retrouver une nouvelle fois sur cette île fantastique, retrouver nos amis les dinosaures et partager une nouvelle catastrophe prévisible avec Alan Grant et Ellie Sattler. Mais on est moins happé par l'angoisse et le sensationnel.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Santa & Cie

Publié le par Emy Lee

Sortie le 06 décembre 2017.

Réalisation et scénario par Alain Chabat, et musique de Matthieu Gonet.

Acteurs : Alain Chabat (Santa Claus), Golshifteh Farahani (Amélie), Pio Marmai (Thomas), Bruno Sanches (Magnus / 46000 Lutins), Louise Chabat (46000 Lutines), Audrey Tautou (Wanda), David Marsais (Inspecteur Olivier le Guennec), Grégoire Ludig (Commissaire Stéphane Bertoli), Johann Dionnet (Jay), Tara Lugassy (Maëlle), Simon Aouizerate (Mathis), Eléna Plonka (Tatyana), Mark Grosy (Pharmacien), Jean-Pierre Bacri (Père Noël commercial), Patrick Timsit (Père d'Amélie), Audrey Giacomini (Pharmacienne) et Stella Rocha (Gisèle / Gustavo).

Histoire : Rien ne va plus à l'approche du réveillon : les 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps ! C'est un coup dur pour Santa (Claus), plus connu sous le nom de Père Noël... il n'a pas le choix : il doit se rendre d'urgence sur Terre avec ses rennes pour chercher un remède. À son arrivée, il devra trouver des alliés pour l'aider à sauver la magie de Noël.

Mon avis : Alain Chabat se lance dans un conte de noël grandeur nature, au-delà du plaisir de voir l'acteur/réalisateur dans la peau du père noël, j'étais très heureuse de retrouver Pio Marmaï. J'ai beaucoup aimé ce film qui nous plonge dans l'ambiance et l'esprit de noël, avec un conte moderne. On y découvre l'atelier du père noël ainsi que sa manière de traiter les demandes des enfants, je regrette vraiment qu'on y est pas passé plus de temps. L'idée d'avoir un père noël qui ne connait pas la vie des personnes qu'il récompense chaque année m'a beaucoup plut. Le film ne deviendra peut être pas un classique de noël, pour autant je l'ai trouvé très plaisant, par son scénario, son casting, sa musique, ses couleurs, ses costumes, mais il manque un je ne sais quoi. Personnellement j'ai passé un bon moment et j'ai aimé retrouvé mes deux acteurs fétiches.

3,5 étoiles

Voir les commentaires

Howard...une nouvelle race de héros

Publié le par Emy Lee

Sortie le 10 décembre 1986.

Titre original : Howard the duck.

Réalisé par Willard Huyck, scénario de Gloria Katz et Willard Huyck, et musique de John Barry.

Acteurs : Ed Gale (Howard T. Duck), Lea Thompson (Beverly Switzler), Jeffrey Jones (Dr Walter Jennings), Tim Robbins (Phil Blumburtt),Richard Edson (Ritchie), Tommy Swerdlow (Ginger Moss), Miles Chapin (Carter), Paul Guilfoyle (Lieutenant Walker), David Paymer (Larry), Virginia Capers (Cora Mae), Paul Comi (Dr Chapin) et Wood Moy (Chef de police).

Histoire : Howard est un canard qui vit en paix sur sa planète. Jusqu'au soir où une mystérieuse tornade l'arrache à son fauteuil. Le palmipède se retrouve projeté dans l'espace intersidéral et finit par atterrir dans l'arrière-salle d'un bar punk, à Cleveland, dans l'Ohio. Une jeune chanteuse de rock, Beverly Switzler, s'y produit. A la fin de son numéro et alors qu'elle s'apprête à regagner ses pénates, deux loubards l'agressent. Howard vole à son secours. Reconnaissante, Beverly accueille ce courageux canard sous son toit. Sa nouvelle vie ne déplaît pas à l'animal, que son sens de la répartie cinglante protège des sarcasmes des Terriens. L'un d'entre eux pourtant ne songe pas à se moquer de lui : Phil, un ami de Beverly qui travaille au museum d'histoire naturelle, s'intéresse même de très près à son cas...

Mon avis : Enfant, j'avais la bande annonce de ce film sur une VHS. Cette dernière piquait ma curiosité et je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de louer ce film aux vidéos club. J'ai donc été très heureuse de le trouver. Passez l'euphorie, le film est un mélange qui n'a ni queue ni tête. Le départ est plutôt intéressant, on découvre une planète pleine de canard qui vivent comme les humains. C'est essentiellement par la découverte de son appartement que nous allons apprendre à connaitre Howard, car le reste du film c'est n'importe quoi ! On tombe dans des clichés, des remarques sexistes,... Et a un moment le film vrille et on ne comprend plus rien du tout. Le costume d'Howard est peu convaincant et grossier. On a des difficultés à cerner le public visé. Le film a été un échec les plus marquants du cinéma, et a failli conduire Lucas Film à la faillite. On ne peut se raccrocher à aucun élément pour sauver le film, tout est raté.

1 étoiles.

Voir les commentaires