Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Demain

Publié le par Emy Lee

Sortie le 2 décembre.

Réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, scénario de Cyril Dion, et musique de Fredrika Stahl.

Intervenants : Anthony Barnosky, Emmanuel Druon, Jan Gehl, Elizabeth Hadly, Charles et Perrine Hervé-Gruyer, Rob Hopkins, Bernard Lietaer, Michelle Long, Kari Louhivuori, Pierre Rabhi, Elango Rangaswamy, Robert Reed, Jeremy Rifkin, Thierry Salomon, Olivier De Schutter, Vandana Shiva, David Van Reybrouck et Malik Yakini.

Histoire : Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d'une étude qui annonce la possible disparition d'une partie de l'humanité d'ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l'éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l'agriculture, l'énergie, l'économie, la démocratie et l'éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde demain....

Mon avis : Je ne suis pas écolo pour deux sous, j'ai un peu de mal à me représenter les bienfaits de ce mouvement et suis plutôt pessimiste en me disant qu'on a trop détruit la planète et qu'il est déjà trop tard. Puis dans ma tête, c'était devenu une mode de manger bio, de faire du composte,... Finalement assaillie de beaucoup d'information sans vraiment bien comprendre ce qu'il en était. L'avantage de "demain" c'est qu'il est très accessible, comme-ci demain je partais avec ma bande de potes pour comprendre l'écologie, ce qui se fait dans différents pays, l'impact sur l'économie, la politique mais aussi l'éducation. Le film est plutôt bien fait, avec différents intervenants connus ou moins connus qui nous explique la réalité d'aujourd'hui sur l'impact à long terme de notre fonctionnement. C'est intéressant, on ne voit pas trop le temps passer, le fait de se baser sur l'étude de 2012, permet de partir de quelque chose de concret, d'en apporter une analyse et démontrer ce qui peut être fait à plus ou moins grande échelle. Si le film permet de dégrossir un peu toute la question écologique, malheureusement j'ai trouvé qu'il restait en surface, et manquait de complément d'information. Notamment que des études sont sorties sur la pollution qu'engageait la création et le recyclage des panneaux solaires. Ensuite, je déplore que l'on ne nous ait pas plus montrer ce qui se faisait en France et ce qui pouvait être améliorer, en complément des engagements écologiques à l'échelle internationale. Parfois, j'ai aussi trouvé qu'il y avait des plans longs, et parfois peu intéressant qui donnent l'impression de remplir du vide. Cependant l'idée reste bonne, et permet au moins au non initié comme moi, d'avoir connaissance des choses et de peut-être motivé les gens à changer un des volets : éducation, démocratie, écologie,... Pour l'instant j'ai encore du mal à croire aux solutions alternatives, mais un changement de mentalité par le biais de l'éducation et de la politique me paraît plausible, légitime et nécessaire. En résumé, le film m'a permis d'ouvrir mes horizons sur la question, j'ai appris beaucoup de choses, même si je pense que pour les connaisseurs se sera basique. Je pense qu'il est à voir, malgré quelques petites longueurs et un certain manque d'analyse.

3 étoiles.

Voir les commentaires

Striptease

Publié le par Emy Lee

Sortie le 7 août 1996.

Réalisation et scénario par Andrew Bergman, et musique d'Howard Shore.

Acteurs : Demi Moore (Erin Grant), Burt Reynolds (David Dilbeck), Ving Rhames (Shad), Armand Assante (Lieutenant Al Garcia), Robert Patrick (Darrell Grant), Rumer Willis (Angela Grant), Barbara Alyn Woods (Lorelei), Paul Guilfoyle (Malcolm Moldovsky), Stuart Pankin (Alan Mordecai), Dina Waters (Monique Jr), et Frances Fisher (Donna Garcia).

Histoire : Coup sur coup, Erin Grant perd son travail et la garde de son enfant Angela, confiée à son ex-mari, petit escroc. Pour gagner l'argent nécessaire à un procès verbal en appel, elle accepte un travail de danseuse dans un club de strip-tease de Miami. Un membre du congrès américain, client du bar, la remarque. Erin s'aperçoit bientôt que celui-ci, politicien véreux, ne reculera devant rien pour la posséder.

Mon avis : J'en avais entendu parler, un peu à la va vite, mais la curiosité l'emporte toujours. Le film explique donc comment une ancienne secrétaire du FBI devient stripteaseuse pour récupérer la garde de sa fille, après son divorce d'un des plus gros loubard mais surtout des plus médiocre. En premier lieu, on se demande comment le juge fait sa tambouille, à une époque où le lien avec la mère est privilégiée (d'autant plus quand on voit la dégaine du père). Ce film, a un peu des allures de téléfilms, une réalisation approximativement pareille et un scénario des plus basiques. Qui recèle toutefois quelques incohérences (même si bon le FBI peut avoir le bras long). Bien entendu tout fini sur un happy end, la plupart des gens retiendront les scènes de Striptease de Demi Moore, qui je dois bien l'avouer son bien chorégraphier et plutôt impressionnantes. Le casting est pas mal, j'ai beaucoup rit en y voyant Ving Rhames qui pour moi n'a fait que les missions impossibles, sont rôle de videur lui va bien. Un film à voir en passant, sa détend, l'histoire est sympas et on ne se prend pas la tête.

2.5 étoiles.

Voir les commentaires

Le voyage d'Arlo

Publié le par Emy Lee

Sortie le 24 novembre 2015.

Titre original : The good dinosaur.

Réalisé par Peter Sohn, scénario de Meg LeFauve, Peter Sohn, Erik Benson, Kelsey Mann et Bob Peterson, et musique de Mychael Danna et Jeff Danna.

Doublage : Jean-Baptiste Charles (Arlo), Olivia Bonamy (Maman), Xavier Fagnon (Papa), Eric Cantona (Le collectionneur), Guillaume Lebon (Coup de tonnerre), Donald Reignoux (Nash), Richard Darbois (Butch), Boris Rehlinger (Earl), Edwige Lemoine (Ramsey), Victor Quilichini (Buck et Jack Bright (Spot).

Histoire : Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l'extinction des dinosaures n'avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s'étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ? Arlo, jeune apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Mon avis : Je n'étais absolument pas convaincue par ce nouveau Pixar, même si grace à Jurassic Park je suis fan des long métrages avec des Dinosaures. Disney n'a d'ailleurs pas toujours réussi le paris, mais ici on parle d'un studio qui ne cesse de nous surprend. C'est donc sans grande conviction que je me lance dans cette séance, espérant simplement passer un bon moment et me divertir. Finalement je suis conquise dès les premières images , en commençant par me demander si les prises de vue sont réelles ou numériques. Et quand on en vient à se poser la question, c'est que le rendu est réussi. Les personnages ont certes un graphismes enfantin, qui dénote légèrement avec l'environnement mais au final ce n'est pas très dérangeant. Les personnages sont d'ailleurs attachants. L'histoire est réussi, au vu de la bande annonce elle ne m'emballait absolument pas, et pourtan j'ai été captivé du début à la fin. J'ai d'ailleurs trouvé cette fin trop rapide et en tant qu'adulte, j'aurais largement pu regarder le périple d'Arlo plus longtemps. En revanche le petit bémol, c'est que les principale scène ABC le père d'Arlo ressemble fortement à des scènes que l'on ne connaît que trop, dans un autre long métrage du studio au grandes oreilles "Le Roi Lion". Beaucoup trop de ressemblance, à la limite du copier/coller, c'est vraiment dommage. L'autre chose imprévus, ce sont les kleenex, qui m'ont fortement manqués et qui auraient été fort utiles. Au moins toutes mes larmes ont coulé, même si à la base j'étais un peu venu pour me marrer. Pixar réussi bien son jeu cette année, avec deux superbes long métrages. Et je ne doute pas qu'en période de Noël, les enfants et les parents seront heureux de visionner le dernier "Disney de Noël", qui ravira petits et grand. En tous les cas, pour moi c'est une très bonne surprise, j'ai adoré le voyage d'Arlo et je ne saurais que trop vous le recommander.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Last chance for love

Publié le par Emy Lee

Last chance for love

Sortie le 4 mars 2009.

Titre original : Last chance Harvey.

Réalisation et scénario par Joel Hopkins.

Acteurs : Dustin Hoffman (Harvey Shine), Emma Thompson (Kate Walker), Eileen Atkins (Maggie Walker), Kathy Baker (Jean), James Brolin (Brian), Richard Schiff (Marvin), Liane Balaban (Susan), Michael Landes (Pete), Alex Avery (Andrew), Patrick Baladi (Simon), Daniel Lapaine (Scott), Nadia Cameron-Blakey (Jolie passager), Jamie Sives (Dr. Clancey), Chris Wilson (Police d'aéroport), Imogen Byron (nièce d'Harvey) et Mickey Sumner (Sam).

Histoire : Alors qu'il passe quelques jours à Londres, pour assister au mariage de sa fille, un américain d'une cinquante d'années, divorcé et malchanceux dans le travail rencontre par hasard une londonienne tout aussi seule que lui, qui pour de son côté subit la tyrannie de sa mère. Ils feront un bout de chemin ensemble et plus si affinités...

Mon avis : Je ne saurais pas dire pourquoi mais j'avais hâte de découvrir ce film. Et je n'ai pas été déçue. Il vise principalement toutes ses personnes croyant avoir loupé le coche par le passé, qui ruminent leur histoire d'amour (ou leur absence), leur vie de famille... Bien sur, on peut tous les regarder ce n'est pas un club fermé. Très bon choix pour le casting, Dustin Hoffman et Emma Thompson forment un très beau duo, un couple auquel on a envie de croire. J'ai eu beaucoup d'empathie pour leur personnage chacun a leur manière. On fini biens sur, sur un happy end, mais sans en faire des tonnes et c'était très appréciable d'avoir un happy end comme dans la vraie vie. C'est sûrement la beauté de ce film, être accessible. L'histoire est belle, bien construite, on ne s'ennuie pas une minute et on aimerait que la construction de ce couple, et de leur humour dur des heures. La réalisation et sympathique, on a droit à quelques plans réfléchit et travailler. Finalement on a le bon des comédies dramatique britannique et le bon des acteurs américains. Un très beau film à découvrir très vite !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Fourmiz

Publié le par Emy Lee

Fourmiz

Sortie le 11 novembre 1998.

Titre original : Antz.

Réalisé par Eric Darnell, Tim Johnson et Laurence Guterman, scénario de Todd Alcott, Chris Weitz et Paul Weitz, et musique d'Harry Gregson-Williams et John Powell.

Doublage : Bernard Murat (Z), Virginie Ogouz (Princesse Bala), Jean Barney (Hubert, la guêpe), Alain Dorval (Weaver), Annie Bertin (La reine), Danièle Hazan (Muffy), Nathalie Juvet (Azteca), Philippe Catoire (Général Mandibule), Said Amadis (Barbatus), Samuel Labarthe (Colonel Cutter) et Marc de Georgi (Fourmi saoule au bar).

Histoire : Z-4195, fourmi ouvrière, est amoureux de la belle princesse Bala. Simple numéro parmi les milliards composant sa colonie il n'a aucune chance d'attirer le regard de la belle. Pourtant il demande l'aide de son meilleur ami, la fourmi soldat Weaver, afin d'approcher l'élue de son cœur. C'est ainsi que par un caprice du hasard, il parasite involontairement le plan machiavélique de l'ambitieux générale Mandibule qui veut tout bonnement liquider la colonie afin de la recréer à son image. Z se retrouve bientôt à la tête d'une révolution.

Mon avis : Je me souviens de sa sortie en salle, à l'époque je lisais encore le journal pour enfant "Mon quotidien", et un article était consacré à ses prouesses techniques, l'un des premiers films en 3D, après Toy Story. Malheureusement le film à mal vieillie, l'animation 3D, frôle parfois avec la 2D. Dommage mais c'est ainsi que l'on voit que la 3D à une fin, alors que l'animation classique reste intemporelle. L'histoire en elle même reste sympathique, une fourmi insignifiante qui n'est pas heureuse de garder son statut. Et qui va finalement révolutionner la fourmilière. On s'attache assez vite à Z et son ami Oliver. Du point de vu casting, le doublage original nous offre pas mal de guet star notamment Sylverster Stallone, Anthony Hopkins ou encore Jennifer Lopez. Et donc forcément aussi prestigieux côté française puisque ce sont les doubleurs des acteurs qui officient. Un film sympathique, à voir en famille, même si j'ai trouvé le vocabulaire compliqué pour un public enfant.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

La différence

Publié le par Emy Lee

La différence

Sortie le 5 mai 1993.

Titre original : School ties.

Réalisé par Robert Mandel, scénario de Dick Wolf et Darryl Ponicsan, et musique de Maurice Jarre.

Acteurs : Brendan Fraser (David Green), Matt Damon (Charlie Dillon),Chris O'Donnell (Chris Reece), Randall Batinkoff (Rip Van Kelt), Andrew Lowery (McGivern), Cole Hauser (Jack Connors), Ben Affleck (Chesty Smith), Anthony Rapp (McGoo), Amy Locane (Sally Wheeler), Zeljko Ivanek (Cleary), Kevin Tighe (McDevitt), Ed Lauter (Allan Greene), Elizabeth Franz (Jane Dillon), Jayce Bartok (Jack), Peter Donat (Dr. Bartram), Michael Higgins (M. Gierasch), Peter McRobbie (Chaplain), John Cunningham (Grayson Dillon), Jeff Hochendoner (Bear), R.E. Rodgers (Nick), et John Speredakos (Kocus).

Histoire : Dans les années cinquante, David Green intègre la prestigieuse école d'Harvard grâce à ses talents au football. Lui issu de la classe ouvrière, va alors côtoyer les fils de et toute leur complexité d'avenir et la pression de leur prestigieuse famille.

Mon avis : En lisant le résumer, d'un premier abord, le film me tentait bien. Malheureusement on s'ennuie très vite, sa tourne un peu en rond, et je pense que le contexte actuelle n'était pas de bonne augure pour voir une personne méprisé de par sa religion. Puisque finalement, c'est toute la question du film, un juif ne peut pas accéder à Harvard, et ne peut pas côtoyer ses fils à papa, fortement antisémites. En revanche, c'était intéressant de retrouver Matt Damon, Ben Affleck et Brendan Fraser aussi jeune et dans un tel film. Il était pourtant intéressant, mais je ne saurais pas dire, pourquoi je n'ai pas du tout accrocher. Sûrement le caractère et la mentalité des jeunes qui m'a trop exaspéré. Pour le reste, se sera à vous de juger, si le cœur vous en dit, de visionner ce film.

2 étoiles.

Voir les commentaires

Parlez moi de vous

Publié le par Emy Lee

Parlez moi de vous

Sortie le 11 janvier 2012.

Réalisation et scénario par Pierre Pinaud, et musique de Maidi Roth.

Acteurs : Karin Viard (Claire "Mélina" Martin), Nicolas Duvauchelle (Lucas), Nadia Barentin (Joëlle Goulain), Patrick Fierry (André), Catherine Hosmalin (Ingrid Goulain), Jean-Noël Brouté (Bertrand), Dani (Barka), François Bureloup (Bernard Goulain), Elise Otzenberger (Julie Goulain), Adèle Bonduelle (Amélie Goulain), Ariane Pirié (Ania), Myriam Roustan (Lucette) et Hubert Saint-Macary (Directeur de Radio France).

Histoire : A quarante ans, Mélina est la voix la plus célèbre de France. Animatrice à la radio, la nuit à l'antenne elle résout les problèmes affectifs et sexuels des auditeurs avec impertinence, humour et sans tabou. Tout le monde connaît sa voix, mais personne ne connaît son visage. Dans la vie, elle évite tout contact et vit comme une vieille fille dans les beaux quartiers. Partie à la recherche d'une mère qu'elle n'a jamais connue, elle découvre que celle-ci vit au sein d'une famille, en banlieue. Elle décide de s'approcher d'elle, incognito....

Mon avis : Je n'était pas du tout préparer à ce que j'allais voir. Je pensais naïvement regarder un film sur animatrice radio, et l'envers de cette émission que nous connaissons tous. La vie au quotidien d'une animatrice et les difficultés de garder son anonyma. Alors oui, il y a un peu de ça, mais c'est surtout le film d'une femme à la recherche de sa famille, et de l'attente d'une mère qui n'est jamais venue la chercher. La complexité de cette femme, comment elle a grandit avec cette abandon, les mécanismes de défenses qu'elle s'est construit pour ne plus souffrir et à côté de cela cette émission où elle prend soin des autres et donne des conseils qu'elle ne peut appliquer dans sa vie privé. Tout est excellent, j'ai beaucoup aimé le scénario et le jeu d'actrice de Karin Viard, que j'aime beaucoup. On peut qu'avoir de l'empathie pour ce personnage par son regard, ses gestes et cette peur qui l'envahie et qui se manifeste par des tocs. On sent très vite sa désillusion face à cette mère, alors qu'elle essaye de toutes ses forces de penser à un avenir en famille. La scène finale est magnifique, j'ai manqué d'avoir les larmes aux yeux. Je vous le recommande vivement si vous ne l'avez pas encore vu, le film pourrait vous surprendre.

4,5 étoiles.

Voir les commentaires

Independance Day

Publié le par Emy Lee

Independance Day

Sortie le 2 octobre 1996.

Réalisé par Roland Emmerich, scénario de Dean Devlin et Roland Emmerich, et musique de David Devlin.

Acteurs : Will Smith (Capitaine Steven Hiller), Jeff Goldblum (David Levinson), Bill Pulman (Président Thomas J. Whitmore), Mary McDonnell (Marylin Whitmore), Judd Hirsch (Julius Levinson), Vivica A. Fox (Jasmine Dubrow Hiller), Randy Quaid (Russell Casse), Robert Loggia (Général William M. Grey), Margaret Colin (Constance Spano), John Storey (Dr. Isaacs), James Rebhorn (Albert Nimzki), Kiersten Warren (Tiffany), Brent Spiner (Dr. Brackish Okun), Harvey Fierstein (Marty Gilbert), Adam Baldwin (Major Mitchell), Ross Bagley (Dylan), Mae Whitman (Patricia Whitmore) et Bill Smitrovich (Capitaine Watson).

Histoire :Un immense vaisseau extraterrestre envahit le ciel de la Terre, libérant un nombre infini de plus petits vaisseaux qui prennent position au-dessus des plus grandes villes du monde. Un informaticien new-yorkais décrypte les signaux émanant des étranges voyageurs. Ils ne sont pas du tout amicaux et ces extraterrestres se préparent à attaquer la Terre.

Mon avis : J'ai vu ce film des dizaines de fois, et malgrès les années (vingt ans déjà), et les progrès technique en matière d'effets spéciaux, je trouve que ce film ne vieillit pas d'un poil. Bon d'accord les tenues des personnages sont typiques des années 90, et avec leur jeunesse ce sont les seuls points qui montrent que ce film commence à avoir de la bouteille. La Terre est donc envahit pas les extraterrestres, ils ont pris pour cible tout les villes du monde et nos chers américains vont une fois de plus prouver au monde qu'ils sont les meilleurs et sauver le monde. On est dans le gros clichés des films hollywoodiens mais bon, le reste étant grandiose, on va un peu leur pardonner. La scène la plus grandiose, l'explosion du bulding et surtout celle de la maison blanche. Je crois que tous les making-off sont passés en vingt ans, pour nous montrer le travail de Roland Emmerick sur ce film. Il faut bien avouer que ce film reste dans les mémoires, pour preuve, après vingt ans la suite arrive (même si je ne vois pas bien ce qui peut être raconter). Donc je vous l'ai dit, la réalisation est très réussi, avec des plans nous démontrant bien la détresse des personnages et leur différent ressentie. Le scénario est bien construit, et nous offre de nombreuses répliques devenu culte notamment les références aux films de Steven Spielberg ("E.T." Et "Rencontre du troisième type"). Du point de vu du casting, on a également du beau monde, même si on retient surtout les prestations de Will Smith, Jeff Goldblum et Bill Pulman. D'un point de vu personnelle, "Indépendance Day" est le film qui m'a fait découvrir la science-fiction et les effets spéciaux. La scène d'autopsie m'a également beaucoup fait flipper à l'époque. Le film n'est pas parfait, on a quand même droit à des facilités de scénario, et certainement des scènes pas très cohérente. Mais je le trouve relativement bon. Un film à découvrir si ce n'est pas encore fait et à revoir sans modération.

4 étoiles.

Voir les commentaires

Ange & Gabrielle

Publié le par Emy Lee

Ange & Gabrielle

Sortie le 11 novembre 2015.

Réalisé par Anne Giafferi d'après l'œuvre de Murielle Magellan et musique de Jean-Michel Bernard.

Acteurs : Patrick Bruel (Ange), Isabelle Carré (Gabrielle), Alice de Lencquesaing (Claire), Thomas Soliveres (Simon), Carole Franck (Carolin) et Laurent Stocker (Guillaume).

Histoire : Gabrielle élève seule sa fille Claire. A dix-sept ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l'aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d'Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n'a jamais assumé sa paternité et n'a aucune intention de le faire. C'est une première rencontre explosive mais Gabrielle ne manque pas de charme, ni de détermination.

Mon avis : C'est sympathique, c'est drôle, c'est frais... En résumé, on passe un bon moment devant ce film sans grande prétention. Certes sa paraît un poil tiré par les cheveux, mais dans ce genre de film on s'en fiche un peu. Le film suit une trame logique, dont on ne s'écarte pas beaucoup. Cela dit rien d'original dans le scénario, c'est l'histoire d'une belle qui va dompter l'indomptable. Un célibataire endurcie et fière de l'être qui va tomber sous le charme de cette mère démunie face à la grossesse volontaire de sa fille. Le casting est sympathique, on voit décidément beaucoup Isabelle Carré sur nos écrans cette année, et ce n'est pas pour me déplaire, je l'apprécie de plus en plus. J'ai toujours autant de mal à voir Patrick Bruel en acteur, tellement il a bercé mes oreilles pendant mon enfance. Et les deux jeunes acteurs s'en sorte très bien, j'ai hâte de les découvrir un peu plus. Si vous chercher un film pour vous divertir sans réfléchir, un basique du cinéma qui vous porte et vous fait passer un bon moment. Tout cela englober par de la romance. Ce film devrait vous plaire.

3 étoiles.

Voir les commentaires

L'hermine

Publié le par Emy Lee

L'hermine

Sortie le 18 novembre 2015.

Réalisé par Christian Vincent, scénario de Christian Vincent, et musique de claire Denamur.

Acteurs : Fabrice Luchini (Michel Racine), Sidse Babett Knudsen (Ditt Lorensen-Coteret), Eva Lallier (Ann Lorensen-Coteret) Corinne Masiero (Marie-Jeanne Metzer), Sophie-Marie Larrouy (Coralie Marciano), Fouzia Guezoum (Nacera Boubziz), Simon Ferrante (Simon Orvieto), Abdallah Moundy (Yacine Balaoui), Serge Flamenbaum (Serge Debruyne), Emmanuel Rausentberger (Rémi Kubiak), Gabriel Lebret (Franck Leuwen), Salma Lahmer (Cousine), Victor Pontecorvo (Martial Beclin) et Candy Ming (Jessica Marton).

Histoire : Michel Racine est un président de cour d'assises redouté. Aussi dur avec lui qu'avec les autres, on l'appelle "le président à deux chiffres". Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Ditte Lorensen-Coteret. Elle fait parti du jury qui va devoir juger un homme accusé d'homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut être la seule femme qu'il ait jamais aimée.

Mon avis : Très bon film, L'Hermine nous plonge au plein cœur de la cour d'assise pour notre plus grand plaisir. J'ai été frustrée de ne pas voir davantage d'affaire, et de ne pas au moins savoir la raison de la dernière.... Même si elle semble facile à deviner. Mon petit bémol sa serait l'histoire d'amour entre le président et sa jurée, elle est très sympathique au départ, mais fini par prendre trop de place à la fin. Mais je pense que c'est ma frustration qui parle. Le scénario est bien écrit, il respecte bien le déroulement d'une assise (de ce que j'en connais). Et l'analyse des personnages et intéressantes. Lucchini tient évidement beaucoup de place, ce qui n'est pas pour nous déplaire, c'est dans ce genre de film que l'on peut vite faire la différence entre les acteurs de théâtre et les acteurs de cinéma. Un très beau film que je vous invite à voir, où l'happy end n'est pas de mise (même si tout fini bien tout de même), puisque tout découle d'une suite logique. Les explications sur l'affaire, le jeu du président et son retour sur la possible frustration des jurés de ne pouvoir résoudre l'affaire et peut être ne jamais avoir de réponses sur ce qui s'est vraiment passé. Je suis aussi un peu déçus que l'on ne nous présente pas la délibération des jurés et d'avoir leur opinion au vu de leur différence certaine. Un très bon film que je vous conseil, qui et assez proche de la réalité, et dont une heure de plus ne m'aurait pas du tout dérangé.

4 étoiles.

Voir les commentaires