Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

comedie

Je te veux, moi non plus

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 mars 2021.

Réalisé par Rodolphe Lauga, Inès Reg et Kévin Debonne, scénario d(Inès reg, Kévin Debonne et Matt Alexander. 

Acteurs : Inès Reg (Nina), Kévin Debonne (Dylan), Pauline Clément (Lulu), Laurie Peret (Chacal), Anthony Sonigo (Jules), Constance Labbé (Cassandra), Michèle Garcia (Mère de Dylan), Fadila Belkebla (Mère de Nina), Pierre Cévaer (Benoit Pitavy), Médine (Juge), Laura Felpin (Caissière), Anaïs Delareg (Fourrière) et Mohamed Mehdaoui (Collègue avocat de Nina).

Histoire : Nina et Dylan, meilleurs amis depuis l'enfance, n'ont aucun secret l'un pour l'autre. Désormais, Nina vit à Paris tandis que Dylan habite à Biarritz. Dylan a toujours pensé qu'ils finiraient ensemble mais n'a jamais sérieusement tenté sa chance auprès de Nina puisqu'elle se moque de lui à chaque fois qu'il évoque un avenir ensemble. Quand Nina quitte son petit ami et décide de partir à Biarritz pour des vacances improvisées avec ses deux meilleures amies, elle a finalement un déclic. Alors que Dylan vien de débuter une relation avec sa dernière rencontre, Nina réalise que c'est bel et bien l'homme de sa vie ! Pleine de rebondissements, leur histoire d'amour va être beaucoup plus compliquée que prévu...

Mon avis : Je suis vraiment en manque de ciné, du coup dès qu'il y a un nouveau film à découvrir je saute un peu dessus. Le film se regarde, nous fait passer un bon moment, mais il ne marquera pas les esprits. On suit cette amitié / amour entre Nina et Dylan en sachant bien ce qui arrivera à la fin. Malgré ce que je pensais, j'ai suivi le film sans vraiment décrocher, j'ai ri à quelques occasions et moi qui cherchait quelques choses de léger j'ai été servi. Malheureusement aussi vite vu, aussi vite oublié par le peu d'originalité et un casting peu marquant dont le souffre cruellement. 

2,5 étoiles. 

 

Voir les commentaires

Un prince à New York II

Publié le par Emy Lee

Sortie le 05 mars 2021.

Titre original : Coming 2 America. 

Réalisé par Craig Brewer, scénario de Kenya Barris, Barry W. Blaustein et David Sheffield.

Acteurs : Eddie Murphy (Prince Akeem / Clarence / Saul / Randy Watson), Arsenio Hall (Semmi / Morris / Reverend Brown / Baba), Jermaine Fowler (Lavelle Junson), Leslie Jones (Mary Junson), Tracy Morgan (Oncle Reem), Kiki Layne (Meeka), Shari Headley (Reine Lisa McDowell), Wesley Snipes (General Izzi), James Earl Jones (Roi Jaffe Joffer), John Amos (Cleo McDowell), Teyana Taylor (Bopoto), Vanessa Bell Calloway (Imani Izzi), Paul Bates (Oha), Nomzamo Mbatha (Mirembe), Bella Murphy (Omma), Morgan Freeman (lui-même), Rotimi (Idi Izzi) et Loui Anderson (Maurice). 

Histoire : Dans le luxuriant et pays royal du Zamunda, le nouveau roi Akeem et son fidèle confident Semmi se lance dans une toute nouvelle aventure comique à travers le monde, en partant de leur grande nation africaine jusqu'au quartier du Queens, à New York où tout à commencé. 

Mon avis : Ce n'est clairement pas le film de l'année, celui-ci joue essentiellement sur l'aspect nostalgie en reprenant à la fois les codes des années 80 et ce qui a fait le succès du premier volet. Toutefois en pleine période de pandémie, cela fait beaucoup de bien ! Oui le film est convenu, oui l'idée n'est pas très original voir peu cohérente avec le premier opus, oui c'est très années 80 et du coup en décalage avec le monde actuelle que l'on veut nous montrer... Mais la nostalgie, les clins d'œil au premier volet, le retour des personnages... Tout cela fonctionne à merveille et pour être honnête j'ai passé un bon moment, avec un film qui remplissait pile le critère que je lui demandais "me divertir". 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Le jumeau

Publié le par Emy Lee

Sortie le 10 octobre 1984.

Réalisé par Yves Robert, scénario d'Elisabeth Rappeneau et Yves Robert d'après l'oeuvre de Donald E. Westlake, et musique de Vladimir Cosma. 

Acteurs : Pierre Richard (Matthias Duval / Matthieu Duval), Jean-Pierre Kalfon (Volpinex), Camilla More (Betty Kerner), Careay More (Liz Kerner), Andréa Ferréol (Evie), Jacques Frantz (Ralph), Françoise Dorner (Marie), Jean-Pierre Castaldi (Charlie), Henri Labussière (Maire) et Isabelle Strawa (Nikki). 

Histoire : Après avoir perdu tous ses biens au cours d'une partie de poker, l'entrepreneur Matthias Duval choisit de s'exiler sur la Côte d'Azur. Il fait alors la rencontre de Liz Kerner sous le charme de laquelle il tombe immédiatement, et de sa sœur Betty. Afin de séduire les deux femmes, Matthias a alors l'idée de s'inventer un frère jumeau et devient donc Matthieu. 

Mon avis : Je ne cherchais rien de plus qu'une comédie, je me suis dit qu'avec Pierre Richard au casting j'allais être comblée, ce fut le cas. Rien de tel qu'une petite comédie des années 80 pour remplir cette mission. J'ai passé un bon moment devant "Le Jumeau", je n'avais aucune attente particulière, hormis celle de me divertir. On attend avec impatience que le pot au rose soit découvert, on s'amuse de la situation et de ce que Matthias doit déployer pour que son stratagème fonctionne. Tout cela sur les airs de Vladimir Cosma, un régal. 

3 étoiles.

Voir les commentaires

La soif de l'or

Publié le par Emy Lee

Sortie le 31 août 1993.

Réalisé par Gérard Oury, scénario de Christian Clavier, Marcel Jullian et Gérard Oury, et musique de Vladimir Cosma. 

Acteurs : Christian Clavier (Urbain Donnadieu), Tsilla Chelton (Grand-mère Zézette), Catherine Jacob (Fleurette), Philippe Khorsand (Jacques), Marine Delterme (Laurence), Pascal Greggory (Jean-Louis Auger), Bernard Haller (Comte Muller), Jacky Nercessian (Représentant), Doud (Abbé Furteaux), Albert Dray (Brigadier Flotard) et Michel Such (Commisionnaire). 

Histoire : Urbain Donnadieu et sa grand-mère sont avares au possible. Avec tout leur argent, ils achètent de l'or qu'ils cachent ensuite entre les briques de leur maison de campagne. La femme d'Urbain et son amant, qui est également le chauffeur de la famille, ignorent tout de ces transactions. Jusqu'au jour où pour éviter d'avoir à payer des taxes, Urbain et sa grand-mère décident de transporter l'or en Suisse, et la maison avec ! Commence alors une folle course poursuite...

Mon avis : Je n'avais pas revu cette comédie depuis des années... Je l'ai donc redécouverte avec plaisir. Même si ce n'est pas la comédie de Gérard Oury que je préfère j'ai passé un bon moment devant cette dernière. J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Tsilla Chelton, même si l'image de Tatie Danielle n'a fait que me traverser tout au long du film. Christian Clavier exagère beaucoup son jeu, une période où je ne l'appréciais pas beaucoup, beaucoup trop nerveux pour moi. Le rythme du film est plutôt plaisant, on prend plaisir à suivre les péripéties de ce quatuor dans leur Road trip vers la Suisse. Qui va toucher les lingots ? 

2,5 étoiles. 

Voir les commentaires

Boomerang

Publié le par Emy Lee

Sortie le 02 septembre 1992.

Réalisé par Reginald Hudlin, scénario d'Eddie Murphy, et musique de Marcus Miller. 

Acteurs : Eddie Murphy (Marcus Graham), Geoffrey Holder (Nelson), Robin Givens (Jacqueline Broyer), Halle Berry (Angela Lewis), David Alan Grier (Gerard Jackson), Martin Lawrence (Tyler), Eartha Kitt (Lady Eloise), Chris Rock (Bony T), Melvin Van Peebles (Editeur), Grace Jones (Strangé), Lela Rochon (Christie) et Christopher Reid (Kid). 

Histoire : Marcus Graham est un séducteur à qui aucune femme ne semble résister. Aucune mise à part Jaqueline, sa nouvelle cheffe, et qui semble désespérément indifférente à ses charmes de Don Juan...

Mon avis : Je suis lancée dans une période où je redécouvre les films d'Eddie Murphy... Et ce n'est pas pour me déplaire. Plongée dans les nineties, on découvre Marcus bourreau des cœurs à la recherche d'une perfection qu'il ne trouve pas. Les décors, les costumes, l'image, la B.O. mais aussi le casting transpire les années 90, un vrai bonheur ! 

3,5 étoiles. 

Voir les commentaires

Un prince à New York

Publié le par Emy Lee

Sortie le 24 août 1988.

Réalisé par John Landis, scénario d'Eddie Murphy, David Sheffield et Barry W. Blaustein, et musique de Nile Rodgers. 

Acteurs : Eddie Murphy (Prince Akeem / Clarence / Randy Watson / Saul), Arsenio Hall (Semmi / Morris / Révérend Brown), Shari Headley (Lisa McDowell), James Earl Jones (Roi Jaffe Joffer), Vondie Curtis-Hall (Vendeur au match), Cuba Gooding Jr (client du coiffeur), Eriq La Salle (Darryl Jenks), John Amos (Cleo McDowell), Allison Dean (Patrice McDowell), Madge Sinclair (Reine Aoleon), Donna Summer (Femme du détenu), Garcelle Beauvais (Rose Bearer), Samuel Lee Jackson (Braqueur), Don Ameche (Mortimer Duke), Ralph Bellamy (Randolph Duke), Calvin Lockhart (Colonel Izzi), Vanessa Bell Calloway (Imani Izzi) et Louie Anderson (Maurice). 

Histoire : Dans le royaume africain du Zaminda, le prince Akeem fête ses vingt et un an. Ses parents lui ont choisi une épouse, mais Akeem souhaite trouver lui-même la femme idéale. En compagnie de son ami Semmi, il se rend à New York, et plus précisément dans le Queens pour trouver sa princesse. 

Mon avis : Après avoir lu une interview d'Eddie Murphy annonçant la sortie de la suite "d'un prince à New York", je découvre le film et notamment ce qu'il représente outre-Atlantique. Je décide donc de le visionner. Et effectivement, c'est certainement l'un des rares (si ce n'est le seul) film de l'époque dont le casting est essentiellement issu de la communauté noir. Le film a bien sûr vieillit mais n'en reste pas moins intéressant et captivant. J'ai beaucoup aimé suivre Akeem dans son installation dans le Queens, ses rencontres, l'image qui lui colle malgré lui à la peau... Le casting est impressionnant, on s'amuse à retrouver les acteurs comme Cuba Gooding Jr, Samuel Lee Jackson ou encore Donna Summer, on s'amuse à chercher les personnages interprété par Eddie Murphy et Arsenio Hall. Le scénario m'a beaucoup plut, j'ai passé un très bon moment. J'ai aussi apprécié la B.O. Un bon moment passé, et une belle découverte qui a lancé mon envie de redécouvrir (ou découvrir) les films d'Eddie Murphy dans les nineties. 

4 étoiles.

Voir les commentaires

Palm Springs

Publié le par Emy Lee

Sortie le 12 février 2021.

Réalisé par Max Barbakow, scénario d'Andy Siara, et musique de Matthew Compton. 

Acteurs : Andy Samberg (Nyles), Cristin Milioti (Sarah), J. K. Simmons (Roy), Peter Gallagher (Howard), Meredith Hagner (Misty), Camila Mendes (Tala), Tyler Hoechlin (Abe), Chris Pang (Trevor), Jacqueline Obradors (Pia), June Squibb (Nana Schlieffen), Tongayi Shirisa (Jerry), Dale Dickey (Darla), Conner O'Malley (Randy), Brian Duffy (Spuds) et Lilli Birdsell (Jamie). 

Histoire : L'insouciant Nyles fait la connaissance lors d'un mariage à Palm Springs de Sarah, sœur de la mariée et demoiselle d'honneur. Les choses se compliquent rapidement lorsque le duo se retrouve piégé dans l'espace-temps de ce mariage, contraint de revivre sans cesse la même journée. 

Mon avis : J'ai passé un bon moment devant ce film, il faut dire que je suis une adepte des films jouant avec "le temps". J'ai trouvé le scénario intéressant et plutôt bien construit, notamment l'attitude de Nyles que l'on a du mal à comprendre au départ tellement il est en décalage avec la réalité de l'événement. Les décors et les jeux de couleurs nous plonge dans l'univers Palm Springs comme on nous le représente depuis des années. Le casting est plutôt plaisant, j'ai apprécié le duo formé par Andy Samberg et Cristin Milioti, J. K. Simmons dont on ne comprend presque pas la présence mais en impose avec ses quelques répliques. 

3 étoiles. 

Voir les commentaires

Dolemite is my name

Publié le par Emy Lee

Sortie le 25 octobre 2019.

Réalisé par Craig Brewer, scénario de Larry Karaszewski et Scott Alexander. 

Acteurs : Eddie Murphy (Rudy Ray Moore), Wesley Snipes (D'Urville Martin), Mike Epps (Jimmy Lynch), Craig Robinson (Ben Taylor), Tituss Burgess (Theodore Toney), Da'Vine Joy Randolph (Lady Reed), Keegan-Michael Key (Jerry Jones), Kodi Smit-McPhee (Nick), Chris Rock (Daddy Fatts), Chelsea Gilson (Carrie Mills), Ivo Nandy (Julius Bihari), Phil Abrams (Lou Drozen), Aaron Craven (Colton Silverman), Gerald Downey (Bob Brooks) et Snoop Dogg (Animateur radio). 

Histoire : Quand Hollywood l'a écarté dans les années 70, le talentueux Rudy Ray Moore décide de s'auto-produire jusqu'à son célèbre film "Dolemite".

Mon avis : J'étais totalement passée à côté de ce film à sa sortie, c'est en lisant une interview d'Eddy Murphy que je l'ai découvert. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du film, ses décors, ses costumes ou encore sa lumière. Le scénario m'a beaucoup plut, je ne connais absolument pas Rudy Ray Moore, mais j'ai aimé découvrir sa carrière et ses rêves. J'ai adoré retrouvé Eddie Murphy dans la peau de ce personnage, le reste du casting est plaisant Da-vine Joy Randolph, Tituss Burgess, Mike Epps, Wesley Snipes ou encore Chris Rock... J'ai souri, j'ai ri et j'ai été aussi stressée que Rudy à la sortie de son film ! Une belle découverte, j'ai passé un très bon moment. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires

Eté 85

Publié le par Emy Lee

Sortie le 14 juillet 2020.

Réalisation et scénario par François Ozon d'après l'œuvre d'Aidan Chambers, et musique de Jean-Benoït Dunckel. 

Acteurs : Félix Lefebvre (Alexis Robin), Benjamin Voisin (David Gorman), Philippine Velge (Kate), Valeria Vruni Tedeschi (Mme Gorman), Melvil Poupaud (M. Lefèvre), Isabelle Nanty (Mme Robin), Laurent Fernandez (M. Robin), Aurore Broutin (Educatrice), Yoann Zimmer (Luc), Bruno Lochet (Gardien de la morgue), Antoine Simon (Chris) et Samuel Brafman-Moutier (Le gendre). 

Histoire : L'été de ses seize ans, Alexis, lors d'une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, dix-huit ans. Alexis vient de rencontrer l'ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? 

Mon avis : Le film de François Ozon est plus léger que le précédent (en même temps avec "Grâce à Dieu" on était dans du lourd !) et il nous replonge dans les années 80. Une vague nostalgique m'a envahie dès les premières notes de "In Between Days" des Cure. Revoir ses coupes, ses tenues, ses objets avec lesquels j'ai grandit, un pur bonheur ! Le scénario est intéressant, même si je dois bien avouer ma frustration dans mon analyse des personnages, beaucoup de choses restent en suspends... et puis je me suis rappeler le contexte du film... un amour de vacance. On ne s'attache pas au détails dans ce genre de relation, on vit l'instant. Pourtant j'aurais adoré avoir plus d'infos sur la famille Gorman, ils sont tellement mystérieux... j'aurais pu analyser la mère pendant des heures. Je suis obligée de dire un mot sur l'éducatrice à laquelle je ne peux pas m'identifier. Mon dieu, heureusement nous ne sommes pas aussi brut, même dans l'urgence on prend notre temps... Après ce sont les besoins du film mais quand même, encore une sans cœur, sans empathie, qui force la vérité ! Le film en-lui même est intéressant, on plonge dans ce récit sans trop se poser de question, on se laisse bercer par la nostalgie, la romance, et on essaye de comprendre pourquoi ses flashbacks du futur sont si sombre. Un grand bravo pour la déco et les costumes. La réalisation est intéressante, même si je me suis perdue une ou deux fois dans les flashbacks. Un casting intéressant et convaincant, le film m'aura permis de découvrir Félix Lefebvre et Benjamin Voisin. Un bon moment passé ! 

4 étoiles.

Voir les commentaires

Un amour de coccinelle

Publié le par Emy Lee

Sortie le 17 septembre 1969.

Titre original : The love bug. 

Réalisé par Robert Stevenson, scénario de Don Dagradi et Bill Walsh, et musique de George Bruns. 

Acteurs : Dean Jones (Jim Douglas), David Tomlinson (Peter Torndyke), Michele Lee (Carole Bennett), Buddy Hackett (Tenessee Steinmetz), JOe Flynn (Havershaw), Benson Fong (Monsieur Wu), Andy Granatelli (Président de l'association), Joe E. Ross (Détective), Gil Lamb (Policier du parc), Barry Kelley (agent de Police) et Robert Foulk (Bice). 

Histoire : Jim Douglas est un jeune coureur automobile qui n'affiche que de médiocres résultats. Un beau jour, il achète une Volkswagen Coccinelle qui est bien loin d'être une voiture commune.  Cette dernière conduit Jim avec une rapidité inouïe et l'aide à remporter de nombreuses courses. Mais Jim est loin de se douter de la botte secrète d'Herbie...

Mon avis : "Choupette" de son petit nom français, a bercé mon enfance (tout comme Dean Jones), j'avais très envie de la redécouvrir ! J'ai passé un très bon moment devant ce long métrage, la musique thème reste bien en tête, le casting est sympathique et on retrouve certaines têtes de Disney de l'époque. Le scénario est cousu de fil blanc mais reste intéressant. Une belle redécouverte pour ma part, j'ai hâte de continuer cette saga. 

4 étoiles. 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>