Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

guerre

De Gaulle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 04 mars 2020.

Réalisé par Gabriel Le Bomin, scénario de Valérie Ranson Enguiale et Gabriel Le Bomin, et musique de Romain Trouillet.

Acteurs : Lambert Wilson (Charles De Gaulle), Isabelle Carré (Yvonne De Gaulle), Olivier Gourmet (Paul Reynaud), Catherine Mouchet (Mademoiselle Potel),Pierre Hancisse (Geoffroy Chaudron de Courcel), Sophie Quinton (Suzanne Rerolle), Gilles Cohen (Georges Mandel), Laurent Stocker (Jean Laurent), Philippe Laudenbach (Maréchal Pétain), Alain Lenglet (Général Weygand), Philippine Leroy-Beaulieu Hélène de Portes), Tim Hudson (Winston Churchill), Nicolas Vaude (Paul Baudoin), Clémence Hittin (Anne De Gaulle), Félix Back (Philippe De Gaulle), Lucie Rouxel (Elisabeth De Gaulle), Marilou Aussilloux (Elisabeth de Miribel) et Victor Belmondo (Hettier de Boislambert). 

Histoire : Mai 1940, la guerre s'intensifie. L'armée française d'effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d'accepter la défaite. Une homme, Charles De Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l'Histoire. Sa femme, Yvonne De Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les événements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l'exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance. 

Mon avis : Un film intéressant s'accentuant essentiellement autour du Général sur la période de mai 1940 à juin 1940 (et le fameux appel du 18 juin). Une période très courte mais qui nous permet de constater les enjeux politiques et militaires qui se sont joués à l'arrivée de l'Armée Hitlérienne en France. Le réalisateur a essayé de montrer autant l'homme que le général, ce qui conduit parfois à ne plus autant se sentir en temps de guerre. Les flashbacks sont intéressants mais n'apportent rien dans le moment d'histoire que l'on nous expose. On a le sentiment qu'il a envie de réaliser un biopic entier en ne se concentrant que sur une courte période. Le film reste toutefois intéressant, emmener par un très bon casting et des plans intéressants. 

3 étoiles.

Voir les commentaires

1917

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 janvier 2020.

Réalisé par Sam Mendes, scénario de Sam Mendes et Krysty Wilson-Cairns, et musique de Thomas Newman.

Acteurs : George MacKay (Première classe Schofield), Dean-Charles Chapman (Première classe Blake), Mark Strong (Capitaine Smith), Andrew Scott (Lieutenant Leslie), Richard Madden (Lieutenant Joseph Blake), Claire Duburcq (Lauri), Colin Firth (Général Erinmore), Benedict Cumberbatch (Colonel Mackenzie), Daniel Mays (Sergent Sanders), Adrian Scarborough (Commandant Hepburn), Pip Carter (Lieutenant Gordon), Andy Apollo (Sergent Miller), Daniel Atwell (Capitaine Sandbach), Paul Tinto (Sous-officier Baker), Josef Davies (Deuxième classe Stokes), Billy Postlethwaite (Sous-officier Harvey), Gabriel Akuwudike (Deuxième classe Buchanan) et Spike Leighton (Deuxième classe Kilgour).

Histoire : Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

Mon avis : J'étais très curieuse de découvrir ce film même si je n'en attendais pas grand chose. La réalisation du film est parfaite ! On a des plans magnifiques, la caméra ne fait qu'un avec le spectateur et nous offre le voyage de ses deux soldats au travers des lignes ennemis. La scène dans les tranchées et plus particulièrement dans la kommandantur ennemi sont certainement celles qui m'ont le plus marqué. La traversée des différents paysages est à couper le souffle, aucun soucis nous sommes bien en plein cœur de la première guerre mondiale. L'histoire en elle-même ne m'a pas particulièrement fascinée, on devine aisément les différents actes et la finalité de cette quête. Les personnages, ormis les deux principaux n'ont pas grand intérêt. Moi qui avait été conquise par l'annonce du casting, j'ai vite déchanté en constatant leur temps de présence à l'écran... Il n'en reste pas mois que "1917" est visuellement un très beau film, que l'on appréciera d'autant plus devant un grand écran !

4 étoiles.

Voir les commentaires

Jojo Rabbit

Publié le par Emy Lee

Sortie le 29 janvier 2020.

Réalisation et scénario par Taika Waititi d'après l’œuvre de Christine Leunens, et musique de Michael Giacchino.

Acteurs : Roman Griffin Davis (Jojo Betzler), Thomasin McKenzie (Elsa), Scarlett Johansson (Rosie Betzler), Taika Waititi (Adolf Hitler), Sam Rockwell (Capitaine Klenzendorf), Rebel Wilson (Fraulein Rahm), Alfie Allen (Finkel), Stephen Merchant (Deertz), Archie Yates (Yorki), Luke Brandon Field (Christoph), Sam Haygarth (Hans), Stanislav Callas (Soldat russe), Joe Weintraub (Herr Junker), Brian Caspe (Herr Mueller), Gabriel Andrews (Herr Klum) et Billy Rayner (Herr Frosch).

Histoire : Jojo est un petit allemand solitaire. Sa vision du monde est mise à l’épreuve quand il découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur grenier. Avec la seule aide de son ami aussi grotesque qu'imaginaire, Adolf Hitler, Jojo va devoir faire face à son nationalisme aveugle.

Mon avis : Ce film est une très belle satire sur la seconde guerre mondiale emmené par le jeune Roman Griffin Davis qui est tout bonnement bluffant et porte à merveille la dureté de ses enfants dans une période des plus troubles. Son amitié imaginaire avec Adolf Hitler apporte un plus à ce film et à sa portée. On se laisse vite porté par les personnages, leur combat et leur réalité. Le jeune Jojo doit grandir dans une réalité des plus dures. Tout est mis en œuvre pour nous emporter dans cette satire : la réalisation, le scénario, le casting, la bande originale,... et l'ensemble fonctionne parfaitement ! Mon seul bémol, et c'est la première fois que je le ressent autant, c'est la prédominance de la langue américaine dans un pays germanique. Difficile d'avoir peur d'une gestapo qui parle anglais... même si elle n'en reste pas moins impressionnante au vu de la prestation de Stephen Merchant ! Un très beau film, l'un des meilleurs vu en ce début d'année !

5 étoiles.

Voir les commentaires

Quand passent les cigognes

Publié le par Emy Lee

Sortie le 11 juin 1958.

Titre original : Letyat Zhuravli.

Réalisé par Mikhail Kalatozov, scénario de Viktor Rozov d'après son œuvre, et musique de Moisey Vaynberg. 

Acteurs : Tatiana Samoilova (Veronika), Aleksey Balatov (Boris), Vasili Merkuryev (Fiodor Ivanovitch), Aleksandr Shvorin (Mark), Svetlana Kharitonova (Irina), Konstantin Nikitine (Volodia), Valentin Zubkov (Stepan), Anna Bodganova (Grand-mère), Boris Kokovkin (Tyernov) et Yekaterina Kupriyanova (Anna Mikhajlovna).

Histoire : Moscou, 1941. Veronika et Boris sont éperdument amoureux. Mais lorsque l'Allemagne envahit la Russie, Boris s'engage et part sur le front. Mark, son cousin, évite l'enrôlement et reste auprès de Veronika qu'il convoite. Sans nouvelle de son fiancé, dans le chaos de la guerre, la jeune femme succombe aux avances de Mark. Espérant retrouver Boris, elle s'engage comme infirmière dans un hôpital de Sibérie. 

Mon avis : Un seul mot "Magnifique". La réalisation est sublime, nous offrant de très beaux plans. Le scénario est bien construis, captivant, il nous démontre également l'évolution des personnages dans ce contexte si particulier. Le casting est bluffant, et leur visage exprime énormément d'émotion. Je n'ai pas vu la séance passer !

5 étoiles.

 

Voir les commentaires

Dr Folamour ou comment j'ai appris à ne plus m'en faire et aimer la bombe.

Publié le par Emy Lee

Sortie le 10 avril 1964.

Titre original : Dr Strangelove or How I learned to stop worrying and love the bomb.

 

Réalisé par Stanley Kubrick, scénario de Terry Southern, Peter George et Stanley Kubrick d'après l’œuvre de Peter George, et musique de Laurie Johnson.

Acteurs : Peter Sellers (Capitaine Lionel Mandrake / Président Merkin Muffey / Dr Folamour), George C. Scott (Général Buck Turgidson), Sterling Hayden (Général Jack D. Ripper), Keenan Wynn (Colonel Bat Guano), Slim Pickens (Major King Kong), Peter Bull (Ambassadeur Alexi de Sadesky), James Earl Jones (Lieutenant Lothar Zogg), Tracy Reed (Miss Scott), Jack Creley (Monsieur Staines), Frank Berry (Lieutenant Dietrich), Robert O'Neil (Amiral Randolph), Glenn Beck (Lieutenant Kivel), Roy Stephens (Frank), Shane Rimmer (Capitaine Ace Owens) et Paul Tamarin (Lieutenant Goldberg).

Histoire : Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d'empoisonner l'eau potable des États-Unis, lance sur l'URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d'isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Pendant ce temps, Muffley, le Président des États-Unis, convoque l'état-major militaire dans la salle d'opérations du Pentagone et tente de rétablir la situation.

Mon avis : Les amateurs du genre seront servis par ce film de Kubrick, situé entre la seconde guerre mondiale et la guerre froide, le film nous emporte dans un combat fictif à l'initiative du général Jack Ripper. On suit alors les dirigeants cherchant à éviter un conflit nucléaire avec la Russie alors qu'il leur est impossible de rappeler leur troupe. On suit alors les manigances de chacun pour tirer cet événement à son avantage. Quelques scènes était assez drôle, notamment les dernières interventions du Dr Folamour. J'ai été contente de retrouver Peter Sellers alias Inspecteur Cluzot, que je n'avais jamais vu en dehors de la panthère rose. Le film se laisse regarde mais reste extrêmement long, pour une finalité qui retombe comme un soufflé. La musique thème en revanche reste bien en tête et est entraînante.

2,5 étoiles.

Voir les commentaires

Le chant du loup

Publié le par Emy Lee

Sortie le 20 février 2019.

Réalisation et scénario par Antonin Baudry, et musique de Tomandandy.

Acteurs : François Civil (Chanteraide), Omar Sy (D'Orsi), Mathieu Kassovitz (Alfost), Reda Kateb (Grandchamp), Paula Beer (Diane), Alexis Michalik (Second SNLE-B2R), Jean-Yves Berteloot (Commandant CIRA), Damien Bonnard (Officier de Navigation SNLE), Pierre Cévaer (Veilleur sonar SNA), Sébastien Libessart (Codet SNA), Paul Granier (Opérateur table SNA), Etienne Guillou-Kevern (Maître de central), Guillaume Duhesme (Elaborateur), Simon Thomas (Pilote), McNelly (Nicolas Van Beveren), Sylvain Loreau (Elaboration SNLE), Sébastien Landry (Maître de central SNLE) et Bastien Ughetto (Opérateur torpille SNA).

Histoire : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or.
Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Mon avis : Après l'annonce de la sortie du film et les nombreuses interview, j'étais très emballée à l'idée de le découvrir. Le casting prometteur tient ses promesses : François Civil, Reda Kateb, Omar Sy, Mathieu Kassovitz, nous entraîne au cœur de la bataille sous-marine et de l'organisation française ! Ça fait du bien, de ne pas voir un film américain où le monde est sauf grâce au courage et au dévouement de l'armée américaine. Le film est prenant, on plonge dans cette aventure telle l'immersion du sous-marin et on se laisse embarquer par l'équipage. La réalisation est sublime, le scénario prenant, le casting au poil et la bande originale magnifique ! Une très belle découverte qui me réconcilie avec les films d'action français, j'aurais pu rester des heures en leur compagnie.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Platoon

Publié le par Emy Lee

sortie le 25 mars 1987.

Réalisation et scénario par Oliver Stone, et musique de Georges Delerue et Stephen Foster.

Acteurs : Charlie Sheen (Chris Taylor / Narrateur), Tom Berenger (Sergent Bob Barnes), Willem Dafoe (Sergent Elias), Forest Whitaker (Big Harold), Francesco (Rhah), John C. McGinley (Sergent Red O'Neill), Richard Edson (Sal), Kevin Dillon (Bunny), Reggie Johnson (Junior), Johnny Depp (Lerner),  Mark Moses (Lieutenant Wolf), Chris Pedersen (Crawford), Tony Todd (Warren), David Neidorf (Tex), Keith David (Roi), Dale Dye (Capitaine Harris), Kevin Eshelman (Morehouse) et Oliver Stone (Soldat).

Histoire : Septembre 1967: Chris Taylor, dix-neuf ans, rejoint la compagnie Bravo du 25ème régiment d'infanterie, près de la frontière cambodgienne. Chris, issu d'une famille bourgeoise s'est engagé volontairement et, plein d'idéal entend bien servir son pays. Mais la réalité est tout autre et ses illusions vont tomber les unes après les autres. Il sera également témoin de la rivalité sanglante qui oppose deux officiers qu'il admire.

Mon avis : Le film se transforme assez vite en documentaire, on est plongé dans la guerre du Vietnam en même temps que le personnage Chris Taylor avec cette confrontation entre les nouveaux arrivants et les partants. Cette première scène est sublime ! Puis l'on plonge dans le vif du sujet, où finalement bien plus que la guerre, il y a un conflit intérieur dans chacun des groupes de soldats, entre anciens et nouveaux arrivants, entre soldat et militant, entre bienveillance et malveillance. Au delà des tirs de napalm, c'est bien la psychologie et les différentes personnalités des personnages qui prime. Le conflit opposant Bob Barnes et Elias en est le parfait exemple. J'ai adoré le personnage interprété par Willem Dafoe, il est excellent ! Un très beau film que j'ai beaucoup aimé découvrir sur grand écran.

5 étoiles.

Voir les commentaires

Le vent se lève

Publié le par Emy Lee

Sortie le 23 août 2006.

Titre original : The wind that shakes the barley.

Réalisé par Ken Loach, scénario de Paul Laverty, et musique de George Fenton.

Acteurs : Cillian Murphy (Damien), Padraic Delaney (Teddy), Liam Cunningham (Dan), Orla Fitgerald (Sinead), Mary O'Riordan (Peggy), Gerard Kearney (Dunica), Mary Murphy (Bernadette), William Ruane (Gogan), Niall McCarthy (Extra), Roger Allam (Sir John Hamilton), Laurence Barry (Micheail), Siobhan McSweeney (Julia), Frank Bourke (Leo), Anthony Byrne (Enquêteur), John Crean (Chris), Mairtin de Cogain (Rory) et Bill Hurst (Major de l'armée britannique). 

Histoire : Irlande, 1920. Des paysans s'unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d'indépendance du peuple irlandais.
Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté...

Mon avis : Découverte de ce film de Ken Loach que je ne connaissais pas du tout, et par le même coup j'ai pu avoir une nouvelle vision du conflit ayant opposé l'Irlande à la Grande-Bretagne. Ken Loach réalise un film poignant et intéressant, seulement on se perd dans le flux d'informations et dans la longueur de certaines scènes. Il n'en reste pas moins que le film offre une très belle image et photographie, certains plans sont superbes. La bande originale collait bien à l'ambiance du film. Le casting est asse impressionnant, j'ai eu beaucoup de plaisir à y trouver Cillian Murphy que j'apprécie de plus en plus. L'histoire de la guerre d'indépendance de l'Irlande est assez peu évoquée et pourtant elle mérite d'être davantage traitée, en cela le film remplit parfaitement sa mission. J'ai cependant été déçue par le clap final, qui laisse le film en suspend.

3,5 étoiles.

Voir les commentaires

Tonnerre sous les tropiques

Publié le par Emy Lee

Sortie le 15 octobre 2008.

Titre original : Tropic thunder.

Réalisé par Ben Stiller, scénario d'Ethan Cohen, Justin Theroux et Ben Stiller, et musique de Theodore Shapiro.

Acteurs : Ben Stiller (Tugg Speedman), Jack Black (Jeff Portnoy), Robert Downey Jr (Kirk Lazarus), Brandon T. Jackson (Alpa Chino), Jay Baruchel (Kevin Sandulsky), Steve Coogan (Damien Cockburn), Nick Nolte (John "Trèfle" Tayback), Danny McBride (Cody), Matthew McConaughey (Rick Peck), Tom Cruise (Les Grossman), Valerie Azlynn (Assistante de Damien), Matt Levin (Caméraman), David Pressman (Premier assistant), Amy Stiller (Scripte), Dempsey Silva (Assistant effets spéciaux), Bill Hader (Rob Slolom), Eric Winzenried (Pilote hélicoptère), Jeff Weideman (assistant de Speedman) et Nadine Ellis (assistante de Speedman), Jel Gazira (Chef), Brandon Soo Hoo (Tran), Reggie Lee (Byong) et Trieu Tran (Tru).

Histoire : Un casting d'enfer pour un voyage... au bout de l'enfer ! En tête d'affiche : Tugg Speedman, la star du film d'action, en chute libre depuis ses trois derniers navets. A ses côtés : Jeff Portnoy, spécialiste des comédies (très) bas de gamme, avide de prouver ses qualités de comédien ; Kirk Lazarus, acteur "Méthode" multi-recompensé et 100 % givré ; Chino, superstar pop et fan d'Al Pacino ; et Kevin Sandusky, le fringant petit jeune tout heureux de faire partie de la bande. Cinq egos surdimensionnés au service du "plus grand film de guerre de tous les temps". Sur le papier, ça se tient (ou presque), mais sur le tournage tout dérape : les caprices des stars et l'incapacité du réalisateur, Damien Cockburn, font grimper les frais à une allure vertigineuse, au point que le studio décide de tout arrêter... C'est alors que Damien a l'idée "géniale" d'entraîner sa petite troupe au coeur du Triangle d'Or pour une expérience de "cinéma-vérité" d'un genre inédit. Mortel...

Mon avis : Je ne vais pas le cacher, si j'ai visionné ce film aujourd'hui, c'est en grande partie pour la présence de Tom Cruise au casting. Mais également pour le travail de Ben Stiller que j'aime beaucoup lorsqu'il est derrière la caméra. Ce n'est pas mon premier coup d'essai, précédemment je n'avais pu visionné qu'un quart du film n'étant pas avec les bons spectateurs. Le film est une très belle critique du monde hollywoodien au travers de ses quatre acteurs principaux. Ainsi on peut constater que ses derniers sont enfermés dans des suites de films à succès en raison des cases dans lesquelles ils sont catalogués. Chacun réalise ce film pour redorer son blason, ce qui vaut une bataille d'ego sur le tournage. On peut également percevoir l'enjeu du budget et des financeurs dans la réalisation d'une œuvre et la pression subit par les réalisateurs, notamment celui-ci qui a tout à prouver. Mais aussi jusqu'où ils sont prêts à aller pour que le film fonctionne et que les acteurs se glissent dans leur personnage. Du coup, j'ai davantage été enthousiaste pour cette sous partie que pour le film en lui-même, l'humour ne m'a pas dérangé même si parfois cela devenait un poil lourd et de fait ne peut pas convenir à tout le monde. Pour ma part j'ai bien aimé et apprécié la critique faite par Ben Stiller et ses scénaristes. Je n'ai en revanche pas compris pourquoi la danse finale de Tom Cruise était devenue culte...

4 étoiles.

 

Voir les commentaires

L'Empire du soleil

Publié le par Emy Lee

Sortie le 16 mars 1988.

Titre original : Empire of the sun.

Réalisé par Steven Spielberg, scénario de J. G. Ballard, Tom Stoppard et Menno Meyjes d'après l’œuvre de J. G. Ballard, et musique de John Williams.

Acteurs : Christian Bale (James "Jamie" Graham), Rupert Frazer (M. Graham), Emily Richard (Mme Graham), John Malkovich (Basie), Ben Stiller (Dainty), Miranda Richardson (Mme Victor),Peter Gale (M. Victor), Joe Pantoliano (Frank Demarest), Leslie Philips (Maxton), , Robert Stephens (M. Lockwood), Paul McGann (Lieutenant Price), Ralph Michael (M. Partridge), Hiro Arai (Sergent japonais), Burt Kwouk (M. Chen), James Walker (M. Radik), Sybil Maas (Mme Hug), Yvonne Gilan (Mme Lockwood), Ann Queensberry (Mme Pym), Ann Castle (Mme Phillips), Anna Turner (Mme Gilmour), Nigel Havers (Dr Rawlins), Masatô Ibu (Sergent Nagata), Susan Leong (Amah), Emma Piper (Amy Matthews), David Neidorf (Tiptree), Ralph Seymour (Cohen), Nicholas Dastor (Paul), Zhai Nai She (Yang) et Guts Ishimatsu (Sergent Uchida).

Histoire : En 1941, la concession internationale de Shanghaï semble ignorer tout de l'occupation japonaise du reste du pays. James Graham, jeune fils d'un industriel britannique, y vit une existence protégée et pleine d'aventures imaginaires. Mais l'attaque de Pearl Harbour marque la fin de cet état de grâce, et James se retrouve séparé de sa famille. Condamné au statut d'errant, il se retrouve finalement emprisonné dans un camp de prisonniers où il doit apprendre à survivre...

Mon avis : Un très beau films que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir. Je ne connais pas bien cette partie de la deuxième guerre mondiale et c'était très intéressant à voir. Steven Spielberg réalise ici un film sublime, avec des plans magnifiques. Ainsi, pendant deux heures trente, on va traverser cette guerre au travers du regard d'un enfant. Une dynamique plutôt plaisante, et un contraste saisissant entre la dureté de la guerre et la naïveté d'un enfant. Christian Bale joue ce rôle à la perfection, et subissait déjà à l'époque des transformations importantes, son regard change au fil du film, son esprit évolue également et cette vision et très intéressante. La bande originale composé par John Williams vient une nouvelle fois sublimer le tout. J'ai été captivée du début à la fin, une très belle découverte.

5 étoiles.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>